Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 07:55
Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti...Krazy Kat et Georges Herriman.

On ne dira jamais assez ce qu'a apporté la presse américaine dès le début du XXème siècle à la bande dessinée. Comme cela a pu être énoncé de nombreuses fois dans ces chroniques, bon nombre de nos héros anciens et leurs créateurs ont eu la possibilité d'être vus et publiés dans ces journaux parfois de seconds ordres. C'était juste pour les rédacteurs en chef la possibilité d'offrir un espace de détente et de divertissement dans leurs colonnes. De ce travail de mise en exposition, la Bande Dessinée en aura beaucoup bénéficié en donnant du travail aux créateurs et de la visibilité à leurs créations. Krazy Kat fait parti de ces personnages récurrents et parfois asexués qui entrent petit à petit dans la légende du 9ème Art par ce biais. Ces histoires courtes sont centrées sur une relation à trois entre son personnage éponyme, Krazy Kat, un chat innocent et désinvolte, son antagoniste Ignatz Mouse (une souris donc), et le sergent Pupp (Officer Pupp), officier de police. On retrouvera souvent le couple chat/souris dans la BD ou l'animation. Krazy est fou d'amour pour Ignatz. Celui-ci le méprise, et passe son temps à chercher à lui lancer une brique à la tête. Krazy interprète cela comme une preuve d'amour. Pupp, en tant que garant de l'ordre de la région de Coconino, fait tout pour empêcher Ignatz d'arriver à son but et enferme bien souvent la souris en prison. En résumé une histoire basique et simple. La simplicité de l'intrigue, la peinture détaillée des personnages mais aussi la complexité de l'œuvre, à laquelle s'ajoute la grande créativité verbale et visuelle d'Herriman, font de Krazy Kat l'une des premières bandes dessinées à avoir été considérée comme de l'art par les intellectuels. Le mérite de Georges Herrimann aura été de réussir à renouveler son propos avec une intrigue aussi simple. Il amène de la poésie, de la philosophie et du « délire intellectuel et visuel » dans une époque très puritaine et stricte. On appellera son style «nonsense » ce qui peut se traduire par absurde. Sans que ce soit péjoratif. Bons nombres vont s'affranchir des codes à sa suite. On dira qu'il a ouvert la voie. Ces comics strips auront parfois mal été édités et mis en valeur. La maison d'édition «Les rêveurs » proposèrent en 2012 une intégrale de qualité. On la trouve encore dans les bonnes librairies ou sur le net.

Georges Joseph Herriman est né en 1880 à la Nouvelle Orléans. Il est donc le créateur de ce personnage improbable de Krazy Kat. Ce qui est à noter c'est qu'il est métis. Son père est des origines française et afro-américaine. Il débute tôt au Los Angeles Hearld comme illustrateur. Il migre pour New Yort et travaille pour le journal The New York World de Pulitzer. Il est à ce titre contemporain et collègue avec Rudolph Dirks qui travailla également pour ce journal avec les The Katzenjammers Kids (Pim pam Poum chez nous). Krazy Kat le rend célèbre. Dès les années 1920, le strip est très populaire : on en tire des produits dérivés. Il meurt en 1944. L'œuvre de Herriman a eu donc au risque de se répéter une grande influence sur les auteurs de bande dessinée depuis l'époque de sa création. En 2000, Herriman a été ajouté à titre posthume au temple de la renommée Will Eisner. Bien avant Dirks qui ne le fut en 2012. Une vraie reconnaissance

Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti...Krazy Kat et Georges Herriman.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ONCLE FUMETTI - UN AUTRE REGARD
  • ONCLE FUMETTI - UN AUTRE REGARD
  • : Critiques de livres. Annonces de sorties. Vidéos. Rubriques sur la BD.
  • Contact

Recherche

Parce Qu'ils Le Valent Bien...