Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 06:55

Un génie de la BD que l'on a voulu appeler Underground. Au delà de l'humour du personnage il y a un très grand dessinateur et un artiste engagé qui a fait avancer son art. 8 minutes de fun...et d'esprit.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 06:55
Le rêve du Requin – Cycle 2 – Dirty Business de Matthias Schultheiss chez Glénat.

Le synopsis de Glénat :

« Rescapé de son voyage en enfer, Lambert est contacté par Lee, un mystérieux personnage qui lui propose un marché : travailler ou mourir. Son organisation contrôle la piraterie internationale et c'est pourquoi Lambert se retrouve à devoir former une flotte de pirates ultra-modernes dans un petit village de pêcheur près de Singapour. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que Lee est également agent au service de la famille royale saoudienne qui cherche en secret à établir un sultanat en Asie du Sud-Est. Prise en étau, la bête en Lambert se réveille. Ceux qui espéraient tirer profit de sa sauvagerie risquent fort de le regretter... »

Matthias Schultheiss est un Grand de la Bande Dessinée. Personne n'empêchera Oncle Fumetti de l'écrire encore et encore. Il est capable de créer, par son graphisme, par sa colorisation si particulière, des univers hors norme. Après on a le droit de ne pas aimer mais quelle fulgurance. Peut-être n'est-il pas né dans le bon pays. Pas facile de se montrer en Allemagne. Son parcours humain est particulier aussi. Si on osait, on pourrait mettre en parallèle Philippe Druillet, Matthias Schultheiss et leurs héros Lone Sloane et Lambert. Leurs capacités à sortir des codes, de les fracasser. C'est pareil. Encore une fois il nous propose une œuvre forte dans un univers violent et sombre. C'est d'une beauté implacable. Au final espérons mais pas trop tard que l'on reconnaîtra le talent de cet artiste sans pareil. A lire absolument.

Matthias Schultheiss est né en 1946 à Nuremberg. Sa carrière démarre pour sa phase connue en 1981 avec la sortie du roman graphique Trucker. Son arrivée en France est signalée par la publication de Guerre Froide en 1985 chez Albin Michel. S'enchaînent en suite, le Théorême de Bell, le Rêve de requin ou Folies Ordinaires de Bukowski chez Glénat. Sa carrière BD redémarre en 2006 avec des collaborations chez Kodansha une maison d'édition japonaise. Puis retour chez Glénat. Il vit en Allemagne. Allez voir son blog : matthias-schultheiss.de.

Crédits Photos : Glénat

Crédits Photos : Glénat

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 06:55
Tyler Cross – Angola de Fabien Nury et Brüno chez Dargaud.

Le synopsis de Dargaud :

«La chance tourne. Ce qui devait être un coup sans risque, garanti sur facture, se transforme en descente aux enfers pour Tyler Cross. Un enfer qui porte le doux nom d'« Angola », la plus grande prison de haute sécurité des États-Unis, entourée de marécages et écrasée par le soleil torride de Louisiane. Cerise sur le gâteau : le clan Scarfo a mis un contrat sur sa tête, et les Siciliens sont nombreux parmi les détenus... Si Tyler sort un jour de cet enfer carcéral, ce ne sera pas pour bonne conduite. »

Bon !!! c'est vrai que le Vieux est à la bourre et que le Tyler Cross est sorti le 28 août mais on peut pas être partout. Donc Nuery et Brüno nous propose la suite de l'histoire de Tyler.

Voici notre héros embastillé. Ils nous font vivre l'univers carcéral dans un genre particulier. Leur personnage est sur la sellette et pas une des plus faciles. On sent bien qu'il a de la ressource mais allez savoir !!! Fabien Nury est talentueux ; on le sait tous. Il sait ménager ses effets et il distille les rebondissements avec virtuosité. Brüno a toujours ce style qui lui est si propre. Oncle Fumetti l'aime bien. C'est un de ses chouchoux. C'est purement artistique. Allez pas penser autre chose. Bref, c'est du bon et même du très bon. Cours-y vite !!!

Brüno de son vrai nom Bruno Thielleux en né 1975 en Allemagne. C’est à Rennes qu’il obtient une maîtrise d’arts plastiques. Il a également un parcours riche dans le monde de la BD. A 21 ans il fait déjà paraître ses premières œuvres aux éditions La Chose. En 2001, il travaille pour Vents d’Ouest sur une série policière. Il réalise une série à «quatre mains » disponible sur internet avec Pascal Jousselin. Puis il collabore avec Dargaud avec Appollo. Il sort aussi Atar Güll avec Fabien Nury déjà, puis Tyler Cross.

Fabien Nury est né en 1976. Il commence dans le milieu de la publicité. C'est au début des années 2000 que l'on le voit apparaître dans le milieu de la BD avec « Je suis légion » et sa collaboration avec John Cassaday. Puis viendront dans le désordre ; Necromancy, l'Or et le Sang,W.E.S.T, Atar Güll ou encore Il était une fois en France. Il collabore avec Brüno, Merwan Chabane, Matthieu Laufray, Xavier Dorison et d'autres. Il passe de Dargaud, à Glénat par 12bis ou Les Humanoïdes Associés. Un scénariste protéiforme en somme.

Crédits Photos : Dargaud

Crédits Photos : Dargaud

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 06:55
Titeuf – Bienvenue en adolescence. LeTome 14 de Zep chez Glénat.

Le synopsis de Glénat :

«La vie de Titeuf est bien bousculée ! Lui qui avait jusqu’ici l’habitude de se prendre des baffes avec les filles doit maintenant choisir entre deux prétendantes : Nadia ou Ramatou. Une situation à s’arracher les cheveux ! À moins que... et s’il avait 2 amoureuses à mi-temps, comme fait le papa de François avec ses 2 emplois ? Mais il n’y a que les gamins pour penser à ce genre de solutions. Il est temps de grandir un peu, de passer à l’étape supérieure... l’adolescence : ce moment bizarre où l’on commence à embrasser les filles sur la bouche. Il paraît même qu’on a le corps qui se transforme... un peu comme Hulk, quoi ! Sauf que devenir ado, ça ne se commande pas. Un beau jour, ça vous tombe dessus, comme ça, sur le coin de la mèche ! Il doit quand même bien y avoir un moyen d’accélérer les choses, non ? Il n’existe pas des pilules pour ça ?... » .

Fallait bien que cela arrive. Il ne pouvait pas rester un petit garçon. Allez savoir si on allait pas s'en lasser... C'est une bonne idée de le voir passer au mode Ado. Cela va permettre de renouveler les histoires. L'adolescence même si celle du Vieux Fumetti est loin, est pleine de surprises, de malentendus et d'incompréhension. Comme de juste, Zep sait prendre ce virage et le personnage suit. C'était une prise de risque. Les aficionados du garçon à la mèche vont peut-être s'éloigner de lui. D'autres vont le rejoindre. Comme dans la vraie vie quand on change de lycée ou de collègue. On perd de potes et on en découvre des nouveaux. C'est un des pics de la rentrée littéraire en tout cas. Un gros tirage forcément. Il est temps. L'été fût long sans sortie. Une bonne sortie en tout cas. A découvrir.

Zep de son vrai nom Philippe Chappuis est né en Suisse en 1967. Il s’inscrit aux Arts Déco de Genève d’où il sortira diplômé. Il publieVictor dans la presse, puis est remarqué par Le Journal de Spirou. Après quelques albums, en 1992, il donne naissance à Titeuf par hasard, sur un carnet de croquis, alors qu’il dessine des souvenirs d’enfance ! La première planche est publiée dans un fanzine et, à sa lecture, Jean-Claude Camano des éditions Glénat lui propose de l’éditer. C’est le début de la grande aventure de Titeuf. Le succès est croissant et devient rapidement un véritable phénomène du monde de l’édition. Plus de 20 millions d’albums de Titeuf ont été vendus, et il est traduit dans plus de 25 pays, dont la Chine.

Crédits photos : Editions Glénat.

Crédits photos : Editions Glénat.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 06:55

Encrage à l'ordinateur. C'est bien fait mais le Vieux préfère la magie de l'encre. La vraie.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 06:55
La page érotique d'Oncle Fumetti...Les 110 pilules et Magnus.

La stimulation sexuelle. Les hommes ont-ils si peur ou si peu confiance en eux qu'il soient obligés de prendre des compléments alimentaires ?!?! C'est le postulat de départ de Magnus alias Roberto Raviola. Il nous narre dans un album d'une éclatante beauté graphique, les aventures érotiques ou pornographiques du riche Hsi-Meng Sen qui a reçu d'un moine un cadeau incomparable et incroyable ; 110 pilules qui décuplent la force sexuelle. Cette chance mais en est-ce vraiment une s'accompagne d'un commandement : ne prendre qu'une seule pilule à la fois, à chaque nouvelle lune. Il se laisse aller à les consommer sans aucune modération... et une immersion intense dans le monde des plaisirs de la chair commence. Oncle Fumetti vous laisse découvrir la suite. Les 110 Pilules est adapté d'un roman chinois du XVIe siècle. La Bande Dessinée sera publiée en France dans l'Echo des Savanes.

Roberto Raviola est plus connu sous le pseudonyme de Magnus. Il est né le 31 mai 1939 à Bologne et est mort le 5 février 1996 à Imola. Il est un dessinateur italien de Bande Dessinée.

Il étudie aux Beaux-Arts de Bologne. Il est diplômé en 1961. Dès 1964, il rencontre Luciano Secchi , son scénariste fétiche, qui a pris le pseudonyme de Max Bunker. Les deux ne feront qu'un pour proposer de nombreux personnages publiés dans les formats de poche si typiques à l'Italie et qui permettent de créer des histoires romanesques. Si son œuvre érotique a contribué à le faire connaître en France il aura contribué avec brio au développement de la Bande Dessinée dans le monde en proposant un style brillant et très réaliste. Un must encore aujourd'hui.

La page érotique d'Oncle Fumetti...Les 110 pilules et Magnus.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 06:55
Parole de BD … Juanjo Guarnido.

« ...Aujourd’hui je remercie tous les jours Marvel de ne pas m’avoir pris (rires). Bien sûr, chaque fois que j’y repense, ça me fait encore mal…Si j’avais dessiné chez Marvel, je n’aurais pas eu l’expérience de six ans de la production chez Disney. Blacksad serait resté dans un tiroir de Juan Diaz Canalès. Je suis fier que notre rencontre à tous deux ait créé un succès commercial, bien sûr, qui a provoqué un phénomène éditorial. Et au-delà de ça, dessiner est un immense plaisir, c’est une source de bonheur.... ». Tiré d'une interview donnée lors de l'International Manga Fest de Tokyo en 2014.

Juanjo Guarnido est né en 1967 à Grenade. Il y apprend les Beaux Arts. Il travaille d'abord en Espagne.Il rejoint la France et on le voit travailler avec le studio Disney de Montreuil près de Paris. Puis commence l'aventure Blacksad qu'il développe avec Juan Diaz Canales qu'il avait rencontré dans sa phase animation chez Lapiz Azul. La saga commence...

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 06:55

Aujourd'hui une petite vidéo qui montre la maestria de Monsieur de Crécy entre plume/encre et pinceau/peintures. C'est superbe. Réalisée en 2012 durant une expo dans la galerie Barbier et Mathon.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 06:55
Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti... Pinocchio et Benito Jacovitti.

Benito Jacovitti est né à Termoli en 1923 en Italie sur la côte adriatique. Il commence à dessiner très tôt dès son plus jeune âge en fait. Il n'est pas issu d'une famille d'artistes. En effet, il est fils d'un cheminot, Pourtant il entre à l'école artistique de Macera dès 11 ans. Il obtient un diplôme à l'institut d'art deFlorence cinq années plus tard. Il collabore avec plusieurs périodiques comme Il Vittorioso en 1940. Cette revue catholique ne publie que des artistes italiens. Il crée plusieurs personnages mais il adapte aussi des classiques de la littérature en Bande Dessinée. Il fait aussi de la parodie de grands classiques de la BD mondiale. Il collabore aussi au très célèbre Corriere Dei Piccoli qui sera longtemps une référence en Italie. En Europe et notamment en France on le voit travailler pour Coq Hardi, Pim Pam Poum ou Pif Gadget mais aussi dans Charlie Mensuel. Le style qu'il développe est unique. Ses personnages sont affublés de gros nez et de grands pieds, ses cases sont remplies de détails, et très souvent on y voit des objets étranges comme des crayons mous, des salamis qui marchent et des animaux étranges. Son travail marqué par le goût de la parodie est construit autour d'un humour absurde, agrémenté de jeux de mots. Il aborde tous les sujets comme la politique ou la sexualité. Il publiera un travail sur le Kamasutra. Au final il aura créé plus de 60 personnages et publié plus de 150 livres. Il nous quitte en 1997.

Le Pinocchio de Jacovitti a été commencé de dessiner à partir de 1943, a une époque où la censure interdit « les bulles » dans la Presse. C'est aussi une époque durant laquelle le style de Benito se construit. Il est jeune et n'a pas fini ses études artistiques. Benito Jacovitti est inspiré par Popeye et son créateur Elzie Crisler Segar. Cela explique son style et l'apparence de son personnage principal, de ses personnages en général. Ils ont un gros nez et sont très semblables aux personnages de Popeye comme le personnage de Olive. Au delà de cela, le Pinocchio de Jacovitti s'adresse autant aux enfants et aux jeunes lecteurs qu'aux adultes. C'est une œuvre à deux niveaux de lecture ; enfantin et satyrique comme l'est l'oeuvre de Collodi. En cela le concept du créateur de ce personnage éponyme est respecté. Au gré des demandes d'éditeurs, Jacovitti reviendra sur son travail et sur ce personnage. Pour Oncle Fumetti c'est l'oeuvre originelle qui doit prévaloir. La première idée est souvent la bonne... On la considère comme ayant avoir été finie en 1946.

Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti... Pinocchio et Benito Jacovitti.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 06:55
Oncle Fumetti... Retour de vacances en Italie.

Ciao les amis. Oncle Fumetti est revenu de ses vacances en Italie. On va pouvoir remettre le couvert. Au passage en illustration un tag vu et photographié dans une rue de Bologne. C'est du street art. L'Italie est encore créative et c'est repartiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article