Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 06:55

Encrage à l'ordinateur. C'est bien fait mais le Vieux préfère la magie de l'encre. La vraie.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 06:55
La page érotique d'Oncle Fumetti...Les 110 pilules et Magnus.

La stimulation sexuelle. Les hommes ont-ils si peur ou si peu confiance en eux qu'il soient obligés de prendre des compléments alimentaires ?!?! C'est le postulat de départ de Magnus alias Roberto Raviola. Il nous narre dans un album d'une éclatante beauté graphique, les aventures érotiques ou pornographiques du riche Hsi-Meng Sen qui a reçu d'un moine un cadeau incomparable et incroyable ; 110 pilules qui décuplent la force sexuelle. Cette chance mais en est-ce vraiment une s'accompagne d'un commandement : ne prendre qu'une seule pilule à la fois, à chaque nouvelle lune. Il se laisse aller à les consommer sans aucune modération... et une immersion intense dans le monde des plaisirs de la chair commence. Oncle Fumetti vous laisse découvrir la suite. Les 110 Pilules est adapté d'un roman chinois du XVIe siècle. La Bande Dessinée sera publiée en France dans l'Echo des Savanes.

Roberto Raviola est plus connu sous le pseudonyme de Magnus. Il est né le 31 mai 1939 à Bologne et est mort le 5 février 1996 à Imola. Il est un dessinateur italien de Bande Dessinée.

Il étudie aux Beaux-Arts de Bologne. Il est diplômé en 1961. Dès 1964, il rencontre Luciano Secchi , son scénariste fétiche, qui a pris le pseudonyme de Max Bunker. Les deux ne feront qu'un pour proposer de nombreux personnages publiés dans les formats de poche si typiques à l'Italie et qui permettent de créer des histoires romanesques. Si son œuvre érotique a contribué à le faire connaître en France il aura contribué avec brio au développement de la Bande Dessinée dans le monde en proposant un style brillant et très réaliste. Un must encore aujourd'hui.

La page érotique d'Oncle Fumetti...Les 110 pilules et Magnus.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 06:55
Parole de BD … Juanjo Guarnido.

« ...Aujourd’hui je remercie tous les jours Marvel de ne pas m’avoir pris (rires). Bien sûr, chaque fois que j’y repense, ça me fait encore mal…Si j’avais dessiné chez Marvel, je n’aurais pas eu l’expérience de six ans de la production chez Disney. Blacksad serait resté dans un tiroir de Juan Diaz Canalès. Je suis fier que notre rencontre à tous deux ait créé un succès commercial, bien sûr, qui a provoqué un phénomène éditorial. Et au-delà de ça, dessiner est un immense plaisir, c’est une source de bonheur.... ». Tiré d'une interview donnée lors de l'International Manga Fest de Tokyo en 2014.

Juanjo Guarnido est né en 1967 à Grenade. Il y apprend les Beaux Arts. Il travaille d'abord en Espagne.Il rejoint la France et on le voit travailler avec le studio Disney de Montreuil près de Paris. Puis commence l'aventure Blacksad qu'il développe avec Juan Diaz Canales qu'il avait rencontré dans sa phase animation chez Lapiz Azul. La saga commence...

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 06:55

Aujourd'hui une petite vidéo qui montre la maestria de Monsieur de Crécy entre plume/encre et pinceau/peintures. C'est superbe. Réalisée en 2012 durant une expo dans la galerie Barbier et Mathon.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 06:55
Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti... Pinocchio et Benito Jacovitti.

Benito Jacovitti est né à Termoli en 1923 en Italie sur la côte adriatique. Il commence à dessiner très tôt dès son plus jeune âge en fait. Il n'est pas issu d'une famille d'artistes. En effet, il est fils d'un cheminot, Pourtant il entre à l'école artistique de Macera dès 11 ans. Il obtient un diplôme à l'institut d'art deFlorence cinq années plus tard. Il collabore avec plusieurs périodiques comme Il Vittorioso en 1940. Cette revue catholique ne publie que des artistes italiens. Il crée plusieurs personnages mais il adapte aussi des classiques de la littérature en Bande Dessinée. Il fait aussi de la parodie de grands classiques de la BD mondiale. Il collabore aussi au très célèbre Corriere Dei Piccoli qui sera longtemps une référence en Italie. En Europe et notamment en France on le voit travailler pour Coq Hardi, Pim Pam Poum ou Pif Gadget mais aussi dans Charlie Mensuel. Le style qu'il développe est unique. Ses personnages sont affublés de gros nez et de grands pieds, ses cases sont remplies de détails, et très souvent on y voit des objets étranges comme des crayons mous, des salamis qui marchent et des animaux étranges. Son travail marqué par le goût de la parodie est construit autour d'un humour absurde, agrémenté de jeux de mots. Il aborde tous les sujets comme la politique ou la sexualité. Il publiera un travail sur le Kamasutra. Au final il aura créé plus de 60 personnages et publié plus de 150 livres. Il nous quitte en 1997.

Le Pinocchio de Jacovitti a été commencé de dessiner à partir de 1943, a une époque où la censure interdit « les bulles » dans la Presse. C'est aussi une époque durant laquelle le style de Benito se construit. Il est jeune et n'a pas fini ses études artistiques. Benito Jacovitti est inspiré par Popeye et son créateur Elzie Crisler Segar. Cela explique son style et l'apparence de son personnage principal, de ses personnages en général. Ils ont un gros nez et sont très semblables aux personnages de Popeye comme le personnage de Olive. Au delà de cela, le Pinocchio de Jacovitti s'adresse autant aux enfants et aux jeunes lecteurs qu'aux adultes. C'est une œuvre à deux niveaux de lecture ; enfantin et satyrique comme l'est l'oeuvre de Collodi. En cela le concept du créateur de ce personnage éponyme est respecté. Au gré des demandes d'éditeurs, Jacovitti reviendra sur son travail et sur ce personnage. Pour Oncle Fumetti c'est l'oeuvre originelle qui doit prévaloir. La première idée est souvent la bonne... On la considère comme ayant avoir été finie en 1946.

Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti... Pinocchio et Benito Jacovitti.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 06:55
Oncle Fumetti... Retour de vacances en Italie.

Ciao les amis. Oncle Fumetti est revenu de ses vacances en Italie. On va pouvoir remettre le couvert. Au passage en illustration un tag vu et photographié dans une rue de Bologne. C'est du street art. L'Italie est encore créative et c'est repartiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 06:55

Ce dimanche du week end du 15 août un encrage de Thanos le super vilain de Marvel par Freddie Williams.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 06:55
Les bonnes lectures d'Oncle Fumetti...Le joyau mongol de Sergio Toppi chez Mosquito.

L'aventure c'est l'aventure. Le 9ème art de la même façon que le cinéma en propose de manière récurrente. Si en plus il y a du mysticisme et du fantastique dedans cela rend l'oeuvre passionnante. Certains auteurs sont spécialisés dans ce domaine. On connait notamment Pratt avec Corto Maltese et bien d'autres encore. Sergio Toppi qui n'était pas qu'un fameux illustrateur a su aussi nous proposer une série dans laquelle l'aventure la vraie est bien présente. Elle vient par le truchement d'un héros assez incroyable. Oncle Fumetti veut parler du Collectionneur. Ce personnage mythique du 9 ème art vient de nulle part. Il surgit toujours à bon escient quand se présente l'opportunité de s'approprier un artéfact de grande valeur. Dans le tome qui nous intéresse il s'agit pour lui de récupérer au milieu de malfrats de la pire espèce un joyau mongol. Une larme de Timour Leng le fameux chef mongol coula et se transforma en perle lors de la mort d'un de ses chevaux. Elle aurait des pouvoirs magiques. Le Collectionneur se lance à sa poursuite. Il n'est pas question de vous narrer les péripéties de cette histoire mais c'est un bijou à découvrir absolument. C'est aussi l'occasion de se repencher sur les planches de ce fabuleux artiste dont les œuvres anoblissent toutes les bibliothèques. Un must assurément.

Les bonnes lectures d'Oncle Fumetti...Le joyau mongol de Sergio Toppi chez Mosquito.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 06:55
La page érotique d’Oncle Fumetti… Le Déclic et Milo Manara

Décidément aprés Leone Frollo voici un autre dessinateur italien qui entre dans cette rubrique un peu particulière. Il s’agit du grand Milo Manara. De quoi s’agit-il ? Le Déclic est une série de Bande Dessinée érotique donc en noir et blanc. Elle comporte quatre tomes. Elle apparaît en 1984 et elle est publiée par Albin MicheL. Cette version fût censurée, ce qui vous laissera à penser qu’elle est assez osée comme aurait dit ma grand-mère. Il vint par la suite une version en couleurs et non censurée du premier tome, comprenant les six pages retirées de la première édition française. L’ensemble de la série a été réédité par les éditions Drugstore. Donc cette série nous conte les « aventures » de Claudia Cristiani une bourgeoise distante et frigide qui se voit implanter une puce qui permet via une télécommande de lui faire perdre toutes inhibitions.Oncle Fumetti vous laisse imaginer la suite. Evidemment la bourgeoise en question n’a rien d’une rombière et se trouve être ravissante. Forcément. C’est très érotique voire légèrement plus. C’est assez dans la ligne d’Histoire d’O. Quand on a passé le stade de l’adolescent en pleine découverte de sa sexualité, on se laisse plus trop distraire par l’histoire, Quoique... Reste alors le dessin de Manara qui est classique et extrêmement élégant. Ce n’est pas pour rien que le Signore fût pressenti pour reprendre le personnage de Corto Maltese. C’est fin, élégant et le noir et blanc nous paraît plus adapté que la couleur. Une vraie réussite.

Milo Manara est né le 12 septembre 1945 en Italie. Il est auteur italien de bande dessinée. Il découvre le scultpeur espagnol Berrocal et surtout le Barbarella de Jeanc Claude Forest qui l’amène à la bande dessinée. Ses premières planches professionnelles — des récits érotiques — datent de 1968. Il publie Genius, pour les éditions Vanio. Viennent ensuite les aventures de Jolanda, femme pirate. En 1976, Le Singe est son premier récit remarquable. Il paraît dans Charlie Mensuel notamment. Durant la même période, il dessine des épisodes de l’Histoire de France en Bandes Dessinées et de La Découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse. En 1983 sa carrière prend une nouvelle direction avec Le Déclic qui fait instantanément de lui un des maîtres de la bande Dessinée érotique. En 1987 Hugo Pratt devient son scénariste pour Un été indien, expérience qu'ils rééditent sept ans plus tard avec El Gaucho. Aujourd'hui, Milo Manara continue une production régulière d'histoires érotiques avec Albin Michel rééditées ensuite par Drugstore. Enfin il participe régulièrement à des projets plus originaux, comme la série Borgia avec le scénariste Alejandro Jodorowsky.

La page érotique d’Oncle Fumetti… Le Déclic et Milo Manara
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 06:55

Ce dimanche le Grand Milo Manara. Son atelier, ses outils, sa voix grave et ses femmes. Belles toujours.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article