Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 07:55

Le synopsis de Cornélius :
"...Réalisée à partir des originaux pour une qualité sans précédent, la majeure partie de ces images est totalement inédite. À chaque page, vous y découvrirez un monstre nouveau dont la spécificité et la localisation vous sont révélées à la fin de l'ouvrage. Un livre essentiel pour tous les adeptes d'illustrations prodigieuses, d'histoires stupéfiantes et de mythologie japonaise !".
Aujourd'hui est sorti, pour les amateurs de belles illustrations, de curiosités culturelles, de la culture japonaise... Et surtout si vous aimez les monstres, un livre essentiel. En effet par ce livre, Les yôkai vont vous êtes révélés. Ce sont ces êtres surnaturels qui habitent les coins d’ombre, les lieux oubliés ou les soupentes des maisons. Ces fantômes, bienveillants ou hostiles, apparaissent à de rares occasions pour se coller au dos des gens, apporter la chance ou encore leur faire peur en lançant des haricots rouges sur le sol. Rares sont ceux qui les voient, encore plus rares sont ceux qui les connaissent. Vous découvrirez aussi et si vous connaissez déjà vous découvrirez leur créateur Shigeru Mizuki. Il n’est pas seulement celui qui a sauvé les yôkai de l’oubli lorsque le Japon, désireux de gagner sa place parmi les nations d’après-guerre, tournait le dos à ses légendes. Non, Shigeru Mizuki est tout simplement le plus grand chasseur de yôkai que le monde ait jamais connu. Sans ses dessins, Totoro et les créatures magiques de Miyazaki n’auraient jamais vu le jour. De nombreuses études ont été fondées sur le travail de Mizuki et une chaire d’étude des yôkai a d’ailleurs été ouverte à l’université de Tokyo. C'est donc un livre qui aura une place toute particulière dans votre bibliothèque. Encore une fois, Cornélius nous propose un bijou et on les remerciera jamais assez. 
Shigeru Mizuki est né le 8 mars 1922  au Japon. Il connaît là une enfance libre. Très tôt, il montre des aptitudes étonnantes pour le dessin. Il a à peine vingt ans lorsque la guerre vient interrompre ses espoirs de carrière. Il est enrôlé dans l’armée impériale japonaise et est envoyé dans la jungle de Nouvelle-Guinée, où il va vivre un véritable cauchemar : il contracte rapidement la malaria, assiste à la mort de la plupart de ses camarades et perd le bras gauche dans un bombardement… Détenu sur place à la fin de la guerre, il se lie d’amitié avec les membres d’une tribu locale, amitié qui le sauvera de la famine, de la maladie et de la folie. C'est en 1957 que Mizuki entame la carrière qui a fait de lui l’un des plus grands raconteurs d’histoires de son pays. Fin connaisseur des yokai et du surnaturel, il n’a eu de cesse d’explorer depuis les univers qui se cachent derrière notre monde pour mieux dire sa profonde compréhension de l’âme humaine. Shigeru Mizuki nous a quitté le 30 novembre 2015.

© Mizuki Productions / Cornélius 2017

© Mizuki Productions / Cornélius 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires