Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 06:55
L'homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme chez Dargaud.

Le synopsis de Dargaud :

«Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans de nombreuses villes de l'Ouest, une poignée d'hommes y poursuit le rêve fou de trouver de l'or. Luke souhaite y faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l'aide qui lui est demandée : retrouver l'or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l'aide de Doc Wesnedsay, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, car il est confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone... »

L'avantage avec les artistes qui sont dessinateur, coloriste et scénariste c'est que les bios sont plus simples à faire pour les bloggeurs. Une fois ce fait etabli que dire de cet album ? Que c'est un hommage pour les 70 ans de notre héros si rapide au revolver. On connait tous cette phrase entrée dans le langage commun. On ne va pas vous la réécrire. Est-ce « blasphématoire » ? Non. Ce n'est pas un reboot. C'est une œuvre à part qui a sa propre originalité. Bien entendu on reconnaît le personnage. Il se ressemble. Mais c'est différent. Déjà par la colorisation. Elle est radicalement différente. Elle apporte. Le trait est plus moderne aussi. Les planches sont bien découpées. Cela reste de la « franco-belge ». C'est de la ligne claire mais asceptisée. La scénario est agréable. On passe un vrai bon moment. On en est presque à se dire qu'un autre épisode serait le bienvenu. C'est vrai !!!!. Matthieu Bonhomme a réussi à garder le personnage pour ce qu'il est et à le renouveler sans le trahir. C'est intéressant.

Matthieu Bonhomme est né à Paris le 17 juin 1973. Il dessine et passe un BTS d'arts appliqués. Comme souvent les rencontres sont utiles ; Christian Rossi d'abord, puis avec Serge Le Tendre et Jean-Claude Mézières. Il apprend à leurs contacts. Il réalise ensuite, avec Jean-Michel Darlot, un 46-pages qui est publié dans ‘Okapi' entre janvier et avril 2000 avant de sortir en album en 2002 (Carabas). Il effectue d'autres petits travaux d'illustration pour Nathan. Puis vient "Le marquis d'Anaon" (Dargaud, 2002-2008), série en cinq tomes. Il fonde avec Gwen de Bonneval il fonde l'Atelier du Coin. Il reçoit le prix du premier album à Angoulème en 2003 pour « L'Âge de raison" (Carabas). En 2008 il rencontre Lewis Trondheim. Leur collaboration donnera le jour à "Omni-visibilis" (Dupuis, 2010), puis à "Texas Cowboys" tome 01 et 02 (Dupuis, 2011-2014), un western impitoyable. Le voici avec cet album-hommage à Monsieur Lucky Luke.

L'homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme chez Dargaud.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti