Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 17:26
Les larmes du Seigneur afghan de Campi, Zabus et Pascale Bourgaux chez Dupuis.

Le synopsis de Dupuis :

« Mars 2010, la grand reporter Pascale Bourgaux part réaliser un documentaire sur un seigneur de guerre, dans un village du nord de l'Afghanistan où elle se rend régulièrement depuis dix ans. Compagnon d'armes de Massoud à l'orée de ce siècle, farouche adversaire des talibans et chef respecté, Mamour Hasan, puisqu'il s'agit de lui, n'a pourtant pas connu de fonction gouvernementale à la hauteur de son engagement. Contre toute attente, elle découvre que nombre de jeunes, notamment le fils du chef de la tribu, sont sur le point de basculer dans le camp taliban. Alors que le pays se débat dans une situation des plus confuses, entre guerre, luttes d'influence et corruption galopante, comment, dans ce bastion de la résistance anti-talibane, en est-on arrivé là ? »

La BD sert régulièrement de support pour l'information. De nombreux auteurs qu'ils soient dessinateurs ou scénaristes content des histoires sur la base de faits réels, qu'ils soient des événements politiques ou des faits divers quand ce n'est pas directement de la sociologie de nos contemporains dont ils souhaitent nous parler. Il est rare en revanche que de vrais journalistes, ceux qui ont une vraie carte de presse, utilisent ce vecteur pour nous rapporter ce qu'ils ont vu et entendu. C'est ce qu'a fait Pascale Bourgaux, grand reporter. Elle a passé du temps en Afghanistan au sein de la micro-société d'un village et nous raconte ce qu'elle y a vu et entendu. Et c'est passionnant. On y découvre des personnages jamais croisés et pour cause, mais surtout on découvre des univers même pas fantasmés. C'est d'une richesse incroyable. On apprend le quotidien de gens dont on a appris à se méfier alors qu'ils sont si loins et sur lesquels on porte parfois un regard froid, distant. Des personnes dont on ne comprend pas toujours les attentes et la vie. Cette société que l'on découvre est mise en valeur par le dessin de Campi qui est précis et humain. On découvre la vie d'un village afghan. On découvre aussi la vie de ces professionnels qui ont fait de leur métier la transmission de l'information parfois encore au péril de leurs vies. Le récit passe par le filtre de Zabus qui maîtrise mieux l'art de la narration par le dessin que notre journaliste. Cette collaboration sans doute éphémère fonctionne bien et nous livre une histoire humaine, instructive et passionnante bien mise en valeur par le dessin. Cela fonctionne vraiment bien. A découvrir.

Thomas Campi est né en Italie en 1975. Il est dessinateur.Il est diplomé de l'école d'art "Dosso Dossi" en 1994. Il travaille très vite avec l'éditeur Bonelli puis passe par les « cases » Le Lombard, Ankama..Le voici chez Dupuis avec Zabus avec lequel il collabore.

Zabus est belge et est en 1971 à Namur. Il se destine très tôt à l'écriture et au journalisme. Il trouve sa voie dans la BD avant de faire un parcours dans le monde du théâtre. Le démon du 9ème Art le reprend et ne le lâchera plus. Le voici chez Dupuis.

Pascale Bourgaux est grand reporter. Elle couvre l'Iran pour TV5 et France24, collabore au Monde, Paris Match et donne cours à Sciences Po. Sa carrière débute comme grand reporter au sein de la RTBF. Elle couvre les guerres du Kosovo (2000), Afghanistan (2001), Irak (20003) et se spécialisant dans le Moyen-Orient (Egypte, Syrie, Jordanie, Libye). Plusieurs prix récompensent ses reportages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti