Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 07:08
Le reste du monde de Jean Christophe Chauzy chez Casterman

le synopsis de Casterman :

«Dernière soirée de vacances pour une jeune femme récemment plaquée,qui a du mal à faire face à sa nouvelle situation de mère d’ados célibataire. Et c’est un crève coeur de fermer le chalet d’alpage où elle avait pour un temps trouvé refuge. Quand un orage de montagne d’une violence inouïe éclate, suivi de secousses sismiques, celle qui se croyait dévastée, va comprendre ce qu’est la vraie dévastation...Destruction en chaîne, fin des communications, des blessés et des morts partout et surtout des secours qui survolent la zone et ne s’arrêtent pas. S’engage alors une lutte pour la vie, où pour protéger les siens et continuer à avancer coûte que coûte il faut réapprendre l’instinct, les gestes de survie, tout en évitant de sombrer dans la sauvagerie. »

Les expériences de survie en univers post-apocalypse ou post-conflits divers. Nous avons souvent vu ce sujet au cinéma. Cela a été peu traité dans le 9ème art. Déjà vu donc mais peu. Chauzy qui a fait plutôt dans le polar avec réussite et dans l'humour sort de ces registres. Il nous propose sa vision. C'est sûrement nourri de lectures et de visions de film. C'est en tout cas bien pensé et bien conçu. La mère de famille qui prend son destin et celui des ses proches en main c'est très interessant à voir. Que faire ? Où aller ? Comment gérer les rapports humains rendus compliqués par le désir de subsistance. Tout est pensé et présenté avec talent. On connait le trait de Jean Christophe Chauzy. Classique et efficace. Beau aussi. Des dialogues posés quand il le faut ou il le faut. Bref du bel ouvrage. C'est travaillé. Un vrai moment de plaisir. En espérant ne jamais être confronté à la situation...

Jean-Christophe Chauzy est né en 1964. Entre1982 à 1990, il collabore avec la presse rock indépendante comme illustrateur. En 1989, il travaille pour la maison Futuropolis, pour laquelle il publiera 4 albums. En 1993, parution de Peines perdues (en collaboration avec Matz) chez Casterman, de Sans rancœur chez Futuropolis et de J’ai tué mon prof (illustration sur un texte de Mosconi) chez Syros. Puis vient en septembre 1995, Parano, qu'il se met en scène de manière caustique et lucide. Puis suivront Béton armé, en 1997, et La peau de l’ours, en 1998. Avec Denis Lapière au scénario, il met en scène "Clara" dont le second tome, L’ange inachevé, est paru chez Casterman en septembre 2000.

Le reste du monde de Jean Christophe Chauzy chez Casterman

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires