Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 08:04

L'année 1962 sera sans doute marquée d'une pierre blanche dans toutes les bonnes histoires de la Bande Dessinée. Elle vit la naissance d'une héroïne nouvelle manière : la troublante et plus que féline Barbarella.

 

jean-claude-forest-barbarella-1964.jpg

 

 

En effet pour la première fois en France, cette "créature" due au très grand talent de Jean Claude Forest,  son créateur, revendiquait les prérogatives dues à son sexe : charme, sensualité, humour et non conformisme, liberté sexuelle et choix de ses partenaires. Publiées par V-Magazine de 1962 à 1964 les aventures de Barbarella reçurent un très bon accueil. Elle ne fut pas du goût des censeurs qui s'empressèrent d'interdire l'album à l'affichage et au moins de dix-huit ans.  Barbarella constitua à l'époque la première BD pour adultes. Elle annonce et matérialise la libération sexuelle qui fut une des avancées apportée par la fin des années 60...Tout cela fut confirmé et amplifié par Mai 68,

Cette femme évolue dans un monde imaginaire. Elle passe de planète en planète. La ressemblance avec Brigitte Bardot qui est le sex-symbole de l''époque est bien réelle. . Passant de planète en planète elle n'hésite pas à "collectionner" les partenaires quand bien même ils seraient extraterrestres ou même prostituée-robot. Le personnage semble n'avoir de cesse de passer outre les formes les plus traditionnelles de l'accouplement pour se situer au-delà d'une hétérosexualité. Ne répare t'elle pas par ses caresses dans un épisode cette prostituée-robot sur le point de se suicider faute d'avoir pu lutter contre sa frigidité ? . Comme vous l'aurez compris c'est pour l'époque très libertaire et libérée même si cela serait pour la nôtre que simplement  très érotique. Pour ne pas aborder que cet aspect du personnage il n'en reste pas moins vrai qu'elle évolue dans un vrai univers construit. C'est un univers onirique et imaginaire avec quelques personnages emblématiques. On y retrouve notamment :

 

Narval : Un homme aquatique qui vit dans un bocal à poisson rouge lui-même dans un vaisseau spatial

Pygar : Un ange, le dernier des ornithanthropes (homme-oiseau). Aveugle il est guidé par Barbarella.

 

Ce personnage a été mis en image par Roger Vadim à la même époque sous les traits de Jane Fonda.

 

albums-04.jpg

 

Barbarella fut donc une icône des années 70..On remarquera les codes couleurs de la BD qui sont très typiques de ces années.  Elle est aujourd' hui passée de mode et  a disparu des librairies. Il paraissait intéressant d'évoquer ce phénomène de l'époque.. Il ne semble pas que ses aventures aient été rééditées récemment. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires