Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 13:00

Le synopsis de Dargaud :

 

« Dans ce dixième tome, Stephen Desberg et Enrico Marini ne reculent devant rien pour mener le Scorpion au plus près de la vérité. Les intrigues entre les Latal et les Trebaldi s'intensifient, le pape est de plus en plus isolé et le Scorpion n'a qu'un seul but : rendre justice à sa mère. Le Scorpion saura-t-il enfin qui est son père ? Flash-back et révélations au coeur même du pouvoir, à Saint-Pierre... »

 

9782505015031.jpg

 

Tous les fans du Scorpion le savent déjà, l'album n° 10 des aventures du Scorpion est sorti. Alors que devons nous en penser ? Tout d'abord le dessin. Enrico Marini a été à la hauteur. Certes il fait du Marini mais on ne lui demande pas autre chose tant son style est esthétiquement équilibré. Les personnages sont beaux, séduisants. Le Vieux Fumetti a une forte préférence pour Méjaï mais personne ne lui en voudra. La continuité donc. La colorisation est réussie mais connue, prévisible. Pas de raison de changer quoi que ce soit. On ne trouble pas le fan, le succès étant là on assure et c'est normal. Le scénario maintenant...Desberg dévoile encore un peu plus l'histoire de notre héros. Dans cet opus on apprend qui est son père. Le Vrai. Ce n'est pas celui que l'on attendait et les circonstances de sa naissance n'étaient pas prévisibles non plus. C'est bien. Cet album est à la fois une chute, une fin et dans le même temps on sent une nouvelle ère se faite jour. Les fans vont donc être rassurés leur personnage favori va rebondir et perdurer. C'est bien parce que même Fumetti s'y est attaché. C’est sorti donc....

 

Enrico Marini est italien. Il est né à Liestal en 1969 en Suisse. Il vient à la Bd très tôt à l’âge de 14 ans. Il étudie à Bâle dans une école des Beaux Arts. Sa carrière débute dès 1987. Il est à la fois scénariste et dessinateur. Il est talentueux tant par son dessin que par son talent de narrateur. C’est avec certitude un des plus grands dessinateurs contemporains.

 

Stephen Desberg est belge. Il est né en 1954. Il commence à scénariser dès 1978 dans le journal de Tintin édité par Le Lombard. Il écrit les aventures de Tif et Tondu publiées par Dupuis et dessinées par Will. Puis viennent les séries 421, Mic Mac Adam, Jimmy Tousseul ou Willy the Cat.

C’est un scénariste chevronné qui passe d’un style à un autre avec la même efficacité et la même créativité.

 

marini_enrico-1-.jpg  desberg_stephen-1-.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires