Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 17:55

Le synopsis de Glénat :

 

«1930, les États-Unis subissent la Grande Dépression. Comme tous les matins, Mickey et Horace font la queue devant le bureau pour l’embauche. Sauf qu’une fois de plus, il n’y a rien pour eux... Dépités, ils décident d’aller rendre visite à leur ami Donald pour se changer les idées. Au programme : camping au bord de la rivière avec leurs compagnes Minnie et Clarabelle. Sauf qu’à leur retour, ils ont la surprise de découvrir que la ville a complètement changé. Rock Fuller, un banquier véreux, a racheté toutes les propriétés du quartier et compte les raser afin de construire un terrain de golf. Pire encore, les travailleurs, embauchés en masse pour ce grand projet, sont devenus accros à une mystérieuse substance, « café Zombo », qui fait d’eux de véritables zombies ! »

 

Attention livre-culte. Il y a une avalanche de sorties en ce moment mais il ne faudra pas rater celui-ci. C'est un Loisel et le Mister en sort peu. Qui plus est il s'est mis au scénario, au dessin et à la couleur. Le choix du Roi. Le Roi Loisel. Cela sonne comme un titre de conte. Bref, Le grand Régis se met dans la peau de Walt Disney !!! Régis sort de ce corps !!! Trêve de conneries. C'est un vrai bon livre. C'est un format à l'italienne. L’auteur retrouve d'une certaine façon l'esprit des strips tels qu'on les trouvait dans les journaux aux Etats Unis. Ce livre inclassable ; Café Zombo est un ouvrage somptueux tant par la forme que par le fond. Regis Loisel rappelle l’étendue de son sens graphique. A noter son encrage et sa narration est tonique. Mickey ne sort pas abimé de cet hommage bien au contraire. A lire absolument et à déposer sous les sapins en pagaille.

 

Régis Loisel s'installe à Paris en 1972. I rencontre Patrick Cothias et Serge Le Tendre, les projets affluent, aboutissent, n'aboutissent pas, peu importe. En 1983, La Quête de l'Oiseau du Temps (scénario de Le Tendre) est un tournant dans son parcours. Cette série est considérée aujourd'hui comme LA référence du genre. En 1989 il sort un album troublant, justement intitulé Troubles Fêtes. Pour la première fois, il se lâche de toutes contraintes techniques et illustre des textes érotiques. Ses dessins dégagent une énergie époustouflante, une sensualité terrible ; son trait se rapproche alors de l'expressionnisme de Doré, Rhops ou Rackham. "Il n'est pas un album de bande-dessinée à proprement parler mais, pour cinq dessins seulement, c'est à mon sens le meilleur que j'aie fait.". IIl quitte Paris pour s'installer à Perros-Guirec. Le moment est venu de réaliser son interprétation du mythe de Peter Pan. Il se laisse entraîner dans une parenthèse de presque quatre ans pendant laquelle il travaillera pour les studios Disney sur les films Mulan et Atlantis. Régis Loisel vit aujourd’hui à Montréal d’où il mène de front la série Magasin général avec Tripp, (Casterman). C'est en 2007 que paraît le premier tome du Grand Mort, une nouvelle série fantastique, comme toujours avec Loisel moins innocente qu'elle n'en a l'air au premier abord. Loisel reste au scénario, accompagné de Djian et confie le dessin à Vincent Mallié, qui reprendra aussi le dessin de la suite de La Quête de l'Oiseau du Temps.


 

Café Zombo de Régis Loisel chez Glénat
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 18:10

Marcel Gotlieb dit Gotlib naquit à Paris en 1934. Il était auteur de Bande Dessinée. Il était plus que connu pour ses participations aux journaux, Fluide Glacial qu'il crée en 1975, l'Echo des savanes ou Pilote. Il était le créateur de Gai-Luron, des Dingodossiers qu'il crée avec René Goscinny ou de la célèbre Rubrique-à-brac. De la coccinelle aussi. Enfin on lui doit aussi Pervers Pépère ou Superdupont. Une légende de notre art. il s'est éteint aujourd'hui. 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 17:55

Le synopsis de Dargaud :

«Nos héros les plus british mènent l'enquête sur le plus british des dramaturges : William Shakespeare of course ! Mais qui est-il vraiment ? Entre l'Angleterre et l'Italie, Philip Mortimer et Elizabeth, la fille de Sarah Summertown, résolvent des énigmes plus ardues les unes que les autres. Entre-temps, Francis Blake enquête sur une bande organisée de Hyde Park. Une course contre la montre et des révélations en série : un très grand Blake et Mortimer signé Yves Sente et André Juillard ! »

 

Après un préquelle (le bâton de Plutarque), nous voici confrontés à une nouvelle enquête de nos deux vieux amis ; Blake et Mortimer. Le tandem Julliard et Sente s’y collent à nouveau. Les deux partenaires en viennent à essayer de trouver la véritable identité de WillIam Shakespeare tout en faisant mener à nos héros une intrigue policière. C’est à la fois une BD d’actions avec ce qu’il faut de bagarres, de mystères et dans le même temps un album très intellectuel sur l’auteur « so british ». Il nous ramène à notre enfance et à notre adolescence grâce à cette ligne claire qui nous parle visuellement et qui est ici très maîtrisée. Cet album nous confronte dans le même temps à des lieux historiques. C’est bien documenté et très précis. C’est passionnant et très bien fait au niveau de la narration. Des planches bien conçues à la Jacobs. Cela va être bien évidemment un succès de librairie. Ce n’est pas pour rien que cela sort un peu avant les fêtes. On en veut pas à Dargaud… Les autres maisons le font bien !!! C’est sorti. C’est le 24ème album. C’est bon et Oncle Fumetti vous le recommande.

 

Yves Sente n'est plus à présenter. Il est diplômé de l'American High School de Chicago.Il est licencié en Affaires publiques et Internationales. Le droit menant à tout, il se tourne vers la Bande Dessinée et l'écriture. En 1991 il devient rédacteur en chef des différents magazines de l'éditeur le Lombard. Il rénove cette maison tout en ne renonçant pas à ses scénarios. Il a repris avec brio les destinées de Blake et Mortimer pour Dargaud.

 

André Juillard est né en 1948 à Paris. Il dévore enfant la BD de Hergé, Jacobs et Bob de Moor. La ligne claire l’imprègne. En 1967 il entre aux Arts Décoratifs à Paris. Il y rencontre Martin Veyron et Jean Claude Denis. Il créée les 7 vies de l’Epervier. Il devient un dessinateur de BD « historique ». Sa carrière se poursuit avec beaucoup de richesses et de réussites. La reprise de Blake et Mortimer se profile et se perpétue pour notre plus grand plaisir.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 17:55

Un hommage à Mickey Mouse à un moment où nous avons une exposition qui lui est pour partie consacrée à Paris. Un reboot dessiné par Loisel qui vient de sortir chez Glénat ainsi qu'un superbe livre de Garry Apgar sorti chez le même éditeur. Cette fin d'année est pour Mickey  Mouse. Une icône du 9ème Art et du film d'animation. Bon visionnage. 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 17:55

Le synopsis de Beaux Arts Editions.

 

«Pour notre plus grand plaisir, Vincent Bernière poursuit son exploration de la bande dessinée et nous livre ici ses 100 plus belles planches, accompagnées d’une sélection d’œuvres plastiques, graphiques ou cinématographiques qui leur fait écho. Une promenade jouissive à travers l’œuvre d’Hugo Pratt, Hergé, Mattotti, Enki Bilal ou encore Milo Manara. »

Les fêtes de fin d'année sont toujours la période qui permet la sortie de beaux livres. Le livre reste une valeur sûre pour ce qui est de garnir le sapin et ses abords. Celui-ci n'échappe pas à la règle. Les amateurs sont comblés. Il est vrai que le choix est bon. Il est évidemment extrêmement difficile d'arbitrer pour savoir qui a sa place ou ne la pas. Quelle planche est meilleure qu'une autre. C'est bien entendu une histoire de goût. Vincent Bernière en fin connaisseur a tranché. C'est son choix et même si on peut contester certaines options et déplorer quelques oublis la sélection reste bonne. Les grands auteurs sont présents dans les grandes lignes. Le synopsis en énumére certains. Du beau monde. Ce bel ouvrage est aussi l'occasion de se rappeler de vieilles lectures et c'est donc la possibilité pour ceux qui les possèdent de prendre dans les rayonnages leurs albums chéris et de les relire. Rien que pour cela ce livre est utile. Il fait aussi comme il est dit au début de cette chronique un superbe cadeau de Noël. C'est un 224 pages au format 245 x 320 cm. A noter la couverture très agréable et soignée.
 

Vincent Bernière est grand reporter pour le magazine Technikart. Romancier, scénariste, traducteur, il est également éditeur de bande dessinée aux éditions Delcourt et dirige deux collections : des romans graphiques américains et des BD érotiques. Il collabore à Beaux Arts magazine en tant que critique de bande dessinée depuis 1999.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 17:55

Le synopsis de Bliss Comics :

 

«Nous sommes en l’an 4001. Le Japon, par la volonté de son leader, l’intelligence artificielle nommée Père, est désormais une station orbitale gigantesque surplombant une Terre ravagée. Les millions d’habitants du Néo-Japon sont protégés par un gardien solitaire : Rai. On dit qu’il peut apparaître instantanément. On dit de lui qu’il est un esprit… le fantôme du Japon millénaire. Mais lorsque le premier meurtre commis en mille ans menace de déstabiliser l’omnipotence de Père, Rai est confronté au véritable visage de la nation qu’il défend… et à sa propre humanité perdue… »


C'est dans un monde futuriste que nous emmène ce jeune éditeur que Oncle Fumetti salue. C'est une histoire de science-fiction à couper le souffle imaginer par Matt Kindt (Divinity, The Valiant, Ninjak) et l’artiste Clayton Crain (X-Force, Ghost Rider, Carnage). Cet album très réussi esthétiquement rassemble le premier cycle de la saga du protecteur du Néo-Japon, contenant les douze premiers chapitres ainsi que des histoires courtes et des bonus inédits. C'est du bel ouvrage.  Graphisme très travaillé. Pas manga. Pas comics. Donc ni US et ni japonais. C'est un hybride. C'est bien pensé et cela percute grave. Bon !!! Allez cela envoie du lourd. Bref on prend plaisir à lire ce bouquin. Il dénote en rien les rayons de la bibliothèque du Vieux qui l'a découvert dans une bonne librairie. Rien de mieux que son libraire adoré pour trouver de bons albums. Eh oui sortez de chez vous. Quittez vos écrans et allez chez les bons spécialistes. Il y en a. Bonne découverte !!!

Matt Kindt est né en 1973. C'est un américain ; Il est scénariste et aussi graphiste et donc dessinateur. Sur ce projet il est scénariste. Il a déjà un parcours solide puisqu'il a travaillé pour Dark Horse et DC rien que cela. Quelques nominations à des awards à son actif en 2002, 2005, 2007 et 2008 dont trois Eisner pour notamment Lost Girls et Super Spy.

 

Clayton Crain nous vient de Moxee dans l'Etat de Washington. Il a travaillé pour la Marvel sur Ghost Rider, Xforce et Carnage. Vous l'avez compris il est dessinateur et coloriste. C'est lui le conrcepteur de la couverture. Il a travaillé aussi pour les deux éditeurs US que sont Image et Acclaim. Un tout bon !!!!


 

Rai Intégrale de Matt Kindt et Clayton Crain chez Bliss Comics.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 17:55

Le synopsis de Glénat :

 

La première biographie illustrée de Mickey ! Mickey Mouse, icône du rêve américain nous raconte l'influence de ce personnage de cartoon unique en son genre sur l’art et la culture populaire depuis ses débuts en 1928. S’appuyant sur une iconographie composée d’images rarissimes, Garry Apgar, spécialiste en histoire de l’art, nous éclaire sur la genèse de la souris conçue par Walt Disney et Ub Iwerks, l’explosion de sa popularité pendant la Grande Dépression, l’évolution de son apparence à travers les époques, son influence sur les artistes et animateurs du monde entier, jusqu’à son accession au statut d’icône culturelle d’envergure internationale ! Comprenant plus de 400 images exceptionnelles, cet ouvrage – successeur émérite de The Art of Walt Disney, autre référence en la matière – vous fait découvrir l’histoire de cette figure mythique et, en filigrane, celle de la nation dont Mickey a su si bien incarner l’esprit.

Mickey est un personnage-phare de l'animation et de la bande dessinée. Il a été un des premiers à avoir cette notoriété si particulière qui en a fait un mythe. Il a eu une influence incroyablement forte sur les créateurs et sur leurs créatures. Alors bien entendu des bien pensants fustigeront cette icône en la rattachant à l'impérialisme culturel américain et à cette culture qui s'impose. Il n'empêche ce personnage quand on l'étudie à la manière d'un historien, d'un sociologue est exemplaire. C'est ce qu'a tenté de faire Garry Apgar. C'est un livre qui sort un peu avant Noël. Cela peut constitué un très beau cadeau tant il est beau et réussi mais aussi un travail passionnant poiur découvrir mieux ce personnage. C'est un format : 194 x 256 mm, 336 pages et c'est un façonnage cartonné. Cela sort mercredi.

Garry Apgar a étudié l'Histoire de l'Art à l' Université de Yale et il a obtenu un Master en « Lettres Modernes » à la Sorbonne Il est donc un fin linguiste. Il est un spécialiste reconnu de l'Histoire de l'Art. Il intervient dans de nombreuses universités et fondations. Il a la particularité d'être un spécialiste de Mickey Mouse et de Voltaire. Un homme comme les aime Oncle Fumetti.

 

Mickey Mouse icône du rêve américain de Garry Apgar chez Glénat.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 17:55

Aujourd'hui une interview de Valérie Mangin. C'est une façon de la découvrir autrement qu'en lisant ses livres. Le sujet ne porte pas sur Alix Senator mais ce n'est pas le plus important. Cette vidéo date d'il y a un an. Intéressant. 

Bon visionnage.

 

 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 17:55

Le synopsis de Casterman :

 

«Rome, an 12 avant J.-C. L'empereur Auguste est tout-puissant. Alix a plus de 50 ans. Il est sénateur. Khephren s'est emparé du terrible secret caché dans les livres sibyllins. Une mystérieuse Cybèle d'orichalque accorde de pouvoir et l'éternité à ceux qui viennent l'adorer. Le jeune Égyptien en est persuadé, c'est lui qu'elle attend. Mais pour cela il doit encore se rendre en Asie Mineure pour forcer les portes du grand sanctuaire de la déesse et affronter les galles, les prêtres qui se sont consacrés à elle dans le sang. Quel sort Cybèle réservera-t-elle aux profanateurs ?

 

Novembre 2016. Nous avons gagné quelques jours par rapport au dernier opus sorti en 2015. Ce n'est pas rien. Oui ils l'avaient sorti quelques jours plus tard l'album 4. Ils ont bien travaillé nos deux créateurs. Parfois la récurrence a du bon. Cela amène de la fluidité dans les échanges. On se connait mieux. Comme dans le vieux couple. Espérons que Denis Bajram n'en prendra pas ombrage. C'est vrai le couple Mangin/Démarez tourne bien. Cinquième aventure de cet Alix Senator. Même qualité. Même sérieux. Même rigueur historique. Ils ont dépoussiéré Alix le jeune. Ils l'ont peut-être bien achevé tant il est vrai que l'avatar jeune de notre ancien Alix est poussiéreux et parfois ennuyeux à suivre. Hergé avait sans doute raison parfois un héros ne résiste pas au départ de son créateur. Dans le cas présent on part d'une page blanche ou pas loin en tout cas et on propose quelque chose de différent. C'est raffraichissant et intéressant. Un bon album qui pérennise le personnage et l'installe dans la durée. C'est bien ainsi. C'est sorti hier et cela sera une grosse réussite de cet automne.

Valérie Mangin est nancéenne. C'est une historienne par son parcours universitaire. Elle se lance pourtant dans le récit et la narration. Elle rencontre Denis Bajram qu'elle épouse. Elle travaille sur des concepts à base historique avec Gajic sur le fléau des Dieux puis vient le Dernier Troyen. Elle collabore avec Soleil et crée Quadrants. Son style entre Histoire, Space opéra et fantastique est novateur. Elle nous propose sa relecture du cycle d'Alix.

Thierry Démarez est né à Drancy. Il a un parcours très riche. Il maîtrise plusieurs techniques et devient décorateur de théâtre. Il entre à la Comédie Française. La Bande Dessinée le tarode. Il rencontre Denis Bajram. Il collabore avec l'épouse de celui-ci sur le Dernier Troyen. Puis vient Alix Sénator. Il quitte alors la Comédie Française et se consacre uniquement au 9ème Art pour notre grand plaisir.

 

 

Alix Senator 5 le hurlement de Cybèle de Valérie Mangin et Thierry Démarez d'après Jacques Martin chez Casteman.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 17:55

Le synopsis de Les Arènes BD – Demopolis :

 

« Printemps 2022. Après un quinquennat de gouvernement « bleu marine », la présidente prépare sa réélection.Le pays est plus divisé que jamais. La France FN défend son bilan : préférence nationale et protectionnisme, pouvoir sécuritaire et surveillance numérique. La résistance s’organise autour d’un candidat surprise. Le terrorisme rôde. Marion Maréchal-Le Pen s’oppose à sa tante. Soudain, les événements s’accélèrent… »

Il est évident que le tome 1 de "La Présidente", l'essai militant signé François Durpaire et Farid Boudjellal, appelait une suite. Il avait été pensé que l'album 1 se suffisait à lui-même. Montrer comment, à la faveur d'une configuration politique inédite, Marine Le Pen pourrait être en position, dès 2017, de percer aux élections et d'accéder à la magistrature suprême. Anticiper les conséquences d'une application de son programme sur la nation. "Totalitaire", trouve sa justification. Les auteurs, ne cachent pas leur engagement militant et anticipent les dérives du tout-sécuritaire. Le récit élaboré par François Durpaire inclus certains décisions prises dans le cadre de l'état d'urgence. Ce brillant essayiste et universitaire de surcroît est connu du grand public pour son expertise de la société américaine. Il étudie l'interprétation des mesures sécuritaires actuelles, dont certaines ont été prises par la gauche en réaction aux différents attentats. C'est passionnant. Il ne s'agit pas de dévoiler les ressorts du livre. A vous de faire. A vous de les découvrir. Farid Boudjellal le frère de Mourad, fait comme pour le premier livre un travail de premier plan. C'est magnifiquement dessiné. La colorisation, noire, grise et blanche réhausse le propos. C'est au diapason de cet essai passionnant. Oncle Fumetti avait decerné son prix de l'album de l'année en 2015. Et pourquoi pas encore en 2016 ? C'est sorti.

François Durpaire est né en août 1971 à Poitiers. Il est un universitaire et un militant spécialisé dans les questions d'éducation et de diversité culturelle aux Etats Unis et en France. Il est également consultant pour la télévision et la radio.

Farid Boudjellal est né en 1953. Il est d'origine algérienne par ses parents mais aussi arménienne par sa grand mère paternelle qui échappa au génocide. Après un CAP, un BEP de comptable et un parcours universitaire il se décide à raconter des histoire. En 1978, pour Charlie Hebdo il crée « Abdullah » et commence la rédaction de « l'Oud ». Ce récit publié en 1983 chez Futuropolis reçoit de nombreux prix. Il collabore à l' Echo des savanes, à Pilote. En 1990, Soleil publie le premier volume de « Juif Arabe ». En 1999 sort le « Petit Polio » inspiré de son enfance.

 

Totalitaire La Présidente 2 de Farid Boudjellal et François Durpaire chez Les Arènes BD Demopolis
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article