Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 04:34
Britannia – Alix tome 33 de Mathieu Breda et Marc Jailloux chez Casterman

le synopsis de Casterman :

« Alix et Enak rejoignent le proconsul Jules César à Port Itius dans l’extrême nord de la Gaule, où ils découvrent un gigantesque camp militaire ainsi qu’une armada de bateaux armés, tout prêt à appareiller. Sept légions et des centaines de navires s’apprêtent à traverser la Mare Britanicum (la Manche) pour débarquer en force sur l’île de Britannia toute proche. César entend ainsi parachever ses succès militaires et sa campagne de pacification en Gaule en soumettant les peuples britons, qui, par solidarité entre « cousins » celtiques, continuent à apporter leur soutien aux chefs rebelles gaulois. César tient à ce qu’Alix et Enak l’accompagnent. Ils auront pour compagnon Mancios, un jeune prince de Britannia dépossédé de ses terres par un puissant chef de guerre, et qui s’est offert de guider l’expédition des forces romaines dans l’île en échange d’un soutien pour reconquérir son trône perdu. Mais il y a aussi parmi les alliés Britons du général romain un certain Viridoros, dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’inspire guère confiance à Alix… »

L'album 33 de l'Alix de Jacques Martin est sorti. La question d'ailleurs est « est-ce toujours l'Alix de Jacques Martin ? ».Il est vrai que le livre est signé à titre posthume par le créateur. Que devons nous en penser. Le contexte et le personnage sont respectés. Le graphisme est plus que semblable. S'en est presque étonnant.Pourtant il me semble que les planches et surtout les cases sont plus petites et le dessin plus resserré. Oncle Fumetti a pris pour comparaison « le tombeau étrusque » qui est une référence. Il se situe à un moment où Jacques Martin est au sommet. Le graphisme de Jacques Martin est plus naturel. C'est normal. Il dessine son personnage et il le connait plus que bien. Dans l'album 33 dessiné par Marc Jailloux il y a un vrai travail graphique de qualité mais c'est de la copie. C'est un dessinateur passé par le studio de Gilles Chaillet. La ligne claire n'a pas de secret pour lui. Il apparaît que le dessin est moins fluide toutefois. Les cases sont plus bavardes aussi. Cela a toujours été le cas chez Alix. Le dessin statique et la mise en page plus figée requièrent du texte. Les phylactères sont très présents et très importants en taille. Cela complète le récit mais c'est trop bavard, c'est notre point de vue. Reste que le scénario est de bonne facture. Alix retourne chez ses ancêtres et les albums dans les contextes celtes ou gaulois ont souvent été bons comme si cela stimulait les créateurs de cette série. On se souvient en effet de l'album «Les légions perdues » qui était excellent ou « Vercingétorix » qui ne l'était pas moins. Les vrais fans seront satisfaits. C'est du « Jacques Martin » et ils vont apprécier. Les autres liront une bonne BD et cela ne fait pas de mal. Bonne lecture.

Marc Jailloux est né en 1973 près de Bordeaux.Il est titulaire d'un bac en Arts Plastiques et a étudié l'Ecole du Louvre et aux Gobelins. Il débute dans le jeu vidéo. Après deux rencontres avec Jacques Martin, il décide de s'adonner à la création de BD. Il intègre l'atelier de Gilles Chaillet...Son destin est en marche.

Mathieu Breda est né en 1971. Il est passé par les Gobelins. Il a travaillé dans l'animation dans une grande maison de jeux vidéos. Il est storyboarder et scénariste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires

Yaneck 29/06/2014 16:38

J'en ai fait une longue chronique pour Zoo, je dois dire que j'ai été agréablement surpris. Je m'étais arrêté aux passables Alix de Simon, celui-ci m'a beaucoup plus convenu.