Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 06:58
Fantomiald de Giovanni Battista Carpi et Guido Martina chez Glénat.

Le synopsis de Glénat :

« Qui se cache derrière Fantomiald ? En fait, ce célèbre vengeur masqué, chargé de veiller à la protection de Donaldville et du coffre-fort de Picsou, naît un peu par hasard lorsque Donald découvre un mystérieux costume dans une maison abandonnée. Car oui, on a un peu du mal à imaginer notre Donald super-gaffeur en héros défenseur des opprimés… et pourtant ! Pour lutter contre le crime, Fantomiald dispose de toute une panoplie de gadgets fournis par Géo Trouvetou, le plus génial inventeur de Donaldville : un gant multifonction, une 313 volante ou encore des bottes à réaction… Avec ça, qu’on se le dise, les Rapetou n’ont qu’à bien se tenir ! »

C’est en 1974 que ce personnage mystérieux arrive en France dans Mickey Parade. Vous l’aurez compris c’est un avatar de Superman, Batman. Le rôle de Clark Kent est tenu par Donald. Paradoxalement ce héros n’est pas américain, il est italien. Il est la création de Giovanni Carpi au dessin et de Guido Martina au scénario. Il apparaît dans le périodique de BD Topolino en 1969 en Italie donc. Il se nomme Paperinik sur la terre de ses créateurs. C’est donc une charmante parodie de Comics US. C’est une vraie trouvaille pour les fans de Disney et à ce titre Glénat a raison de nous le présenter. Tous les codes de Disney et du Journal de Mickey y sont…Couleurs flashy etc. Pour les autres, c’est un vrai bon moment de 9ème Art avec tous les codes de cet univers particulier. La présentation est soignée. Nous sommes sur un vrai album de 223 pages avec une couverture en dur et des goodies à l’intérieur pour aller plus loin. C’est agréable et pour les fans cela permet d’agrandir sa collection. C’est un joli cadeau pour la Pâques aussi… Cela permet de sortir des cloches et des œufs. Bonne lecture.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires