Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 14:31

Le synopsis de Futuropolis :

 

 

«Kililana, sur l’archipel de Lamu. Après le passage d’une grosse tempête, Hassan est une fois de plus, à la recherche de son turbulent petit frère Naïm. Il est très inquiet car il pense qu’il est parti en mer avec le capitaine Jahid, à la pêche… aux poissons, ou aux drogues dures ?! En fait, Naïm est bien dans la barque de Jahid mais avec Ali, qui la lui a volée. Et ils ont avec eux les ossements du vénérable Liogo Fumo, le dernier héros de leur peuple, qu’il fallait impérativement mettre à l’abri des pelleteuses et autres engins de terrassement.... »

 

KILILANA-T2-COVER_WEB1.jpg

 

C'est d'un roman graphique merveilleux que Oncle Fumetti va vous «parler » aujourd'hui. D'ailleurs au passage qu'est ce qu'un roman graphique...Il faudra en parler dans une autre chronique. Celui-ci, ce Kililana 2 est magnifique. C'est d'abord une fresque sur l'Humain. Ce livre nous raconte l'odyssée d'un jeune Kenyan...On y croise tout ce que la vie moderne peux imaginer de défauts, de turpitudes et de vilennie chez un individu, chez les individus que croisent régulièrement Naîm, notre jeune héros.

C'est aussi un rappel de ce qu'est devenu l'Afrique moderne ou de ce qu'elle devient ; pirates, néo-colonialisme, islamisme radical.... Dans le même temps c'est un conte merveilleux sur les rapports entre les êtres. C'est direct et tellement rempli de tendresse. De délicatesse aussi. Il y a de l'actualité dans ce livre et de la beauté aussi. Tout comme le premier tome, le second est superbe graphiquement parlant. Le Vieil Oncle avait déjà chroniqué le premier tome et déjà déclaré sa flamme. Cela fait se dresser le poil sur les bras et s'électriser la nuque. C'est terriblement esthétique. On en voudrait plus, mais comment faire tant Maître Flao sait distiller son travail. Superbement. A lire et à admirer.

 

Benjamin Flaoest breton et est né en 1975. Dès 14 ans, il s'inscrit à l'école Saint Luc de Tournai. Il joint ensuite l'école de graphisme publicitaire de sa ville de naissance, Nantes. En 2002, il publie un premier carnet de voyage « Carnet de Sibérie » avec Bernard Buigues chez Glénat. Il reçoit un prix à Clermont Ferrand pour cet ouvrage. Il collabore par la suite avec Gallimard, avec Glénat et Scharff en 2007 pour Erythrée ou Dabitch déjà chez Futuropolis en 2007 puis en 2009 pour « mauvais garçons » en deux tomes. Depuis une dizaine d'années il n'arrête pas de travailler et l'on ne s'en plaindra pas.

 

kililana-song-etudecouv1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires