Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 08:53

frenchman1.jpg

 

Encore une BD sur la conquête du Nouveau Monde ? Je vous entends déjà. Eh bien non !!! Le travail de Daniel Prugne est différent. Cela commence par un bon scénario. Cela se poursuit pas un joli travail qui débouche sur des planches ravissantes. C’est élégamment colorisé. Et puis après tout cela fait plaisir de relire une histoire bien ficelée à la Fenimore Cooper. Ne sommes nous pas tous restés des fans du "Dernier des Mohicans" ? Le Grand Nord canadien, les espaces vierges de l’Ouest américains nous ont tous fait rêver. Continuons avec cette œuvre qui vient compléter "Canoe Bay" du même auteur. Une des jolies sorties de la rentrée. Le 15 septembre dans les bacs.

 

Le synopsis de la Maison Daniel Maghen :

 

«Octobre 1803... Dans un paisible village de Normandie, des sergents recruteurs arrivent tambour battant. A l’appel de leurs noms, les jeunes hommes de la région partent grossir les rangs de l’armée du premier consul Bonaparte. A l’autre bout du monde, la Louisiane vient d’être cédée par la France à la jeune nation américaine. Enrôlé comme tant d’autres pour assurer la “pacification” de ces contrées sauvages, Alban, un jeune paysan, doit bientôt embarquer pour la Nouvelle-Orléans. Ce garçon plein de fougue, encore imprégné des idéaux de la Révolution, fait parler la poudre pour défendre un jeune esclave. Arrêté, emprisonné, il risque l’échafaud. Un trappeur français, Toussaint Charbonneau, lui sauve la vie et l’entraîne avec lui dans une expédition qui changera le cours de leurs existences…».



Daniel Prugne a déjà un joli parcours dans le monde de la BD. Il est très tôt fasciné par ses lectures dans Tintin qui finiront par le contaminer. La fièvre du dessin ne suffisant pas il s’affirme grâce à un vrai talent de coloriste et de dessinateur qu‘il exerce dans le monde de la communication. Quelques grands anciens l’encouragent…Julliard, Marijac ou Tibet. S’ensuit un parcours qui passe par un travail pour Casterman, des prix dans des festivals et de belles rencontres notamment avec Tiburce Oger. Son travail est reconnu et sa collaboration avec la Maison Daniel Maghen pérenne.

 

311-1-.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti
commenter cet article

commentaires