Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 07:55
Le grand A de Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer chez Futuropolis

Le synopsis de Futuropolis :

«Quand le Grand A a été construit à l'aube des années 70, nul ne savait quelles seraient les conséquences de sa présence sur le centre-ville d'Hénin-Beaumont et sa région. Aujourd'hui, le chômage est omniprésent et la ville est dirigée par un élu Front National. Pour mieux comprendre le fonctionnement de cet hypermarché, les auteurs ont interrogés des clients, bien sûr, mais aussi, des caissières, des employés, la direction, des agriculteurs et des fournisseurs. Et les commerçants délaissés du centre-ville. Ils tentent de répondre à de multiples questions : L'Hypermarché est-il un « état » indépendant qui peut imposer sa loi ? Quelle organisation dans cet état ? Comment vendre à ceux qui n'ont pas les moyens ? Comment créer les besoins, de la baguette de pain au service bancaire ? L'Hypermarché est-il un ogre qui dévore et détruit tout sur son passage ou est-il source de progrès, de développement ? Comment fonctionnent les filières d'approvisionnement ? Les producteurs locaux sont-ils les laissés pour comptes de ce gigantisme ? Les clients sont-ils les victimes de la guerre économique liée au modèle de consommation ou les bénéficiaires? Les hypermarchés sont-ils les responsables de la malbouffe ? Le petit commerce et la vie des centres villes sont-ils victimes ou coupable de ne pas s'être adaptés ? »

Deux hommes du Nord de la France se livrent à une étude sociologique et économique sur la vie d'une ville de leur région qui semble organisée autour d'un hypermarché. Il est de plus situé dans une localité en souffrance ce qui accentue l'intérêt du livre. Souffrance économique et sociale avec un chômage endémique et une montée des extrêmes politiques. Il est intéressant de voir l'impact sur la vie des habitants de ce qui est un lieu de consommation avec une organisation marketing très stricte avec des gondoles normées et construites mais aussi un lieu de vie puisque les habitants s'y croisent et parfois plus. Tout un monde cohabite et interragit. Une étude complète et qui révèle ou confirme que l'arrivée des hypermarchés aura eu un impact très important sur l'organisation de la vie contemporaine. C'est passionnant à découvrir ou à redécouvrir. A lire absolument. Le livre sort aujourd'hui.

Jean-Luc Loyer est né le 18 août 1964 à Hénin-Liétard. Il est dessinateur.Il est diplômé de l'École des Beaux-Arts de Douai en 1984 et de l'École des Beaux-Arts d'Angoulême, il travaille dans l'atelier BD Sanzot, avec Mazan, Isabelle Dethan, Cécile Chicault. Après quelques années passées à travailler dans le dessin animé, qu'il avoue trouver «plus marrant au départ» (studio IDDH avec les Tortues Ninjas et Lucky Luke, puis Octopussy), il s''adonne à la bande dessinée. Jean-Luc Loyer est tout particulièrement sensible à Jaccovitti. Il avoue aussi apprécier le cinéma intimiste de Federico Fellini, sans oublier Marcel Pagnol, son auteur préféré. Il reconnaît être très curieux, touche à tout, et même «dispersé». Ainsi, outre d'autres projets de bande dessinée, il réalise des travaux de communication, de publicité, de sculpture, ou encore d'illustration sur CD-Rom.

Xavier Bétaucourt est né à Lille. Il est scénariste. Enfant il découvre des classiques tels que Tintin, Astérix et Gaston Lagaffe, puis les Comics US, avant de revenir à la bande dessinée franco-belge lorsque adolescent, il lit Blueberry. Il suit une formation de Lettres puis de filmologie. Il commence à travailler en tant que journaliste pour une télévision régionale et c'est par le biais de son travail qu'il se réalise aujourd'hui en tant qu'auteur de bande dessinée. Il ne revendique aucune influence particulière, si ce n'est un certain éclectisme, car elles sont, selon lui, multiples et inhérentes à sa personne, et reproduites de manière inconsciente.

Le grand A de Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer chez Futuropolis

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires