Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 07:36

storyboard2.jpg

 

 

Dans le monde de la BD comme dans celui du cinéma, un scénario a besoin d'une préparation et d'un mode de construction qui permet de visualiser l'histoire, de mesurer les effets et de prendre conscience de la mise en page afin de valider la scénographie. Il s'agit de mesurer que les phylactères trouveront leurs places, que le rythme de la narration est bien construit. C'est un travail préparatoire de base. Il permet de juger de la qualité des plans. C'est un travail indispensable. Dans le cas où le scénariste est dessinateur, le travail est facilité. Il en va tout autrement quand le scénariste est simple rédacteur. Il faut prendre conscience que le storyboard est une phase charnière dans la réalisation d'un album. C'est la finalisation du scénario et le début de la création de la BD.

 

On distingue trois types de storyboards :

 

Les « Thumbnail sketches »  qui sont de simples esquisses. Ils matérialisent le nombre de cases, valident l'agencement. Les personnages sont très stylisés voire simplistes et on trouve des annotations en marge.

 

Les « Breakdows » sont plus élaborés dans le graphisme. Il n'y a plus d'annotations. Les décors et les personnages sont plus travaillés.

 

Les « Layouts » sont les plus élaborés. Ils sont finalisés et serviront de base de travail. On est presque dans le début de planches. Le décor, les personnages, les plans, les rythmes de cases sont validés et serviront de base à la Bande Dessinée.

 

storyboard1.jpg 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD