Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 06:55
La page érotique d’Oncle Fumetti… Le Déclic et Milo Manara

Décidément aprés Leone Frollo voici un autre dessinateur italien qui entre dans cette rubrique un peu particulière. Il s’agit du grand Milo Manara. De quoi s’agit-il ? Le Déclic est une série de Bande Dessinée érotique donc en noir et blanc. Elle comporte quatre tomes. Elle apparaît en 1984 et elle est publiée par Albin MicheL. Cette version fût censurée, ce qui vous laissera à penser qu’elle est assez osée comme aurait dit ma grand-mère. Il vint par la suite une version en couleurs et non censurée du premier tome, comprenant les six pages retirées de la première édition française. L’ensemble de la série a été réédité par les éditions Drugstore. Donc cette série nous conte les « aventures » de Claudia Cristiani une bourgeoise distante et frigide qui se voit implanter une puce qui permet via une télécommande de lui faire perdre toutes inhibitions.Oncle Fumetti vous laisse imaginer la suite. Evidemment la bourgeoise en question n’a rien d’une rombière et se trouve être ravissante. Forcément. C’est très érotique voire légèrement plus. C’est assez dans la ligne d’Histoire d’O. Quand on a passé le stade de l’adolescent en pleine découverte de sa sexualité, on se laisse plus trop distraire par l’histoire, Quoique... Reste alors le dessin de Manara qui est classique et extrêmement élégant. Ce n’est pas pour rien que le Signore fût pressenti pour reprendre le personnage de Corto Maltese. C’est fin, élégant et le noir et blanc nous paraît plus adapté que la couleur. Une vraie réussite.

Milo Manara est né le 12 septembre 1945 en Italie. Il est auteur italien de bande dessinée. Il découvre le scultpeur espagnol Berrocal et surtout le Barbarella de Jeanc Claude Forest qui l’amène à la bande dessinée. Ses premières planches professionnelles — des récits érotiques — datent de 1968. Il publie Genius, pour les éditions Vanio. Viennent ensuite les aventures de Jolanda, femme pirate. En 1976, Le Singe est son premier récit remarquable. Il paraît dans Charlie Mensuel notamment. Durant la même période, il dessine des épisodes de l’Histoire de France en Bandes Dessinées et de La Découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse. En 1983 sa carrière prend une nouvelle direction avec Le Déclic qui fait instantanément de lui un des maîtres de la bande Dessinée érotique. En 1987 Hugo Pratt devient son scénariste pour Un été indien, expérience qu'ils rééditent sept ans plus tard avec El Gaucho. Aujourd'hui, Milo Manara continue une production régulière d'histoires érotiques avec Albin Michel rééditées ensuite par Drugstore. Enfin il participe régulièrement à des projets plus originaux, comme la série Borgia avec le scénariste Alejandro Jodorowsky.

La page érotique d’Oncle Fumetti… Le Déclic et Milo Manara
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 06:55

Ce dimanche le Grand Milo Manara. Son atelier, ses outils, sa voix grave et ses femmes. Belles toujours.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 06:55
Parole de BD... Hugo Pratt.

«... Mon imaginaire plonge dans tout ce que j'ai lu et connu. Et que je repropose par Corto Maltese. Et je ne suis pas que le fils de Melville, de Conrad, de Stevenson. Je suis aussi un fils des livres de la collection Romantica Sonzogno. Déjà à huit ans je lisais Grey et London, j'avais un précis de littérature celtique réalisé par Diego Valeri, un grand poète. J'ai lu aussi les codex et légendes mayas, les œuvres de Dumas, de Milton Caniff, de Somerset Maugham...Je suis le fils de tous... ».

Hugo Pratt est italien, né en 1927. Il reste un artiste hors du commun. Il est le créateur de Corto Maltese, de Ernie Pike et tant d'autres. Résumer sa vie en quelles lignes est impossible. Il est parmi les créateurs les plus prolixes et exceptionnels du 9ème art. C'est aussi un aventurier globe-trotter. Il a une vie de roman. La transposition avec celle de Corto est flagrante. Il est plusieurs fois primé. Il meurt en Suisse en 1995.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 06:55
Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti… The Fantastic Four et Mike Wieringo

Les Quatre Fantastiques ou Les Fantastiques (Fantastic Four en anglais) sont un groupe de Super héros appartenant à l'univers de Marvel Comics. C’est créée par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby que l'équipe apparaît pour la première fois en 1961.

Fantastic Four désigne le groupe et aussi le nom de la série qui a été la plus longue éditée par Marvel. Elle s'achève en 2011 après 50 ans avec le numéro 588. A l’origine les quatre personnages ; Red Richards, Jane Storm, Johnny Storm son frère et Ben Grimm, chercheurs et astronautes sont exposés à une dose massive de rayons cosmiques lors d'une mission spatiale. Ils acquièrent des pouvoirs. Ils deviennent respectivement Mr Fantastique, La Femme Invisible (The Invisible Girl puis The Invisible Woman), la Torche Humaine (the Human Torch) et La Chose (The Thing). Sous le nom des Quatre Fantastiques, ils luttent contre les forces extra-terrestres ou venues d'autres dimensions qui menacent la Terre. Ils sont une réponse de Marvel à DC Comics qui avait présenté avec succès, un peu avant The Justice League of Americ. Tout au long de leurs cinquante années de vie et d’aventures ils évoluèrent au gré des dessinateurs, des techniques graphiques et de la mode. Wieringo a été un de leurs brillants promoteurs.Ils ont été présenté sous forme de dessins animés et de films dont un épisode sort ce jour.

Michael « Mike » Wieringo est né le 26 juin 1963 aux Etats-Unis. C’est un dessinateur de comics. Il travailla assez tôt pour DC comics sur le personnage de Flash avec le scénariste Mark Waid avec lequel il collabora beaucoup. Il enchaine avec Chuck Dixon sur un autre personnage DC ; Robin. Il quitte alors DC pour Marvel. Dans cette grande maison il est mis sur des projets courts de manière assez irrégulière. Il vient ensuite sur des créations plus récurrentes et notamment sur The Sensational Spiderman avec Tod Dezago au scénario. Il travaille en freelance sur le projet personnel Tellos qui est publié par Image Comics. Le projet a un succès d’estime mais les ventes ne suivent pas. Il revient chez DC. C’est en 2002 que Marvel lui propose de reprendre The Fantastic Four avec Mark Waid. C’est un vrai succès. La série est rajeunie et retrouve un public. Il travaille en parallèle sur Marvel Knights. Il travaille ensuite sur Spiderman et décède à 44 ans en 2007 en laissant une trace solide dans le métier par son style très dynamique.

Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti… The Fantastic Four et Mike Wieringo
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 06:55

Pas de mal à se faire du bien. Un peu de Frazetta. De Conan en passant par le Death Dealer ou le Dark Kingdom. 5 mns 11 de belles peintures, de crayonnés et de rock.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 06:55
Hugo Pratt écrivain du Grand Large par l'Express BD.

Ce mois-ci est sorti un excellent supplément BD de l'Express. Le numéro 2. Il y est présenté l'oeuvre d'Hugo Pratt et Hugo Pratt lui-même. On y lit des articles très travaillés de personnes qui ont bien connu l'auteur de Corto Maltese et son oeuvre. Les chapitres sont évocateurs ; l'aventure et nulle part ailleurs, ld retour de Corto, l'argentine ou l'adulte... C'est bien évidemment magnifiquement illustré. Nous connaissons tous l'oeuvre de cette légende du 9ème Art. Ce travail commenté est excellent et nous rappelle si nécessaire la place essentielle de ce créateur sans pareil. C'est 112 pages de plaisirs et de découvertes ou pas. A ne pas rater. 7,90 euros de plaisir. C'est pas cher non ?

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 06:55

Ce dimanche une vidéo assez longue qui évoque le travail de Sergio Toppi sur son chef d'oeuvre Sharaz-De. Cela manque un peu de plan large et il faut mettre en plein écran mais cela donne une idée des à-plats et des trames qui forment la base de la technique de ce grand illustrateur et dessinateur de BD. Bon visionnage.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 06:55
Les bonnes lectures d’Oncle Fumetti…Les 7 boules de cristal de Hergé chez Casterman

L’été est propice à la relecture. Les maisons d’édition attendent la rentrée et il ne sort plus grand-chose. C’est donc le moment de puiser dans sa bibliothèque et de s’intéresser à des livres que l’on croit avoir lu et relu. Ce week-end Oncle Fumetti a relu les 7 boules de cristal, célèbre aventure de Tintin. Au-delà du plaisir, on peut aussi prendre le temps de s’intéresser à l’histoire de ce livre. On notera qu’il est le treizième album d’Hergé. Il est sorti à cheval sur 1943 et 1944 en noir et blanc pendant l’occupation de la Belgique par les nazis. Il sort en couleur une fois la censure évacuée à partir de 1946. Il convient de rappeler parfois les contextes politiques de création de certains albums. 20 années plus tôt l’expédition anglaise de Howard Carter découvre la tombe de Touthankhamon. Cela inspire Hergé. Il est à noter que Jacobs (Black et Mortimer) collabore intensément à l’écriture du scénario. Il en laisse la paternité à Hergé. On y retrouve les héros récurrents ; Haddock, Nestor, Tournesol et évidemment Milou. C’est de très loin l’album le plus fantastique au sens littéraire du terme. Graphiquement tout est en place. Le dessin est mature et les personnages ne bougeront plus guère. C’est de la ligne claire et des planches de 12 cases en moyenne. Peu de plans larges. Des petites cases très travaillées avec beaucoup de détails. L’univers de Hergé est bien en place. Quand le Vieux Fumetti vous dit que relire a du bon !!!

Les bonnes lectures d’Oncle Fumetti…Les 7 boules de cristal de Hergé chez Casterman
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 06:55
La page érotique d'Oncle Fumetti... Paulette et Georges Pichard.

Paulette est une héroïne qui apparaît dans le numéro 12 de Charlie Mensuel en janvier 1970. Depuis ce temps elle a été d’une façon ou d’une autre, kidnappée, expédiée dans un harem. Elle a rencontré le vieux Joseph qui fut transformé en une belle brune pulpeuse. Elle a couché avec le maître d'hôtel, elle est allée au paradis et elle a perdu ses parents. Elle a hérité d'une fortune, elle est devenue communiste. Elle a été sauvée par des clochards douteux. Elle est allée en prison, dans des palaces, des chambres de bonne. Elle est passée entre des mains rudes et a connu des sexes de toutes tailles. Elle a été trahie, sauvée et a distribué sa fortune… Bref elle a eu une vie compliquée et toujours dans un univers érotique. Elle s’en sort toujours sans jamais en vouloir à personne, même pas à ses auteurs, Messieurs Pichard pour le dessin et à Wolinski pour l’écriture.

Une charmante femme en résumé.

Georges Pichard est né en janvier 1920 et nous quitte en juin 2003. C’est un auteur de bande dessinée français. Après avoir suivi les cours de l’Ecole d’arts appliqués Pichard travaille dans la publicité. Il donnera des cours de bandes dessinées et des cours de graphisme à l’Ecole d’arts appliqués où il aura des élèves comme Gotlib. Il rencontre Lob, qui sera plusieurs fois son scénariste. Plus tard, ses séries de bandes dessinées seront publiées dans Pilote, Charlie Mensuel et France-Soir. Il est un représentant de la BD pour adultes. Il aime mettre en scène des femmes bien en chair aux prises avec l'adversité, comme Blanche Épiphanie,Ténébrax et Paulette sur des scénarios de Georges Wolinski. Paulette est la série qui le fait connaître en France. Il y aura également Caroline Choléra, et Marie-Gabrielle de Saint-Eutrope, dont le graphisme est assez élaboré. Dès 1977 Georges Pichard entame une carrière d'auteur complet et s'engage davantage vers des œuvres érotiques voire un peu plus. On citera MCPM (Maison de correction Princesse Mélanie), Madoline, La voie du repentir, La Perfection Chrétienne.

La page érotique d'Oncle Fumetti... Paulette et Georges Pichard.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 06:55
Parole de BD…Sergio Toppi.

« …Je fais mes mises en couleur moi-même, notamment dans l'illustration où l'on me laisse carte blanche. J'utilise alors toutes les techniques et les moyens que je juge opportuns. Les résultats obtenus à l'ordinateur me paraissent plats et sans personnalité, l'auteur est obligé d'utiliser des artifices peu intéressants. Il y a sans doute de grandes possibilités à expérimenter, mais pour moi l'ordinateur n'est qu'un moyen. Je préfère me limiter à l'utilisation des outils classiques : la plume, le pinceau pour les a-plats, le rapidographe... ».

Tiré d’une interview publiée sur le site des éditions Mosquito.

Sergio Toppi est né en 1932. Il débute dans l'animation. Dans les années 70, il se révèle en faisant se développer la bande dessinée transalpine. Dans les années 80, Toppi va développer un style profondément original et novateur. Dans les années 2000, Les planches de Toppi seront sélectionnées pour l'exposition «les maîtres de la bande dessinée européenne» à la Bibliothèque Nationale puis au Musée de la bande dessinée d'Angoulême. Sa contribution au 9ème Art est immense et son travail prolixe est d'une créativité exceptionnelle. Le 21 août 2012, Toppi décède à Milan des suites d'un cancer.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article