Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 06:55
La Maison de Paco Roca chez Delcourt

le synopsis de Delcourt :

«Un an après le décès de leur père, deux frères et leur soeur reviennent dans la

maison de leur enfance pour en organiser la vente. Mais chacune des vieilleries qu’ils jettent réveille une part enfouie de leur mémoire. La crainte que les souvenirs de cette vie passée au côté de leur père s’évanouissent au fur et à mesure que la poubelle se remplit les engage dans un échange empreint de nostalgie. »


Paco Roca est très présent dans ce blog. Il y avait déjà été chroniqué pour « La tête en l'air » en 2013 chez le même éditeur. Preuve du bon goût de ce support voué à la BD. Cet auteur nous revient avec une œuvre différente. Il reste dans le monde des émotions mais dans un registre autre. Celui du souvenir de l'enfance, de ses objets qui la peuplent et lui donnent corps. Cest chargé. C'est chargé d'émotions, de sensations que nous connaissont quand nous retournons sur des lieux connus et parfois laissés ponctuellement de côté. Le travail graphique est fin. Cet artiste ne fait pas que raconter de jolies histoires. Il maîtrise la narration. Qui plus est le format à l'italienne peu utilisé ou pas assez en BD oblige à contrôler le récit. C'est réussi dans ce livre. La colorisation est fine et colle bien à l'histoire. C'est devenu au fil des livres un outil pour insister ou mettre en exergue des points à accentuer. Paco Roca sait en jouer. Bref un joli livre et un beau récit ou l'inverse. A découvrir.


Paco Roca est espagnol. Il est né en 1969. Il est un des leaders de la nouvelle vague de la BD de ce pays qui rend compte et s'interroge sur la société humaine. Ces livres sont autant d'études sociologiques sur nos sociétés. Il a dessiné et conçu puisqu'il est dessinateur et scénariste, un livre sur Salvador Dali qui est une référence « le jeu lugubre », paru chez La Cupula. En France outre Delcourt, il a collaboré avec l'éditeur Six pieds sous terre pour Le Phare.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti