Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 15:01

Le synopsis de Dupuis :

 

 

« Les Schtroumpfs font leur première apparition dans les pages du Journal de Spirou en 1958, à la planche 37 d'un épisode de Johan et Pirlouit, "La Flûte à six trous". Le succès est immédiat et ouvre la porte à d'autres épisodes, cette fois entièrement dédiés aux Schtroumpfs et publiés sous forme de mini-récits. Mais c'est en 1963 que paraît "Le Schtroumpf volant", première aventure des Schtroumpfs en grand format dans Le journal de Spirou, qui fête alors ses 25 ans… ».

 

mXivPMbJla2tNia8vGfqQnCzHWU3nR2P-couv-1200.jpg

 

 

Les Stroumpfs en intégrale. En tout cas, les premiers épisodes, c’est fait. L’album sort vendredi. Rendez-vous compte que ces petits personnages bleus sont quasiment aussi vieux que l’Oncle Fumetti. Incroyable !!!! Eux qui étaient des personnages additionnels, ils tiennent maintenant et toujours  le haut du pavé et durent malgré leurs âges canoniques. Qui se souvient encore de Johan et Pirlouit ? Nous les Vieux. La jeune génération les a oublié et bien pas les petits hommes bleus avec un collant sur la tête. Etrange destin que celui-là…Il est vraisemblable que Peyo n’eut jamais imaginé le retentissement qu’ont encore ces lutins d’un genre différent. Même les américains les ont adoptés. Leu film a été un four mais ils les ont adoptés. En tout cas, Dupuis nous sort une Intégrale dont ils ont le secret. C’est une bonne nouvelle et un beau livre de plus à mettre  dans sa bibliothèque. Un 288 pages avec des rajouts qui nous content la genèse de ces petits hommes dont le nom en allemand signifie bas…Oui Mesdames !! La pièce de tissu en maille fine que vous portez sur vos jambes en référence au bonnet qu’ils portent eux sur la tête.

 

Peyo est né le 25 juin 1928 à Bruxelles. De son vrai nom  Pierre Culliford, il entre comme gouacheur au studio CBA. Hélas, la compagnie ne tarde pas à péricliter, jetant sur le pavé ses artistes : Franquin, Morris, Paape et Peyo….Excusez du peu. Pendant plusieurs années il fait plusieurs métiers.  Il créé Johan à qui il adjoint un page nommé Pirlouit et sur les conseils de Franquin le propose à Dupuis. Dès 1952, c’est un succès qui ne s’arrêtera plus. Il est tellement débordé qu’il doit se faire aider par des collègues. En effet, Peyo s'entoure de collaborateurs et ouvre un studio de copains où défileront au fil des années Gos, Walthéry, Derib, Francis, De Gieter, Wasterlain, Blesteau, Benn et bien d'autres. Il multiplie les idées et les personnages...Conteur d'une remarquable efficacité, à l'imagination toujours en éveil, Peyo va en effet multiplier les séries… La machine à succès est enclenchée.

 


peyo.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD