Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 06:55
220 volts de Sylvain Escallon chez Sarbacane

le synopsis de Sarbacane :

«Les histoires d’amour finissent mal, en général. Ramon Hill est un écrivain à succès. Mais depuis plusieurs mois, rien. Panne sèche. Son roman est en retard, la page reste blanche et avec sa femme, le courant ne passe plus. Margot prétend qu’un séjour en montagne, dans le chalet familial, leur ferait le plus grand bien. Le bon air, dit-on, régénère les corps fatigués et apaise les esprits anxieux.Mais l’isolement devient parfois une prison et l’autre, une menace… »

Sylvain Escallon s'installe tout en douceur dans le monde de la BD. Ce jeune montpellierain trouve son rythme de croisière. Il nous propose un nouvel album en noir et blanc. Cette fois-ci c'est un thriller assez intéressant qu'il nous offre. C'est assez librement inspiré de Stanley Kubrick et de son Shining. Il a des ressemblances même si ce n'est pas une copier/coller. Sylvain Escallon malgré son jeune age s'est bien utilisé le noir et blanc, les aplats etc.... Ce travail élégant allié à une histoire intéressante nous donne un travail d'un très bon niveau. Il est sorti en mai donc allez vite l'acheter. Il n'y aura pas forcément des réassorts dans votre librairie favorite.

Sylvain Escallon est montpelliérain. Il est né en 1990. Il est illustrateur et dessinateur. En 2011, il obtient le diplôme du Cycle Professionnel Illustration de l’Ipesaa et remporte le premier prix du concours de BD Jeunes talents organisé pour la Comédie du Livre de Montpellier. Ce livre est le second après « Les zombies n' existent pas ».

220 volts de Sylvain Escallon chez Sarbacane

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires