Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 12:57

Il était une fois...Un dessinateur qui se prit pour un éditeur et qui y parvint. Je veux dans ce blog évoquer le souvenir de Robert Bagage. Le Vieux Fumetti n'est pas un spécialiste de ce personnage et du genre qu'il contribua à faire paraître mais il a été lecteur de ces petites BD petit format qui apparaissaient pour le plus grand nombre comme un art mineur et un sous produit, un ersatz de BD. Ce n'était pourtant pas dénouer de qualités graphiques. Le scénario était à l'avenant et les thématiques se mêlaient : policier avec Nylon Carter dessiné par George Estève de 1956 à 1964, western avec Red Hawk, humoristique avec Romero le Torero... Aventures, science fiction aussi avec le fameux Super boy.  

 

 SUPER-BOY-1-9.jpg   Superboy001.jpg

 

 A l'origine, Robert Bagage était scénariste et dessinateur. Il était né en 1916. Il travailla successivement pour les éditions Fleurus et pour la S.A.G.E. Il dessinait sous le pseudonyme de Robba. On lui doit donc le lancement de la revue Super Boy en 1949. Cette revue fut un des premierspetits formats français sans doute la plus connue. Il dessina les trente premières couvertures (nous en reprenons quelques unes pour illustrer cet article). A l'époque, il était entouré de dessinateurs italiens ou espagnols. Ces artistes étaient le plus souvent anonymes. Ces dessinateurs reprenaient des produits venus d'Angleterre qu'ils développaient pour la maison d'édition. Pour revenir à celle-ci, il la créa en 1946. Elle s'appelait au départ «Editions du siècle » puis Impéria en 1951. Il s'entoura par la suite de dessinateurs français qui eurent une renommée mieux établie que leurs prédécesseurs tels que Félix Molinari, Bon Roc (dessinateur de Brik) ou Georges Estève déjà mentionné ou le regretté Raoul Auger qui collabora avec Tintin, Vaillant et Pilote. Super Boy parut de 1949 à 1986. Une belle longévité d'une quarantaine d' années. Pourtant ce style d'éditions perdirent de la vitesse et de la notoriété. Il reste malgré tout difficile d'expliquer son déclin ainsi que celui de cette maison d'édition. Elle ferma en 1986. Ce sont sans doute le fait des aléas de la création, des coûts économiques et une absence de renouvellement de la ligne éditoriale qui en furent la cause. Robert Bagage disparut en 2003. Il laisse une trace indélébile. Nul doute que son action dans l'édition de bande dessinée eut une influence notable sur ce milieu artistique et créatif. Pour ce qui est du Vieux Fumetti, Super Boy fût une de premières BD qu'il lut....

 

PS : Pour en savoir plus, je vous invite à lire les articles de Hamil Boualem et Dominik Vallet qui sont de vrais spécialistes de ce domaine. Leurs articles sur Wikipedia sont des références. La boutique Lambiek de Amsterdam est une référence en la matière également.

 

300px-Robert_Bagage.jpg 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires