Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 22:20

mort_cinder--1-.jpg

 

 

Alberto Breccia...Enseigne-t-on ce nom dans les écoles de bande dessinée ? Parle-t-on de ce dessinateur dans les écoles des Beaux Arts ? Fussent-elles à Angoulême, à Florence ou encore à Tournai ? Le vieil homme en doute. Il soupire l' ancêtre. Il ronchonne. Il en dort mal. Il se tourne et se retourne dans son lit. Qui en parle encore ? Alberto Breccia...

 

Il naquit en 1919 à Montevidéo en Uruguay avant de migrer pour Buenos Aires. Dès 1939, il collabore avec des magazines tels que Tits Bits ou encore Rataplan dans lesquels il crée des comics strips. En 1950, il devient membre du Groupe de Venice qui rassemble des membres de la diaspara italienne en Amérique du Sud. Il y croise Hugo Pratt, Horacio Lalia ou Faustinelli. Avec le créateur de Corto Maltese, il crée la Pan American School of Art à Buenos Aires. En 1957, il rejoint l'éditeur Editorial Frontera. Il y travaille sous la direction de Hector German Osterheld, génial scénariste et directeur de collection.

 

Ils travaillent ensemble sur de nombreux projets dont notamment le très étonnant Sherlock Time. En 1962, les deux hommes collaborent sur ce qui sera leur projet le plus aboutis ; Mort Cinder

 

  mort_cinder.jpg

 

 

Mort Cinder est une série de fiction et d'horreur avec un personnage éponyme. Il est considéré comme l'une des meilleures bandes dessinées jamais produites en Argentine. Cinder est un homme énigmatique qui revient d'entre les morts à chaque fois qu'il est tué ou qu'il décède. Dans sa toute première apparition, Cinder a été présenté comme un assassin qui vient d'être exécuté. Il a vécu depuis l'Antiquité, et a participé à de nombreux épisodes historiques célèbres, y compris la construction de la Tour de Babel, la Première Guerre mondiale et la bataille des Thermopyles. Son origine, ainsi que ses compétences extra-terrestres, n'ont jamais été expliquées par les auteurs. Il a été décrit comme «une conscience inquiète de l'humanité, un témoin, parfois douloureusement des grands et petits événements de l'humanité ».

 

C'est une des grandes créations du monde de la Bande Dessinée mondiale. Il reste très peu connu en Europe et notamment en France. Il n'a pas été éédité depuis longtemps dans notre pays ce qui constitue une faute. Les jeunes générations doivent connaître le trait génial de Alberto Breccia et son utilisation magistrale du noir et blanc et des ombrages. La collaboration entre Osterheld et Breccia restera comme étant une des plus brillantes de l'histoire du 9ème Art.

 

Pour le Vieux Fumetti, Breccia Père, son fils a pris la succession de son père non sans brio, est sur la même ligne que Sergio Toppi ou Victor de la Fuente dans le même style. Des génies du 9ème Art.

 

Breccia.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires