Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 07:59

Camille Benyamina a publié ce mois avec Eddy Simon « Violette Nozière » chez Casterman. Nous avons déjà chroniqué. Nous avons souhaité en savoir plus...

 

Bonjour !! Parlez-nous de vous Camille Benyamina ? D'où venez-vous ? Où allez-vous ? Pourquoi ? Comment ? Bref qui êtes-vous ?

 Je suis née à Compiègne mais me considère Lyonnaise car c'est à Lyon que je me suis épanouie durant les 8 belles années où j'ai vécu là bas. Où je vais, bonne question, pour l'instant je ne suis qu'au tout début (en tout cas je l'espère) de ma carrière d'illustratrice-bédéiste, et je me laisse un peu porter par mon rythme de travail, les projets que je fais me plaisent énormément et je m'investis beaucoup dans ces productions. A la question pourquoi, tout simplement parce que c'est ma passion, comme beaucoup d'entre nous, je ne me vois pas faire autre chose de ma vie que de dessiner, et j'espère que l'avenir me permettra d'en vivre sans trop de difficultés. C'est magique de voir son travail publié et de plus, être apprécié !

 

21

 

Sur votre blog on voit que vous passez de l'illustration à la BD en passant par la sculpture. Qu'est ce qui vous plaît le plus et pourquoi ?

 J'ai appris la sculpture à Emile Cohl, et j'adore ça, mais je suis bien loin de pouvoir faire une carrière de sculpteure, je n'ai pas le niveau ! Je suis beaucoup plus à l'aise dans le dessin traditionnel. Au départ, j'imaginais plutôt me lancer dans des romans illustrés, livres pour enfant, mais finalement au hasard des choses, ce sont principalement des contrats de bande dessinée qui me furent proposés. J'ai toujours aimé les BD, en lire et en faire, donc pas de préférence, je dis oui aux deux supports ! 

 

Vous êtes plutôt au dessin qu'au scénario ? Y-a-t-il une raison ?

 Je n'ai pas encore écrit mon propre scénario, mais j'aimerais beaucoup, j'ai déjà fait des essais, je note des idées, mais à présent je me concentre sur mon nouveau projet de bande dessinée en cours toujours en compagnie d'Eddy Simon !


 Vous avez travaillé avec Gaet's que Oncle Fumetti aime bien. Parlez-nous de cette collaboration et de «la Fille du Tueur ».

 J'ai beaucoup aimé illustrer son histoire, et certaines personnes me parlent encore de cette BD, elle a beaucoup plu ! Même si nous nous connaissions avant ce projet, pour "la fille du tueur" nous avons principalement collaboré par mails. Gaet's m'a proposé deux scénarios et j'ai beaucoup aimé "La fille du tueur", j'ai tout de suite imaginé l'ambiance, et j'ai eu la chance de pouvoir travailler avec JB Dugait pour la couleur, un très bon dessinateur et coloriste qui ne veut pas devenir coloriste, damn.

 

couverture700px.jpg

 

Parlez nous de Violette Nozière ? Comment ce projet s'est créé ? Est-ce une idée de vous ou de votre scénariste Eddy Simon ?

C'est une idée d'Eddy, qui m'a envoyé son scénario et proposé de monter un dossier de présentation. Tout m'a séduit : le projet, l'histoire, l'époque, et surtout le personnage de Violette, qui passe du coté sombre à la légèreté, de la jeune fille amoureuse à la fille indigne... J'ai fait des planches de recherches, les deux premières pages et la couverture (enfin, la première version qui a finalement été changée), afin que nous puissions envoyer le dossier de présentation aux maisons d'édition. Nous avons eu quelques pistes, et Christine Cam des éditions Casterman nous a contacté. Le rendez vous s'est très bien passé, et le projet a débuté ainsi ! 

 

Comment rend-on l'aspect psychologique d'un personnage comme celui-ci par le dessin ?

 Je m'imagine quelle expression je ferais pour telle ou telle situation, je regarde des références, en l’occurrence beaucoup de photos des années 30, de Violette elle même, et pour certaines expressions faciales je mime puis je dessine en prenant compte du caractère du personnage. Violette a tendance à exagérer lorsqu'elle est en public, elle est dans la démonstration, mais quand elle est seule, elle est face à ses problèmes et devient beaucoup plus sombre, c'est une jeune fille perdue et piégée par ses propres mensonges.


9782203038547

 

Les deux traitements, je veux dire les deux livres sont très différents ? Pourquoi ? Quel est votre vrai style ?

 "La fille du tueur" vs "Violette Nozière" ? Pour la fille du tueur, je voulais tester un style un peu plus caricaturé, c'est ce que je m'imaginais à ce moment là, une petite bouille ronde à l'air farouche, pour correspondre au scénario de Gaet's. Je ne me pose pas de question à propos du style de dessin, j'imagine quelque chose, je le dessine et si j'aime je continue dans ce style, sinon je change. Pour Violette, je voulais un trait plus doux, plus élégant, dont je ne me lasse pas. J'ai une préférence pour la mine de plomb, le traité de Violette me correspondrait un peu plus, et je pense que c'est le plus abouti.

 

Question bateau mais quelles sont vos idoles dans le métier ?

 Trop difficile. J'ai grandi avec les BD de la bibliothèque familiale réunissant Tardi, Franquin, Gotlib, Hergé, Margerin, Binet ... Donc tous ces auteurs sont mythiques pour moi (et sont mythiques de façon générale) ! Ensuite, ado, j'ai eu mes propres BD, et là j'ai adoré tous les Yvan Pommaux, les Thorgal (Van Hamme & Rosinski), les Sky Doll (Barbucci & Canepa), les dessins d'Olivier Schwartz, les Spirou (et petit Spirou !) de Tome et Janry, beaucoup de livres illustrés aussi. J'admire le travail de Guarnido & Canales, de Bastien Vives, de Boulet, de Chabouté, de Pedrosa, des frères Jouvray, d'Ingrid Liman, parmi tant d'autres !

 

Comment travaillez vous ? Avec quoi ? A quelle fréquence ?

 Je travaille d'abord de façon traditionnelle, story board, crayonnés et final noir et blanc avec valeurs à la mine de plomb. Je colorise ensuite de façon numérique. Je suis employée à temps plein dans une compagnie de jeux vidéos, donc je me consacre à mes illustrations/bande-dessinées le soir et le weekend, une moyenne de 4-5h par soir et 20h a 30h le weekend quand j'étais en pleine production. C'est un rythme assez intensif mais j'aime mener un projet à bout. Certains n'envient pas mon mode de vie mais c'est ce que j'aime faire !


 Quels sont vos projets futurs ?

 Comme je vous l'ai évoqué, je commence tout juste un nouvel album avec mon scénariste Eddy Simon et la romancière Malika Ferdjoukh. J'ignore si je peux en dire plus, mais ce projet démarre bien ! Pour le futur futur, je compte continuer dans ma lancée, faire de la BD, de l'illustration, peut-être mes propres scénarios, qui sait.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires