Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 08:00
Ceux qui me restent de Damien Marie et Laurent Bonneau chez Grand Angle.

Le synopsis de Grand Angle :

«Un voyage en Alzheimer. Florent a perdu sa femme beaucoup trop jeune. Il a tenté d’élever seul sa trop petite Lilie, maladroitement ou certainement pas assez. Et Florent et sa fille se sont perdus à leur tour. Elle l’a laissé encore plus seul pendant 20 ans. Aujourd’hui, à 70 ans, il n’a qu’un souhait, il veut la retrouver avant de mourir ; sa Lilie qui vient maintenant le voir presque tous les jours, mais qu’il ne reconnaît plus. La maladie lui vole la mémoire pour le laisser toujours plus seul. Alors il cherche sans relâche, en vrac, dans les bribes de trop vieux souvenirs… Florent n’abandonnera plus ; un voyage en Alzheimer. »

Livre très émouvant que celui-ci. C'est vrai que le sujet de cette maladie d'Alzheimer est peu voire pas traité dans le monde du 9ème art. Les deux auteurs s'y attellent. Ils l'ont fait avec justesse et délicatesse. Ils nous dessinent le portrait d'un homme qui sombre lentement dans l'amnésie et qui lutte contre la perte de sa mémoire. Nous prenons part à son combat contre la maladie et c'est par le biais d'un dessin recherché et travaillé que cela se passe. Le trait est élégant et racé. La colorisation très originale donne un ton poétique et tendre à ce récit. Il y a beaucoup de sensibilité dans cette histoire. Ce n'est pas pathos. C'est une belle histoire d'amour d'un homme qui veut garder le contact avec la vie et sa vie. Le sujet est grave et on n'aurait imaginer à ce que cela soit retranscrit de manière amère et douloureuse. Ce n'est pas le cas. On suit le héros et on espère une fin heureuse. Pas question de la révéler. C'est à vous de la découvrir.

Damien Marie est le scénariste de ce beau livre. Il est né en 1971 en Normandie. Il entre dans la carrière au début des années 2000 ; il collabore avec des dessinateurs de premier plan ; Hérenguel, Galandon ou Malnati sans être exhaustif. Il est travaillé avec Soleil Productions, Vents d'Ouest ou Dupuis mais c'est avec Grand Angle et Bamboo qu'il a le plus développé sa bibliographie.

Laurent Bonneau est bordelais. Il nait en 1988. Il suit un cursus artistique solide dès le lycée, puis à l'école Estienne à Paris et enfin à l'école nationale des Arts Décoratifs section photo-vidéo. Cela influe beaucoup sur son travail et on le retrouve dans ses planches et la présentation de son travail.

Ceux qui me restent de Damien Marie et Laurent Bonneau chez Grand Angle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires