Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 17:35

Le synopsis de Rue de Sèvres :

 

 

«Le narrateur mène une vie tranquille dans sa maison au bord de la Seine, lorsque d'étranges phénomènes commencent à se produire. C'est la carafe d'eau sur sa table de nuit qui est bue, des objets qui disparaissent ou se brisent, une fleur cueillie par une main invisible... Peu à peu, le narrateur acquiert la certitude qu'un être surnaturel et immatériel vit chez lui, se nourrit de ses provisions. Pire encore, cet être, qu'il baptise le Horla, a tout pouvoir sur lui, un pouvoir grandissant...Du Horla ou de l'homme, l'un des deux doit périr. Le Horla comme les contes fantastiques écrits par Maupassant à la fin de sa vie, alors qu'il sombrait dans la folie, joue délicieusement avec nos nerfs en traitant de thèmes très actuels comme l'angoisse, la hantise du suicide, la peur de l'invisible. »

 

horla-bd-guillaume-sorel-L-IwuPSm.jpeg

 

 

Guillaume Sorel est de retour. Il nous propose un album adapté d'un conte de Guy de Maupassant. Il est prolixe. Après Les derniers jours de Stephan Zweig et Hôtel Particulier, le voici avec une œuvre différente. En même temps une par année, ce n'est pas trop. L'artiste est généreux et nous livre des albums travaillés et avec un graphisme superbe ; lavis, dessins fins et colorisation recherchée. Le scénario est classique mais il n'est point aisé de rendre cette atmosphère pesante entre cet homme seul et sa folie. Par essence la Bande Dessinée est figurative et rendre l'impalpable perceptible est une vraie difficulté. Oncle Fumetti vous laisse découvrir ce travail mais point de surprise. Ce Haut Cotentin sait y faire et il sait nous saisir au détour d'une page. Oncle Fumetti avait aimé Hôtel Particulier. Il aime aussi ce livre. A vous d'aller à sa découverte.

 

Guillaume Sorel est né à Cherbourg en 1966. Il enchaîne les écoles et notamment l’École supérieure des Beaux-arts à Paris. Il nous propose des livres depuis une dizaine d'années et par exemple le très beau « Les derniers jours de Stephan Zweig » déjà paru Casterman ou le très apprécié Hôtel Particulier chez le même éditeur. Le voici chez Rue de Sèvres. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires