Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:31

Le synopsis de la série par Dargaud :

 

« Peut-on prévoir l'impact d'une idée et, encore mieux, ce qui donne naissance à cette dernière ? Quinze personnes de nationalité, de catégorie sociale, d'âge et de sexe différents disparaissent en même temps de la surface de la Terre. Elles sont parquées dans un endroit clos où elles perdent toute notion identitaire et ne sont plus que des objets d'étude. Elles ne se connaissent pas. Alors, pour quoi et à cause de qui se trouvent-elles ici ? Qui sont ces gens que l'on nomme « confidents » ? Que recherchent-ils ou, plutôt, qui recherchent-ils ? »

 

2205067071

 

Chers Lecteurs, la saga « Le Protocole Pélican » reprend ses droits. Nous voici sur le tome 2... Dans le premier épisode, le lecteur a fait connaissance avec quinze personnes détenues dans un lieu tenu secret après avoir été enlevées. Vêtues d’une combinaison orange, elles étaient alors devenues des « unités », surveillées par des « compagnons » et soumises à des expériences menées par les « confidents ». Dans la seconde partie qui paraîtra le 30 mars, un événement vient bousculer la routine terrifiante de ce lieu clos : un jour, les portes des cellules sont mystérieusement ouvertes. Les compagnons ont tous disparu. Livrées à elles-mêmes, les unités vont devoir s’organiser pour tenter de recouvrer leur liberté. Que vont-elles faire ? Vont-elles collaborer ? L'individualisme va-t-il prendre le dessus sur d'autres considérations. Il aura donc fallu 6 mois environ pour connaître la suite des aventures des protagonistes, de ce feuilleton en quatre actes, de ce thriller de science fiction qui n'est pas dénué de contenu philosophique. Tous ceux qui ont lu le premier opus de cette série apparue en septembre attendaient la suite avec impatience. Le scénario mis au point par Marazano fonctionne diaboliquement bien. Le dessin de Ponzio est fabuleux. C'est du cinéma sur feuille. La mise en page est efficace. Les couleurs sont belles et contribuent à l'esthétisme de l'ensemble. L'Oncle Fumetti a adoré et vous recommande cette excellente BD. Le 30 mars donc...1, 2, 3..Foncez.

 

 Richard Marazano est né en 1971. Passionné de cinéma, de littérature russe et de culture précolombienne, il suit des études de physique et d’astrophysique. Il rejoint l’atelier BD de l’école des beaux-arts d’Angoulême et fréquente l’atelier Sanzot avant de s’installer à Bruxelles. Il est aujourd’hui l’auteur d’une œuvre de bande dessinée importante parmi laquelle on peut citer, chez Dargaud, Le Complexe du chimpanzé dessiné par Ponzio et Cutie B. avec Li, et, chez d’autres éditeurs, Zéro absolu avec Bec, Dusk dessiné par de Metter, Cuervos avec Durand, Chaabi avec Delaporte ou encore Genetiks dessiné par Ponzio.

 

marazano_richard-1-.jpg    ponzio_jean_michel-1-.jpg

 

Après des études de communication, Jean-Michel Ponzio réalise des courts-métrages en 3D, puis imagine des décors pour la publicité et le cinéma (Batman & Robin, Fight Club, Heaven…). En 2001, il signe ses premières illustrations pour les éditions J’ai lu et s’oriente vers la bande dessinée. En 2004 paraît son album T’ien Keou. Il s’attaque ensuite à Dernier Exil, adaptation en BD d’un roman de science-fiction, avant de dessiner Genetiks et Le Complexe du chimpanzé

Partager cet article

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires