Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 06:55

Aujourd'hui pour faire le lien avec la chronique d'hier Crépax un maître italien de la Bande Dessinée érotique, Maroto un maître espagnol de la BD fantastique et un collègue indonésien qui n'est pas sans talent. Une vidéo de 1972.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 10:54
La page érotique d'Oncle Fumetti... Valentina et Guido Crepax.

Con que cet Oncle Fumetti. Jugez !!! Pas encore de page sur Crépax. Un des maîtres italiens de l'érotisme en BD. Il faut réparer ce tort porté à cet art et à cet artiste. Commençons par l'héroïne. Vous aussi vous avez remarqué ? Toutes des...Femmes. Donc Valentina est l'héroïne d'une Bande Dessinée érotique et pornographique de Guido Crepax apparue en 1965.Valentina Rosselli est une jeune et évidemment belle femme née dans les années 40 à Milan. Elle est photographe professionnelle, et exerce son métier en free Lance ce qui lui permet d'évoluer dans les milieux les plus variés. De donc de varier les aventures et les rencontres. Elle fait la connaissance de Neutron, un curieux personnage doué de pouvoirs surnaturels, qui se révèle être Philippe Rembrandt, un critique d'art américain. Il est aussi criminologue en parallèle. Valentina est brune, les cheveux courts avec des allures de garçonne. C'est une femme élégante, intelligente et libérée .Guido Crepax a souhaité s'adresser à un public choisi ; intellectuel et raffiné très éloigné des productions érotiques populaires et des femmes plantureuses qu'ils présentent. Après... A vous de lire ses aventures.

Guido Crepax, pseudonyme de Guido Crepas, né en 1933 à Milan. Il y est mort également en 2003. Il est donc plus que connu pour son art consommé de dessinateur de Bande Dessinée érotique. Il a d'ailleurs profondément influencé la bande dessinée européenne de la seconde moitié du xxe siècle.

La page érotique d'Oncle Fumetti... Valentina et Guido Crepax.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 06:55
Les bonnes lectures d'Oncle Fumetti...Péplum de Blutch.

Oncle Fumetti ne vous fera pas l'injure de vous présenter Blutch. C'est un artiste qui a d'ores et déjà marqué le 9 ème Art.. N' a-t-il pas reçu le Grand Prix du festival d'Angoulême en 2009.Il est un dynamiteur de la BD moderne. Dans Péplum, son graphisme est remarquable et surprend encore une fois. Le style épuré est léger. Les décors très simples et sans extravagance subliment le récit. Son trait est alègre et paraît simple même s'il ne l'est pas ,c'est une certitude. Son travail est singulier et il ne renouvelle pas un style car il en crée un. C'est l'apanage des Grands. Péplum est une ode passionnante et dérangeante. Cette œuvre est déroutante mais dans le bon sens. Si vous l'avez déjà lu relisez la et si non et bien foncez et vous ne serez pas dessus. Blutch ne déçoit jamais. Il surprend et fait s'interroger toujours. Pour l'histoire à vous de la découvrir. Oncle Fumetti ne va pas tout faire non plus !!!

Blutch, Christian Hincker est né en 1967 à Strasbourg. Il publie depuis une vingtaine d'années. Il est découvert lors d'un concours de Fluide Glacial. On le dit influencé par Jean Claude Forest et Daniel Goossens. A chacun son avis. Il a beaucoup publié et a été primé. Il a travaillé avec Le Seuil , Futuropolis, L'Association et donc Dargaud. Il est un dessinateur-phare de son époque.

Les bonnes lectures d'Oncle Fumetti...Péplum de Blutch.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 06:55

Ce dimanche une évocation du travail de Richard Corben via un court métrage réalisé par lui dans les années 60. C'est un film d'animation. Son style est déjà très reconnaissable.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 06:55
Hellboy 15 – Hellboy au Mexique de Collectif chez Delcourt.

Le synopsis de Delcourt :

« Cet album revient sur une période « oubliée » de la vie de Hellboy. Mike Mignola rassemble la crème des auteurs de Comics – de corben à McMahon, en passant par les frères Moon et Bá – pour conter cette épique aventure Mexicaine. Caramba !

Avant de mourir et d’atterir au fin fond des Enfers, Hellboy a beaucoup voyagé, en tant que membre du B.P.R.D. ou en solo. En 1956, il enquête au Mexique sur une série de meurtres… et disparaît pendant cinq mois. Il déclara ensuite ne se souvenir de rien. Pourtant, des luchadores chasseurs de vampires, une momie aztèque, des sorcières et des fantômes… et le monstre de Frankenstein croisèrent sa route »

On ne présente plus Hellboy. On ne présente plus Mike Mignola. Les deux entités sont pour l'une un « étendard » du 9ème Art, pour la deuxième il s'agit d'un des auteurs majeur contemporain. Cette fois-ci le Grand Mike a décidé de s'adjoindre des camarades avec lui et pas des moindres. Corben, Mc Mahon et autres sont de la partie pour chacun dans l'emploi et la mise en images de petits scénarios qui mis bout à bout forme une BD plaisante. Quand Richard Corben fait du Mignola et emploie Hellboy c'est très intéressant. Le Maître parvient à utiliser les codes de Hellboy en imposant son style et son trait. Cette mixité est plus que riche et passionnante. Les autres dessinateurs ne sont pas en reste. Il en résulte une œuvre originale que les fans des uns et des autres découvriront avec plaisir. Un vrai bon moment de lecture.

Richard Corben est né le 1er novembre1940. C' est un dessinateur et scénariste américain de bande dessinée, surtout connu pour ses œuvres de fantasy. Il a été l'un des piliers du magazine Heavy Metal.

Mike Mignola est né en 1962. Il est californien. Après de nombreuses collaborations chez Marvel, d'abord en tant qu'encreur, il prend son indépendance. On le voit alors travailler pour différents éditeurs ; Marvel, DC comics, First Comics et Dark Horse. Il apparaît sur des séries telles que The Chronicle of Corum (d'après Moorcock), Phantom Stranger, Batman (Gotham by Gaslight), Wolverine ou bien encore Ironwolf (scénarisé par H. Chaykin et J.F. Moore). En 1993, il réalise l'adaptation en bande dessinée du Dracula de F. F. Coppola, puis illustre Alien. En 1994, il donne naissance à Hellboy, dont Dark Horse France publiera les premiers tomes. Mignola laisse exploser sa maîtrise de l'encrage, délicate balance du noir et blanc. on trait élégant lui a apporté la notoriété et la reconnaissance du public.

Hellboy 15 – Hellboy au Mexique de Collectif chez Delcourt.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 20:30
Harrow County – Tome 1 de Cullen Bunn et Tyler Crook chez Glénat Comics

Le synopsis de Glénat Comics :

«Oserez-vous entrer dans le lieu de tous les mystères ?

Dans la petite bourgade du sud des États-Unis de Harrow County, Emmy a toujours su au fond d’elle que les bois qui entourent sa maison étaient peuplés de fantômes, gobelins et autres zombies. Mais le jour de son dix-huitième anniversaire, elle va découvrir qu’elle est connectée à ce lieu, et aux monstres qu’il renferme, d’une façon qu’elle n’aurait jamais imaginée... Peu à peu, elle sent d’étranges pouvoirs naître en elle. Est-elle prête à affronter tous les mystères de Harrow County ? »


Mike Mignola a du goût. Pas que du goût ; du talent, voire du génie. Mais il a du goût et du bon. S'il prébiscite une création c'est que cela en vaut la peine. Celle-ci est superbe. Cullen Bunn que l'on ne présente plus nous propose une nouvelle série après Sixth Gun qui est terminée aux Etats Unis. Il s'y prend à merveille en plantant dès le départ le décor et la dramaturgie. Le lecteur, nous, sait qu'il va en avoir pour les yeux et pour son imaginaire. Son effroi aussi. Il y a du Lovecraft chez cet homme. Alors les puristes vont hurler mais il y a un quelque chose de l'affaire Charles Dexter Ward dans ce récit. Même suspense horrifique. C'est bien mené et on est captivé très vite. Son compère le magnifique Tyler Crook est fort. C'est esthétique beau. Cela paraît simple à regarder mais il y a un travail graphique génial. Les planches sont bien découpées et renforcent le récit. C'est prenant. A découvrir absolument. Une vraie bonne BD. On va encore se répéter mais on attend la suite.

Cullen Bunn est un scénariste américain. Il écrit des comics, des nouvelles et des romans. Il est connu pour son travail sur des séries comme Deadpool Kills the Marvel Universe chez Marvel, ou The Damned et The Sixth Gun chez Oni Press. En littérature, il a notamment produit la série de romans Crooked Hills et le recueil de nouvelles Creeping Stones & Other Stories. Il vit à Saint-Louis, MO.

Tyler Crook est un dessinateur américain. Il a un profond respect pour littérature russe, et en particulier Dostoïevski. Il a travaillé sur les titres Witchfinder, Badblood, B.P.R.D. Hell on Earth, The Sixth Gun et Harrow County. Il vit dans l’Oregon, avec sa merveilleuse femme et ses étranges animaux de compagnie.


Harrow County – Tome 1 de Cullen Bunn et Tyler Crook chez Glénat Comics
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 16:55
Sheltered de Ed Brisson et Johnnie Christmas chez Akileos

Le synopsis :

« Depuis plusieurs années, les hommes et les femmes de Safe Heaven ont stocké des armes et des provisions dans leurs bunkers, et se sont entraînés à affronter toutes les catastrophes envisageables, naturelles ou provoquées par l'homme. Mais la véritable menace va venir de l'intérieur, quand leurs propres enfants se retourneront contre eux. Ces derniers, menés par Lucas, vont en effet sacrifier leurs familles pour tenter de survivre à une catastrophe qui serait sur le point d'effacer 90% de l'Amérique du Nord. Coupés du monde extérieur, les enfants vont transformer leur sanctuaire en zone de guerre. La fin du mo nde est maintenant le cadet de leurs soucis. »

C'est au USA que cette BD et plus précisément cette série composée de 15 épisodes a été publiée. Akiléos se propose de nous la faire découvrir dans un album. Le scénario est assez basique. On suit des familles vivant reclus dans un camp isolé, appelé Refuge, et qui se préparent à la fin du monde. Tout est en place. Bunkers, réserves de nourriture et d'armes sont donc de rigueur. Tout se déroule pour le mieux jusqu'à ce que les adolescents et autres enfants éliminent leurs parents.... L'histoire est bien construite. La narration est efficace. Ed Brisson est d'abord un encreur. On le connait d'abord pour cet aspect de son talent. Il a su rendre la lecture palpitante et l'on suit ce petit groupe de jeunes dans ce jeu de massacres. Les planches sont réussies. L'immersion est totale. C'est très cohérent. Le dessinateur canadien Johnnie Christmas offre un style contemporain. C'est crédible. Le décor convient bien à l'histoire. A noter un très beau travail de colorisation. Très bonne surprise, ce Sheltered plaira aux amateurs de thriller.

Ed Brisson est canadien. Il est né 13 avril 1975. Il débute dès 1990. Il travaille principalement en tant que lettreur freelance, et a travaillé pour des sociétés telles que Image, ShadowLine, et Blackline Studios, entre autres. En 2005, il lance New Reliable Press, une petite maison d'édition qui a publié huit livres, y compris les True Loves et You Ain't No Dancer, avant de cesser son activité officielle en mai 2011. En 2010, il a écrit et auto-édité Murder Book Volume 1, avec Simon Roy. Toujours en 2010, il a écrit l'histoire de The Orchard, qui a été inclus dans l'anthologie du crime Acts of Violence. En 2011, il a publié Murder Book Volume 2, avec Vic Malhotra et Michael Walsh. En 2012, il a publié le troisième volume de Murder Book. Par la suite il collabore avec Michael Walsh et travaille sur une série de bande dessinée appelé Come Back, publié par Image en Novembre 2012.

Johnnie Christmas est dessinateur et canadien. Sheltered est son premier album. Il est d'abord peintre. Il est sensible aux travaux de Marc Chagall, Gustav Klimt principalement. Pour le 9ème Art il aime Mike Mignola, Katsuhiro Otomo, Jaime Hernandez. Il apprécie le travail d'Alan Moore comme From Hell .

Sheltered de Ed Brisson et Johnnie Christmas chez Akileos
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 06:55
Soleil froid 1 – H5N4 de Jean-Pierre Pécaud et Damien chez Delcourt.

Le synopsis de Delcourt :

« Un homme avance dans les vallées alpines, accompagné d’un robot de portage L2S. Il cherche un refuge, loin des terres basses infestées par un virus mortel. Jan ne se fait pas d’illusions : les trois quarts de la population humaine ont été emportés par l’épidémie. Restent quelques foyers isolés et un fol espoir, presque une légende… Celle d’un labo qui aurait trouvé un remède contre la nouvelle peste… »

Jean-Pierre Pécau revient au registre de l’anticipation et de la SF de ses débuts (Nash, Zentak). C'est un bien parce que ces dernières années il nous a servi beaucoup d''uchronies. Ce n'est pas un tort mais ce n'est pas de la vraie SF. Il était bien aidé par son métier de base en outre. Dans la Science Fiction les références historiques sont moins présentes. On est alors plus dans l'imaginaire. C'est alors pour le lecteur un vrai plaisir. L’ambiance est ainsi plus prenante et intéressante. Il maîtrise bien les dialogues. Le héros est de facture classique. C'est un archétype : solitaire, aguerri, opiniâtre, gonflé d’espoir, un passé trouble aussi. Son compagnon est un robot-mule dont les limites de conversation sont drôles, croisement original entre une table basse et un datacenter. Sa quête ? Evidemment, la recherche d’un monde meilleur que les ruines apocalyptiques héritées des outrances et des incompétences humaines. Enfin, qu’il s’agisse des restes de notre civilisation ou des vastes paysages de montagne enneigée. Il nous faut évoquer le travail de Damien. C'est superbe. De la ligne claire remis au goût du jour. C'est dynamique. Il forme avec Pécau un vrai bon duo. Comme dans toujours avec ces configurations on attend la suite.

Jean-Pierre Pécau est né à Paris. Il est scénariste. Il est historien de formation. Il est professeur un temps puis il travaille pour une société d’importation de jeux de rôles, Donjons et Dragons. Simultanément, il participe à la rédaction des premiers numéros du journal Casus Belli. Les connaisseurs savent de quoi il s'agit. Il se lance dans la BD avec Zentak. Suivent Little Blade, Nash et son best-seller : L’Histoire secrète. En 2010, il lance avec Fred Blanchard et Fred Duval la série uchronique Jour J. À travers la BD, Pécau renoue avec sa passion pour l’Histoire. En 2013, il participe au scénario du premier tome deL’Homme de l’année et lance une nouvelle série : Paris Maléfices En 2014, il lance deux nouvelles séries : Les 30 Deniers et Lignes de Front.

Damien Jacob est né le 28 novembre 1970 à Châtenay-Malabry. C'est à Angoulême qu'il vit. Après avoir obtenu un brevet de technicien en arts graphiques option maquettiste, il travaille en 1991 dans une agence de publicité spécialisée en produits pharmaceutiques, où il exécute des maquettes. Il abandonne son poste pour intégrer en 1992 l'Institut Saint-Luc de Bruxelles et entrer à l'École des beaux-arts d'Angoulême l'année suivante. Il fait ses premiers pas aux Éditions Le Cycliste avec La Meute, un album en noir et blanc qui révèle ses qualités graphiques. Puis il présente cet album aux Éditions Delcourt qui l'encouragent à développer un autre projet. C'est alors qu'il rencontre Jean-Pierre Pécau par l'intermédiaire de Def (dessinateur de Zentak). La collaboration avec celui-ci s'avère très fructueuse, lui laissant une grande marge d'autonomie et donc de créativité. C'est ainsi qu'ils publient ensemble les trois albums de la série Les Fées noires aux Éditions Delcourt. En 2003, il débute avec Pécau la série Arcane majeur, en y intégrant son goût particulier pour les cadrages cinématographiques. Le tome 5 est prévu pour février 2008. Aux éditions Le Cycliste, La Meute

Soleil froid 1 – H5N4 de Jean-Pierre Pécaud et Damien chez Delcourt.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 06:55
L'érection – Tome 1 de Jim et Lounis Chabane chez Grand Angle

Le synopsis de Grand Angle :

« Quelques jours avant Noël, Léa et Florent, la quarantaine, reçoivent un couple d’amis, qui annoncent durant le dîner être en procédure de divorce. Quand sous la table, Léa pose la main sur la jambe de Florent et découvre que, face à cette amie soudainement célibataire, il a une érection, la nuit va progressivement basculer dans une suite de situations pour le moins inattendues, où toutes les vérités éclateront… »

C'est une BD à caractère sociologique. Il faut en préambule préciser que c'est un album pour adultes de 72 pages. 16 ans et +. C'est l'éditeur qui le précise. Quand on sait que la majorité sexuelle est à 15 ans on n'est pas sûr de bien comprendre mais donc et c'est noter ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. Nos deux artistes proposent d'étudier les rapports humains et de couple. Qu'est ce qui déclenche le désir. Qu'est que la tromperie. Les rapports homme/femme, la pérennité du couple etc... C'est bien construit et bien étudié. Les planches sont très belles. De factures classiques dans un style très réaliste. La colorisation est superbe. La première page est très travaillée. Très détaillée. C'est à relever. Des couleurs chaudes. Peut-être pour réveiller nos sens. Allez le Vieux va se calmer. C'est un premier opus. On a envie d'en savoir plus. D'autant plus que la dernière planche entretient le suspense. A découvrir.

Louis Chabane est formé aux Arts Décoratifs à Paris. Il est le dessinateur de Golden Up et Carmen + Travis chez Delcourt, Ligue Zéro chez Soleil ou Mesrine chez Casterman. Chez Grand Angle il propose Si seulement au dessin avec, excusez du peu, Rodolphe au scénario. Une vraie reconnaissance.

Jim est né en 1966. son vrai nom est Thierry Terrasson. Il est diplômé de.Diplômé de l’école de bandes dessinées d’Angoulême, il intègre un studio d’animation (Média 6) en temps que storyboarder. Jim publie sous les noms de Téhy des récits de genre fantastique et sous le nom de Jim des comédies principalement axées sur les rapports amoureux.

L'érection – Tome 1 de Jim et Lounis Chabane chez Grand Angle
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 06:55
Le Petit Prince – Hommages – de Collectif chez Glénat.

Le synopsis de Glénat :

«Le Petit Prince, né sous la plume d’Antoine de Saint-Exupéry, est l’un des personnages de la littérature les plus reconnus à travers le monde. Son univers, infiniment graphique, a été maintes fois transposé à l’image – dernièrement dans le magnifique film d’animation de Mark Osborne –, et notamment en bande dessinée. Ce livre vous propose de retrouver une compilation des plus beaux hommages en cases et en bulles réalisés par quelques grands auteurs de la bande dessinée, toutes générations confondues : de Mœbius à Tebo, en passant par Griffo, Mathieu Bonhomme ou Makyo... Des interprétations sous forme d’histoires courtes de 2 à 4 pages, aussi réussies que variées, d’un personnage mythique de la littérature française et internationale. »

Ce livre charmant de 56 pages est une réussite. Il réunit autour de ce personnage et de cette œuvre emblématique de la littérature moderne quelques uns des meilleurs dessinateurs contemporains. Moebius, Loisel, Ptiluc, Hugues Micol, Griffo ou Matthieu Bonhomme et d'autres encore. Tous ces créateurs nous présentent à l'aide de petites histoires leurs interprétations de ce personnage tendre et sympathique autant qu'onirique.Les styles sont différents mais la magie du récit et du héros restent. C'est pour tous les âges. C'est joli, intelligent et charmant. Un joli cadeau à faire pour ceux que vous aimez. Je vous laisse contempler la couverture de Loisel.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

Présentation

  • : ONCLE FUMETTI - UN AUTRE REGARD
  • ONCLE FUMETTI - UN AUTRE REGARD
  • : Critiques de livres. Annonces de sorties. Vidéos. Rubriques sur la BD.
  • Contact

Recherche

Parce Qu'ils Le Valent Bien...