Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 06:55

 

 

 

Le synopsis  :

 

« Un conte initiatique à la fois drôle et poignant. Après avoir interrogé les Esprits des fumées, Hyppolite part à la recherche de sa femme enceinte. Inquiet et pressé par Museau Fripé, il déclenche la colère du Dieu de la Montagne en passant par la Gorge du Mont Rauque et brise l'harmonie qui règne habituellement au pays de Guirlanda ».

 

Quand vous avez lu le synopsis du livre vous avez compris que ce que vous allez lire est différent. C’est déroutant. Cela peut être un grand « foirage ». Quand vous contastez que le dessinateur est Mattoti et le scénariste est Kramsky cela rassure. Quand vous ouvrez le livre et que votre regard a été éduqué et que vous êtes en capacité d’apprécier et de « comprendre » le style et le trait vous êtes emballé. C’est ce qui est arrivé à Oncle Fumetti. Guirlanda est un livre qui prend du temps. Il faut l’ouvrir. Il faut tourner les pages. Lentement. Regarder encore et encore. C’est un processus lent et long. Après un temps il ne vous quitte plus. C’est sublime. Chacun traduira avec ses mots, avec ses idées. C’est un conte onirique et philosophique. C’est complexe et simple. C’est la BD de ce siècle. Le livre de chevet du Vieux. Superbe découverte. Ne ratez pas cette chance. Foncez.

 

Lorenzo Mattoti est né en janvier 1954 à Brescia, en Italie.  Il étudie l’architecture puis vient au graphisme. Il est illustrateur et auteur de BD. Il a collaboré avec Le Monde et Le New Yorker. Il révolutionne son art. Un artiste contemporain parmi les plus grands.

 

Fabrizio Ostani, alias Jerry Kramsky, rencontre Lorenzo Mattotti et devient son scénariste. Leur amitié de longue date nous a donné de multiples albums de bande dessinée : Labyrinthe, Docteur Nefasto, Murmure et plus récemment Dr. Jekyll et Mr. Hyde ; ainsi que des livres pour enfants : Grands Dieux et Un soleil lunatique par exemple.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires