Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 20:33
Lune et l'Autre de Gabriel Germain chez Casterman.

Le synopsis de Casterman :

« Dans un Tôkyô rêvé qui pourrait porter la signature de Miyazaki ou Murakami, une prostituée hébétée, Risa Tsukiyo, émerge d’un cauchemar éveillé : elle vient, dans sa chambre du love hotel White Rabbit, de tuer son souteneur. Dans sa fuite, la jeune femme terrifiée heurte un passant et perd son portefeuille, mais réussit à rejoindre la gare routière où elle saute dans le premier bus en partance pour le village de son enfance. À bord, Risa découvre une étrange petite fille, Hana, qui semble elle aussi voyager seule et fuir la grande ville sans véritable but. L’une et l’autre vont sympathiser, au point de ne plus se quitter et de poursuivre ensemble leur périple hasardeux. Pendant ce temps, le passant qu’a heurté Risa dans sa fuite, Shin’ichiro, est plongé dans une introspection inquiète et douloureuse. Incapable d’assumer sa paternité prochaine, débordé dans son travail, ce jeune salaryman se sent perdre pied et voit dans l’inconnue dont il vient de trouver le portefeuille une possible bouée de sauvetage. Mais lorsqu’il se rend chez elle, il découvre à côté de la jeune femme alitée le cadavre d’un homme… Quelle est la véritable Risa ? Celle du bus, qui semble peu à peu retrouver une certaine joie de vivre au contact de la petite Hana ? Ou celle du White Rabbit, perdue et affolée, qui accueille avec gratitude l’aide spontanée de Shin’ichiro ? Risa, Hana, Shin’ichiro... »

Etrange livre que celui-ci. On ne sait pas trop comment le prendre. Est-ce un polar ? Est-ce une digression sur la vie et la solitude ? Est-ce un road movie à plusieurs avec des destins croisés ? Difficile de résumer cet album. C'est un manga de 128 pages. Il y a en effet comme l'annonce l'éditeur du Miyazaki mais aussi Tanigushi aussi...Beaucoup de Tanigushi. Alors forcément l'auteur ne va plus se sentir. Le dessin est inspiré du manga. Pour toute une génération c'est normal pour une autre un peu moins. En tout cas, cela y ressemble même si le sens de lecture

est européen. L'héroïne Risa est sexy en diable et le héros au départ un peu falot mais il se durcit et s'endurcit au fil de l'histoire. C'est une seconde œuvre donc il y a de l'expérience, du vécu en matière de scénario. Un peu de naïveté aussi mais cela ne nuit pas à l'ensemble. C'est onirique pour corser l'histoire. Trois destins croisés qui se découvrent. Chacun y trouvera ce qu'il voudra.

C'est un livre sympa qui fait passer un bon moment. A noter que Olivier Bocquet a prêté la main au scénario.

Gabriel Germain est né à Marseille en 1984. Après une formation en arts appliqués et en design, il s’oriente vers la communication visuelle. Brouillard sur le pont Bihac est son premier album. Lune et L'autre son second.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires