Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 06:55
La page technique d' Oncle Fumetti... Les grands types de personnages.

Lorsque l'on se lance dans la création d'une histoire il est important de bien caractériser ses personnages. Il est plus qu'indispensable que les héros de votre histoire soient reconnaissables. Les lecteurs doivent au premier coup d'oeils cernés les personnages et savoir à qui ils ont affaire. Cela facilite la nararration et fait gagner du temps surtout dans une BD franco-belge qui ne fait qu'une cinquantaine de pages. On vient plus vite ainsi à l'intrigue. Dans les grandes lignes il y a trois grands types de personnages ; comme suit :

le type musculaire : Il est grand, fort, musclé ; Morphologiquement il a un buste très développé et les hanches sont étroites. Psychologiquement il est actif, énergique. Il a un sens pratique certain. C'est le prototype même de l'homme d'action. On en connait plein dans le monde du 9ème art ; Thorgal, Flash Gordon, Prince Vaillant, Le Scorpion, Lone Sloane, Tarzan, Batman, Superman...Ils ont franchi les époques et les âges de la BD. On peut classer dans cette catégorie Astérix aussi.

Le type cérébral : Il est plutôt grand, mince, sa cage thoracique à contrario est étroite. Ses membres sont fins. Psychologiquement il est réfléchi, calme, introverti et plutôt inhibé. C'est le conseiller, le magicien, le scientifique ou le savant. En vrac, vous les connaissez comme Merlin, Enak, Alfred le majordome de Batman ou le Professeur Tournesol. Par la suite il peut évoluer et devenir un mauvais... Allez savoir. On peut mettre Panoramix.

Le type digestif : Il est enrobé pour ne pas dire gros. Ses membres sont courts. C'est le compagnon. Il est drôle. Il est le côté récréatif de l'histoire. Il amène de la fantaisie. C'est le bon vivant qui souvent commet des gaffes. C'est dans la littérature : Sancho Panza, Planchet le serviteur de d'Artagnan . Nous en connaissons tous. Ils sont le pendant naturel du héros, son double ou son négatif si vous préférez. C'est Obélix pour en finir et prendre pour exemple les personnages de Uderzo et Goscinny.

Dans la littérature, vous retrouvez ces morphotypes dans les trois mousquetaires avec D'Artagnan, Aramis et Porthos ; le héros jeune et hardi, Le dandy cérébral et fin et pour finir Porthos le bon vivant adepte des banquets. A vous maintenant...

La page technique d' Oncle Fumetti... Les grands types de personnages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires