Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 07:00
La légende du Lama Blanc -tome 1 de Alejandro Jodorowsky et Georges Bess chez Glénat.

Le synopsis de Glénat :

« 1950. La République populaire de Chine envahit le Tibet. Ce sont des milliers de soldats rouges qui se déversent sur les neiges éternelles et immaculées de l’Himalaya, assassinant, violant et torturant à tour de bras. Les temples tombent en ruine les uns après les autres. C’est dans ce qu'il reste du monastère Chakpori que Tzu, Dondup, Topden, Tsöndu et le maître chat Lin-fa décident de déjouer le destin funeste qui menace leur pays. Ils partent en quête de leur ancien guide spirituel : Gabriel Marpa, le « Lama blanc ». Retiré dans le Temple d’or, au cœur de la Vallée occulte, il est l’homme qui est parvenu à transcender l’existence, devenant, à force de méditation, l’égal d’un Dieu. Il est peut-être l’unique espoir de tout un peuple au bord de l’abîme : celui qui sera capable d’éteindre ce feu sous la neige... »

Un personnage de légende est sur le retour. Cela faisait vingt années environ que ce personnage était sorti des bacs des libraires. Les deux compères ne développaient plus d'histoires. Les compères ? Eh bien Jodorowsky et Bess. Deux créateurs majeurs de la BD moderne. Nous voilà avec le retour du Lama blanc. Ce n'est donc pas une reprise mais un nouveau départ. Malgré le temps c'était comme si on prenait la suite d'une BD sortie l'année d'avant. Alors bien sûr la jeune génération va découvrir. Un univers fantastique, très mystique. Bien avant le film avec Brad Pitt on découvre un européen qui prend le leadership de la culture tibétaine. Imaginez que le Grand Lama se réincarne dans un enfant européen sur fond d'invasions du pays par la Chine communiste. Tout un programme qu'Oncle Fumetti vous laisse découvrir. C'est évidemment du grand art au niveau du dessin. Les planches de Georges Bess sont très travaillées. C'est excellent et ce n'est pas une surprise. Le scénario de Jodorowsky est un modèle sur genre. Le talent du Grand Alejandro est établi et il n'y a pas à y revenir. C'est de la grande BD. La nouveauté ? Nous passons des Humanoïdes Associés à Glénat. Bonne idée à eux. On attend la suite.

Alejandro Jodorowsky est chilien. Il nait en 1929. Il est multiple ; essayiste, mime, réalisateur, scénariste. Il travaille dans de nombreux pays en Ukraine, comme en France ; Son apport pour le 9ème art est immense puisqu 'on lui doit ; le Monde d'Alef Thau, la caste des Méta-Barons, Bouncer, Borgia et évidemment l'Incal. Le revoici avec une suite du Lama Blanc.

Georges Bess se fait d'abord un nom en jouant les remplaçants de luxe auprès de tout ce que la Suède compte de dessinateurs. De 1977 à 1987 il dessine les histoires du Phantom, fameux héros masqué bataillant contre les forces du Mal. Il rentre à Paris en 1987, où il rencontre Alejandro Jodorowsky, qui lui propose rapidement d'illustrer l'histoire du Lama Blanc. Ensemble, ils signent d'autres séries majeures : Anibal 5, une version androïde, obsédé sexuel et explosif de James Bond en 1990, Juan Solo, tueur sudaméricain en 1994, récompensé par l'Alph'art du meilleur scénario au festival d'Angoulême. En 1998 il publie son premier album en solo, dont il rêvait depuis longtemps : Escondida. Il collabore couramment avec Glénat et Vents d'Ouest.

La légende du Lama Blanc -tome 1 de Alejandro Jodorowsky et Georges Bess chez Glénat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires