Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 09:38

01---ChampContreCh_Sioban--1-.jpg

 

Dans la série, «j'emprunte la terminologie du cinéma », nous allons parler du champ-contre-champ. Il s'agit d'un angle de vue qui permet de mettre en parallèle deux personnages antagonistes ou de rompre avec la monotonie d'une situation. Il autorise plus de dynamisme et permet plus de vitesse à une action. Dans l'exemple pris en illustration et qui est tiré de La complainte des landes perdues de Rosinsky et Dufaux publié par Dargaud, on voit bien que les deux personnages se font face et que le dessinateur retourne l'action pour accentuer la rivalité et pour permettre aux lecteurs de prendre plus possession de la scène.

Cela permet également de mettre en scène un dialogue entre deux individus. Cet angle permet de retourner une perspective et de mettre en valeur un décor en complétant la vision de ce qu'en aura le lecteur. Bien entendu les plans devront se succéder dans la même orientation...Une vue en plongée sera opposée à une vue en contre-plongée. Amusez-vous bien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires

Joseph BÉHÉ 04/04/2013 10:00


En général, quand on fait un champ contre-champ, il vaut mieux rester du même côté de l'axe formé par les deux personnages. (Question de fluidité de lecture, de compréhension spatiale)
Dans le cas présent, la seconde image aurait gagné en lisibilité si le personnage en noir avait été placé de dos à gauche.

Oncle Fumetti 04/04/2013 10:09



Merci pour cette précision importante. C'est un honneur que vous commentiez les modestes articles du Vieil Oncle Fumetti.