Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 07:55

Milo Manara est né le 12 septembre 1945 en Italie. Il est auteur italien de bande dessinée. Il découvre le scultpeur espagnol Berrocal et surtout le Barbarella de Jeanc Claude Forest qui l’amène à la bande dessinée. Ses premières planches professionnelles, des récits érotiques datent de 1968. Il publie Genius, pour les éditions Vanio. Viennent ensuite les aventures de Jolanda, femme pirate. En 1976, Le Singe est son premier récit remarquable. Il paraît dans Charlie Mensuel notamment. Durant la même période, il dessine des épisodes de l’Histoire de France en Bandes Dessinées et de La Découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse. En 1983 sa carrière prend une nouvelle direction avec Le Déclic qui fait instantanément de lui un des maîtres de la bande Dessinée érotique. En 1987 Hugo Pratt devient son scénariste pour Un été indien, expérience qu'ils rééditent sept ans plus tard avec El Gaucho. Aujourd'hui, Milo Manara continue une production régulière d'histoires érotiques avec Albin Michel rééditées ensuite par Drugstore. Enfin il participe régulièrement à des projets plus originaux, comme la série Borgia avec le scénariste Alejandro Jodorowsky.

Cette vidéo permet de se replonger avec plaisir sur la venue en 2014 de ce grand artiste à Paris lors d'une exposition de la galerie Huberty-Breyne qui avait créé l'événement en consacrant une grande rétrospective à ce maître de la Bande Dessinée érotique. Interviews, dessins... Un grand moment de plaisirs.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 07:55
Les 5 ans d'Oncle Fumetti le blog....

Voilà cela fait 5 années que le blog existe. C'est plus de 880 articles, des livres lus, des bios rédigées. Des lecteurs, des lecteurs et bientôt un site. Youpi !!!!

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 07:55
Les bonnes lectures d'Oncle Fumetti...Image en cage de Yves Got.

Dans les années 80 un album est sorti chez Futuropolis il s'agit d'image en cage de Yves Got. Déjà le créateur dont vous trouverez une bio quelques lignes plus loin est une sorte de pont entre les genres et les cultures. Il a fait du dessin de presse et de la BD. Il a appris aux States et il travaille chez nous. Dans ce livre il nous propose des historiettes acidulées. C'est décalé, hors du temps. Un peu cynique et cruel parfois. C'est du noir et blanc. C'est de la BD style fanzine mais qui aurait été créée par un mec expérimenté. Cela évite les pièges de ce genre. C'est costaud. Cela change et cela ramène à une époque durant laquelle les créateurs et les éditeurs prenaient le risque de se mettre en danger artistiquement et financièrement. C'est à lire et à relire pour les plus vieux fans de BD. C'est créé et il ne faut pas l'oublier par un type qui est passé par les cases Métal Hurlant ou Pilote. Des fois il vaut mieux retourner aux racines du genre que de se peler une daube. A vous de le chercher et de le trouver ce bouquin.

Yves Got est né à Cahors en 1939. Dans ses jeunes années il intègre la Visual Arts School de New York. Dès1976 on le découvre dans l’Echo des Savanes avec René Pétillon pour Le Baron Noir. Il s’agit d’une BD qui transpose la société humaine dans le monde animal. Un univers caricatural mais qui laisse bien transparaître les caractéristiques humaines et notamment le cynisme. Cette série est publiée dans Le Matin de Paris de 1977 à 1980. Yves Got prête sa plume et son trait à La Croix, Le Monde, Libération et Le Canard Enchaîné comme dessinateur de presse. Il publie aussi des BD chez Futuropolis, Flammarion et Albin Michel. Nous n’oublions pas ses publications dans Pilote, Métal Hurlant, Charlie Mensuel ou Psikopat. Il enseigne à L’Ecole Emile Cohl à Lyon depuis une trentaine d’années. Un parcours rare et riche.

Les bonnes lectures d'Oncle Fumetti...Image en cage de Yves Got.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 07:55
La tombe de la terreur # 5 de Jason Crawley et Mike Hoffman chez Wetta.

Le synopsis de Wetta :

« Le Bloke et Hoffy vous baladent dans un atelier de jouets possédés, vous font rencontrer Mary la Mystique, vous montrent les ravages d'une jalousie maladive, un roi voit ses désirs devenir des ordres, et Richard Matheson vous révèle le secret derrière le chant des criquets ! Passez une soirée pleine de réjouissances macabres dans ce cinquième numéro de La Tombe de la terreur, l'anthologie de bandes dessinées fantastiques old-school pour amateurs de lecture sous la couette. »

Wetta WorldWide est une maison d'édition fondée en 2004. Elle change de nom en 2007 nous dit Wikipédia pour s'appeler plus simplement WETTA.Elle publie des comics américains, de la B.D. et des mangas en version française et introduit des formats inédits comme le coffret W-Box avec Batman/Tarzan. Et elle fait bien !!! Cela nous change des non-livres que l'on se farcit en ce moment. Le 25 février est sortie donc la semaine dernière la BD du jour. C'est du Mike Hoffman. C'est un classique au niveau du trait. Une sorte de Frazetta du pauvre. C'est du comics correct. Le comics façon série B au cinéma. Il y a une histoire avec un début, un milieu et vous n'allez pas y croire, une fin. On vous promet pas de grimper aux rideaux mais c'est old school. C'est solide à défaut d'être génial. Avec ce livre on vous promet que l'on vous parlera pas des états d'âme d'un improbable voisin de palier ou d'une ado enamourée. Cela fait du bien parce que les livres sur la vie de madame ou monsieur tout le monde... Mince quoi !!!! Faites nous rêver cela sert à cela la BD. Il semble que cela puisse se regarder à bas prix en numérique sur le site de la maison d'édition. Si vous êtes débrouillard et que vous allez chez Ebay.com Hoffman met en vente sa production pour de vrai. Allez !!! A très vite.

La tombe de la terreur # 5 de Jason Crawley et Mike Hoffman chez Wetta.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 07:55

Ben Gijsemans est né en 1989 en Belgique. Il a étudié la peinture à la School of Arts de Gand puis l'animation à la KASK à Gand et enfin pour finir par la Haute-Ecole LUCA (Illustration et bande dessinée) à Bruxelles. C'est là, dans le centre de la Belgique, qu'il se forme aux arts graphiques. C'est un artiste complet. Il a sorti en ce début d'année son premier album "Hubert" chez Dargaud. Un roman graphique dont Oncle Fumetti a parlé cette semaine. On découvre ce dimanche une fois n'est pas coutume un film d'animation que ce créateur a proposé en 2012. Sept minutes de plaisir.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 07:55
Hubert de Ben Gijsemans chez Dargaud.

Le synopsis de Dargaud :

«Signé par un auteur belge flamand, Ben Gijsemans, ce roman graphique nous plonge dans l'univers calme et solitaire d'Hubert. Un Bruxellois introverti qui aime peindre les tableaux des personnages féminins des musées royaux des Beaux Arts de sa ville. Le dessin magnifique et le trait précis de Ben proposent un rythme lent afin d'apprécier ce récit des plus intimistes. »

Voici un album décalé que celui-ci. C'est un roman graphique qui nous amène à découvrir l'univers d'un personnage à part. On y entre en étant surpris par la lenteur du récit. On vit au rythme de ce personnage introverti et contemplatif. On a pu comparer avec Taniguchi.On est vite curieux de découvrir la vie de ce personnage qui semble fasciné par les personnages féminins peints qu'il découvre dans les musées et qu'il tente de reproduire. Le graphisme est maîtrisé. Les planches sont de neuf cases en général. C'est très lent dans la dramaturgie. L'univers est étrange et assez fascinant. C'est un premier album qui met la barre assez haute. On se dit que l'album suivant devra relevé le défit de celui-ci. Cela ne sera pas simple tant celui-ci est fort par l'atmosphère et le trait. A découvrir.

Ben Gijsemans est né en 1989 en Belgique. Il a étudié la peinture à la School of Arts de Gand puis l'animation à la KASK à Gand et enfin pour finir par la Haute-Ecole LUCA (Illustration et bande dessinée) à Bruxelles. C'est là, dans le centre de la Belgique, qu'il se forme aux arts graphiques. C'est un artiste complet.

Hubert de Ben Gijsemans chez Dargaud.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 07:55
Marvel Graphics de Virgile Iscan chez Hachette Heros.

Le synopsis de Hachette Heroes :

«Le vaste univers des comics Marvel décrypté en infographie.De quels pays sont originaires les super héros ? Quelles planètes constituent l'univers Marvel et quels sont leurs représentants les plus célèbres ? Quel artiste a crée quel super héros ? Terre-616, Terre-1610, Terre-8107... : quelles sont les différentes réalités du Marvel Multiverse ? Toutes les réponses en un clin d'oeil grâce au traitement infographique de toutes les informations. »

Une petite chronique pour un livre très sympa. Si vous voulez savoir plein de choses sur l'univers Marvel et de leurs héros ne faites pas l'impasse sur ce petit livre rouge. C'est une pépite d'une soixantaine de pages sur vos personnages favoris mis en infographie. C'est très plaisant et très marrant à parcourir. On capte plein de choses qui nous avaient échappé. C'est fait par un pro et pour des fans. Tout y passe... De l'âge des personnages, de leurs créateurs, du nombre de Avengers, les équipes et leurs membres de leurs pays d'origine ; au passage la France en compte quatre ; Batroc, Cyclone, La Lumière Bleue et Le Vent. Vous les connaissiez ? Oncle Fumetti juste le premier... Pourtant un vieux lecteur de Strange et de comics, le pépère... Bref on sort moins idiot, plus cultivé et c'est agréable. C'est pas cher et le format petit. A ne louper sous aucun prétexte. C'est sorti en févirer donc vous le trouverez.

Virgile Iscan est journaliste, spécialiste en cinéma et jeux vidéos. Il travaille notamment pour Vice et Pop Corn Teaser.

Batroc

Batroc

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 07:55

Jean-Denis Pendanx est né en 1966. Il vit à Bordeaux. Il débute sa carrière en tant qu’illustrateur de magazines de jeux de rôles et de livres pour la jeunesse (Père Castor, Flammarion, Magnard, Mango…). En 1991, il publie son premier album, Diavolo sur un scénario de Doug Headline, aux Éditions Zenda. En 1993, paraît le premier volume (sur quatre) de Labyrinthes, co-scénarisé par Dieter et Serge Le Tendre, aux Éditions Glénat. En parallèle, il travaille pour le dessin animé (Corto Maltese). En 2006 il change de style, il signe avec Christophe Dabitch, Abdallahi un récit en deux volumes remarqué par la critique et les libraires.En 2008 : Premier volume du triptyque Jeronimus, toujours avec Christophe Dabitch. A noter sa série "Labyrinthes" avec Dieter et Serge Le Tendre parue chez Glénat également entre 1993 et 1997. En résumé, c'est un grand de la BD française. Une vidéo en 2010 tournée à Angoulême.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 07:55
Le Maître des Crocodiles de Jean-Denis Pendanx et Stéphane Piatzszek chez Futuropolis.

Eté 1984. Un petit groupe de plongeurs débarque dans le minuscule archipel des îles Banyak. Léo, sa femme Isabelle et leur ami Bernard sont des documentaristes venus au bout du monde au service d’une cause, l’écologie : ils veulent démontrer par le film qu’ils préparent comment l’homme en détruisant son environnement se détruit lui-même. Le projet tourne à la tragédie quand Isabelle, enceinte, est dévorée par un crocodile géant sous les yeux de Léo. Avec les habitants de l’île, ils partent en chasse du reptile… Ils ne parviennent pas à le tuer, mais le blessent à l’oeil. Trente ans plus tard, Léo retrouve les îles Banyak, dans un territoire encore traumatisé par le tsunami. Tel le capitaine Achab pourchassant jusqu’à la folie Moby Dick, Léo doit en finir avec « N’a qu’un-œil ». Mais sa soif de vengeance n’a-t-elle pour objet que le seul crocodile ?


Les deux font la paire. C'est un vrai couple. Ils nous avaient offert Tsunami. Ils récidivent et ils font bien. Ce récit est fantasmagorique. Piatzszek est maintenant bien expérimenté. Il sait ce que peu produire son double graphiste et dessinateur. Cela fait une sorte d'alchimie incroyable. L'histoire est propre et passionnnante. Après... Et bien après la magie de Jean-Denis opère. Son trait fin et artistique fait merveille. Les planches s'enchaînent et l'on est pris par la dramaturgie et le graphisme. La colorisation est chaude et plait à l'oeil. Bref comme d'hab c'est une réussite. Un travail d'artisans. Du travail, des idées et de l'Art. Du vrai Art. On en redemande.


Jean-Denis Pendanx est né en 1966. Il vit à Bordeaux. Il débute sa carrière en tant qu’illustrateur de magazines de jeux de rôles et de livres pour la jeunesse (Père Castor, Flammarion, Magnard, Mango…). En 1991, il publie son premier album, Diavolo sur un scénario de Doug Headline, aux Éditions Zenda. En 1993, paraît le premier volume (sur quatre) de Labyrinthes, co-scénarisé par Dieter et Serge Le Tendre, aux Éditions Glénat. En parallèle, il travaille pour le dessin animé (Corto Maltese). En 2006 il change de style, il signe avec Christophe Dabitch, Abdallahi un récit en deux volumes remarqué par la critique et les libraires.En 2008 : Premier volume du triptyque Jeronimus, toujours avec Christophe Dabitch. C’est un grand de la BD française.


Stéphane Piatzszek est un jeune scénariste. Il a déjà quelques belles réalisations à son actif. Il a exercé plusieurs métiers ; enseignant, journaliste avant de trouver sa voix et d'écrire des scénarios. Il a collaboré aussi avec la télévision pour la série PJ produit pour France Télévision. Le commandant Achab est aussi sa came.


Le Maître des Crocodiles de Jean-Denis Pendanx et Stéphane Piatzszek chez Futuropolis.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 07:55
Le Grand Prix de la BD 2015 d'Oncle Fumetti est décerné à La Présidente de François Durpaire et Farid Boudjellal chez Démopolis et Les Arènes.

Pour la quatrième année consécutive, le comité de lecture du blog Oncle Fumetti décerne son Prix Littéraire ; le Grand Prix de la BD d'Oncle Fumetti. Après de longues délibérations, l'album de François Durpaire et Farid Boudjellat ; La Présidente paru chez Démopolis et Les Arènes est récompensé. Cet album atypique décrit l'arrivée de Marine Le Pen à l'Elysée. Ce n'est pas une caricature. C'est un essai graphique travaillé qui est préparé par un universitaire de premier plan que l'on voit dans les médias et qui a un regard pertinent sur le pays et ces arcanes. C'est superbement dessiné. Un travail graphique très intéressant. Ce n'est pas seulement un essai. Il y a de la qualité esthétiquement c'est indéniable. Sûrement la BD du moment à lire. Après nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas. Très bonne découverte.

Le Grand Prix de la BD 2015 d'Oncle Fumetti est décerné à La Présidente de François Durpaire et Farid Boudjellal chez Démopolis et Les Arènes.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article