Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 15:40

Le synopsis de Akata :

 

 

« En 1895, à l’issue d’une longue guerre, la Chine cède au Japon l’île de Taïwan. Si la cohabitation entre Chinois et peuples autochtones de l’archipel se faisait jusqu’alors de manière à peu près pacifique, ce faible équilibre va être rompu par l’arrivée de l’armée nippone. Exploitation forestière intensive, spoliation des peuples aborigènes, dans le déni le plus total de leurs traditions... Après plusieurs dizaines d’années d’oppression, une tribu, celle des Seediq, prendra la tête en 1930 de la révolte la plus longue et la plus violente de l’histoire de l’occupation japonaise de l’île. Menés par Rudo Mouna, le chef le plus respecté de leur communauté, ces guerriers coupeurs de tête se soulèveront, pour retrouver leur fierté, honorer leurs ancêtres et continuer à respecter cette philosophie Gaya qui anime leur vie ! Comment des «sauvages» primitifs ont-ils pu terrifier et lutter avec autant de courage contre une armée aussi sophistiquée que celle du peuple du pays du Soleil Levant ? Bien plus qu’un simple roman graphique d’auteur, Seediq Bale, les guerriers de l’Arc-en-Ciel s’impose comme un véritable pamphlet en faveur des peuples opprimés et du respect des cultures premières. »

 

9782369740001_1_75.jpg

 

 

Aujourd'hui Oncle Fumetti va parler d'un livre mais de bien plus que cela. C'est une œuvre transversale écrite et dessinée par le Tawanais Chiu. A la base il s'agit d'une histoire vraie. Les grandes nations ont toujours voulu se partager les territoires et les richesses en faisant peu de cas des peuples. C'est le sujet de cette œuvre mais pas seulement. C'est la rébellion des indigènes contre le colonisateur. C'est la rébellion du faible contre le puissant. Le pot de terre contre le pot de fer. C'est un sujet universel. Dans le cas présent, tout y est : le souffle épique de l »histoire, les indigènes prétendument faibles et mal équipés contre le rouleau compresseur d'en face. C'est une œuvre forte. En Asie elle est très connue et déjà mise en film. Il ne s'agit pas pour Oncle Fumetti de relater ces faits. Il est important de parler aussi du travail de création de Row-Long Chiu. Cette œuvre graphique est remarquable. Elle est esthétiquement belle et elle met en relief le récit. C'est bien scénarisé et mis en planche. De plus en plus la BD se mondialise et elle nous permet d'accéder à des œuvres majeures de ce style. OF pourrait parler de ce livre pendant des heures mais il se résume....Un souffle épique, une œuvre belle, philosophique et puissante. Un artiste au sommet de son art. Que demander de plus. A découvrir absolument. Allez  !! on vous met un bout du film de fictions tourné sur cette révolte. Merci à Akata pour ce prêt. 

 

Row-long Chiu est né en 1965. Il est taiwanais. Il est influencé dès l’enfance par un père et un grand-père illustrateurs. Row-long Chiu excelle rapidement dans l’écriture et le dessin de style réaliste. Sa rencontre avec la tribu des Seediq va littéralement changer sa vie. Il devient malgré lui l’expert le plus reconnu de la culture de ce peuple ! Influencé par de multiples rencontres et séjours en leur compagnie, et par son épouse seediq, il se lance dans des recherches et compile toutes sortes de documents relatifs au soulèvement des 300 aborigènes seediq contre les colons et occupants japonais en 1930. Il s'agit de son œuvre majeure. Il est aussi réalisateur de films. 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article

commentaires