Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 08:00
[REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza chez Glénat

Le synopsis de Glénat :

« Un groupe de rescapés devant survivre face à une horde d'infectés sanguinaires... Le thème n’est pas nouveau. Et pourtant à sa sortie sur les écrans, [REC] en a surpris plus d’un. Sa mise en scène très efficace au plus proche du spectateur – à la manière du Projet Blair Witch – et son réalisme en ont fait l’un des films les plus rentables au box-office espagnol. Son succès, public comme critique, a même traversé les frontières, mobilisant des centaines de milliers de fans à travers le monde et raflant plusieurs prix internationaux. Un remake américain a même été produit ainsi que deux suites. Découvrez-en maintenant l’adaptation en comics ! »

Ce livre est un concept mis au point par les créateurs du film REC qui cartonne au box-office dans le monde et pas qu'en Espagne. Des idées, des histoires non mises en images dans les films et qu'ils ont souhaité mettre sous une forme un peu différente. Ils ont confié les nouvelles à des créateurs qui les ont mises sous forme de BD. Ils sont donc 6 à se relayer. Les styles sont divers. C'est créatif. C'est en phase avec l'esprit. Les histoires sont plaisantes. Les dessins sont plus ou moins de qualité égale. Il y a aussi de àa et là des pleines pages confiées à des graphistes ou des studios. Oncle Fumetti lui aime bien Alvaro Ruilova. Son style très manga et très propre convient bien à son petit scénario. Il en tire le meilleur. Après il faut obligatoirement aimer ce style d'histoires gores et très hards. C'est saignant mais c'est pour cela aussi que l'on aime lire ce genre de livres et regarder ce style de films. Ce n'est pas à la portée de tous. C'est donc pour les fans de REC. C'est sorti.

[REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza chez Glénat
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 07:50
O.M.A.C par Jack Kirby chez Urban Comics

Le synopsis de Urban Comics :

«Petit employé de bureau sans importance, Otto Ordinaire devient le champion de l’Agence Globale pour la Paix lorsqu’il est modifié en O.M.A.C. : ORGANISME MÉTAMORPHOSÉ en ARMÉE CONDENSÉE, guerrier redoutable et dernier espoir d’un futur déshumanisé. »

Un Kirby reste toujours un Kirby. Alors oui le Maître n'a pas toujours été homogène dans sa production. Le Vieux Fumetti va être voué aux gémonies en écrivant cela. Il n'y a pourtant pas de mal à constater que Jack Kirby n'a pas toujours eu la main toujours chaude dans sa créativité. Ce héros n'est pas du même tonneau que les autres plus fameux mais il est intéressant et de toutes les manières c'est un Kirby. C'est comme comparer des Jags entre elles ou des Rolls...Laquelle est la plus belle et la meilleure ? A chacun la sienne et à chacun ses personnages favoris. Le style reste inimitable. Toujours ce trait incroyable et si reconnaissable. Les couleurs aussi, si punchy et kitschs. Un Kirby c'est un must et cela reste un must. En plus ce personnage est méconnu et le mettre en lumière est une grande idée. Il n'est pas mauvais de revoir ses classiques et d'aller chercher la petite pépite oubliée. Ne goûtons pas notre plaisir. C'est sympa à,lire et toujours un régal à regarder. De surcroît le bouquin est joli. C'est un 192 pages donc on en a pour son agent et Urban Comics sait nous proposer des livres attrayants. Celui-là en est. Une bien belle découverte. C'est sorti.

Jacob Kurtzberg alias Jack Kirby naquit en 1917 à New York. Il a créé bon nombre de personnages de comics : Capitaine America, les 4 fantastiques, Thor, Hulk, Spiderman, Ironman..autant de personnages que l’on retrouve dans des blockbusters sur les grands écrans.. C’est dire son apport. Il a donné aussi un style qui a influencé et nourrit encore les créateurs. Il nous a donné notamment les «Splash-Pages» dessins de pleine page qui tranchent avec les planches découpées ou encore les «Krackles». C'est un Géant du 9èem Art. Il nous quitte en 1994.

O.M.A.C par Jack Kirby chez Urban Comics
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 12:36
Chaos de Moebius chez les Humanoïdes Associés

Le synopsis des Humanoïdes Associés :

« Cofondateur du magazine Métal Hurlant et des Humanoïdes Associés, Mœbius a profondément changé l'esthétique de la science-fiction et les modes narratifs du genre en bande dessinée. Avec Arzach, Le Major Fatal et des dizaines d'histoires (La Déviation, Cauchemar Blanc…), l'œuvre de Mœbius a eu un retentissement mondial, influençant toute une génération d'auteurs en France, aux États-Unis ou au Japon. Désormais l'univers de Mœbius appartient à l'imaginaire du vingtième siècle. C'est ce que permettent de (re)découvrir ces albums, regroupant les histoires courtes et longues publiées par Moebius pendant sa période Métal Hurlant. »

Que rajouter de plus que ce que l’on trouve dans le synopsis. Moebius est entré dans la légende de son Art et des autres aussi tant il a touché à tout. Il a contribué à faire passer la Bande Dessinée de son ère proprette et bienpensante à un mode de communication résolument moderne et artistique. Il n’a pas été le seul… Son compère et ami Druillet en a fait partie également et d’autres mais quel leader. Prenez juste plaisir à tourner les pages et à l’imaginer à une table à dessin… Ce livre est un pur moment de plaisir. A découvrir absolument. Belle réédition que celle-ci et beau cadeau de Noël. Vous le trouverez partout. C'est ressorti hier.

Moebius, alias Jean Giraud… Non !!! pas de bio…

Chaos de Moebius chez les Humanoïdes Associés
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 07:55
Exposition rétrospective Jeff Koons à Beaubourg du 26 novembre 2014 au 27 avril 2015.

Jeff Koons est né en 1955 au Etats Unis. Il est au préalable courtier en matière première à Wall Street...Ce que l'on appelle aussi un trader. Il se décide artiste et plutôt que faire lui-même il engage des collaborateurs qui mettent en œuvre ses idées. Il est très connu pour ses balloons dogs qui sont des répliques géantes de ces ballons de baudruche sculptés par les artistes de rue ou autres magiciens au music-hall. Il détourne. Son concept consiste à prendre des objets de consommation et de leurs donne une autre vie ou un autre destin pour en faire des œuvres d'art. Un autre bien de consommation pour milliardaires, ceux-là. Certains penseront à de l'escroquerie quand d'autres y verront de l'art et une capacité à magnifier des objets ordinaires ou de consommation courante.

Exposition rétrospective Jeff Koons à Beaubourg du 26 novembre 2014 au 27 avril 2015.

Alors que fait-il dans un blog sur la Bande Dessinée ? ... C'est qu'il s'est aussi «attaqué » à nos héros. On croisera tout au long des expositions consacrées à cet... Artiste quelques uns de nos personnages favoris comme Hulk, Popeye ou Titi qui sont à la fois des habitants de notre univers mais aussi des habitants du monde de l'animation. «Rien ne se perd tout se transforme »...Quand c'est appliqué à nos héros !!!. C'est du Pop Art. C'est kitsch. C'est à voir à Beaubourg entre fin novembre 2014 et fin avril 2015. Oncle Fumetti ira.

Exposition rétrospective Jeff Koons à Beaubourg du 26 novembre 2014 au 27 avril 2015.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 08:00
Les Légendes de la Bande Dessinée....Guido Buzzelli et Aunoa.

De l'impact de la culture latine sur le style graphique des créateurs de Bande Dessinée. Cela pourrait être une question dans une épreuve écrite aux Beaux-Arts. Il est vrai que les Hispaniques, les Français ont une patte différente. Il y a un style latin. Il serait totalement injuste de ne pas impliquer les Italiens. Ils ont eu depuis toujours une influence incroyable sur le 9ème Art. Oncle Fumetti a eu envie de mettre en lumière ou de nouveau en mémoire à ses lecteurs un Grand Ancien ; Guido Buzzelli et une de ses œuvres Aunoa. Il a eu un parcours très atypique. Il est issu d'une famille d'artistes. Son père est peintre. Sa mère est modèle. Son grand-père est décorateur. Même son frère est dessinateur. Celui-ci participera à la série érotico-comique ; Sam Bot. Donc Bon sang ne saurait mentir. Il fait ses études au Beaux-Arts à Rome dans l'Académie San Luca. Il commence par la Bande Dessinée. Il dessine des couvertures pour Mandrake ou Flash Gordon dans les années 50. Il travaille par la suite pour le Daily Mirror à Londres. S'ensuit une période longue durant laquelle il se consacre la peinture. Il arrête la Bande Dessinée. Il y revient au début des années 70. Il est donc âgé de 43 ans environ. Il est en effet né en 1927 à Rome. Il est publié par Charlie Hebdo en 1970 pour sa première œuvre. Son travail est alors mature. Il a un style très réaliste et abouti. Il fait référence encore aujourd'hui. Son travail est concentré sur une période d'une quinzaine d'années. Son dernier album Zasafir sort en 1985 dans l'Echo des Savanes. Il nous quitte en 1992.

Les Légendes de la Bande Dessinée....Guido Buzzelli et Aunoa.

Maintenant si l'on doit choisir une de ses œuvres à présenter, Oncle Fumetti préfèrera Aunoa. Guido Buzzelli est en pleine maturité de ce qui fut sa courte carrière de créateur de Bande Dessinée (1970 -1985) et en plein dans sa période au style onirique et aussi...Cauchemardesque. On y trouve des personnages à tête de chien ou de loup qui semblent sortis de l'Egypte Ancienne et qui conduisent des décapotables. Le monde décrit est fantasmagorique ; L'oeuvre est une critique non déguisée de la société de l'époque. Cet album est paru en 1979 aux Humanoïdes Associés. C'est une bonne porte d'entrée dans l'univers de cet artiste incroyable au trait sûr et réaliste pour bien le comprendre et l'apprécier. A montrer dans les écoles de dessins sans hésitation.

Les Légendes de la Bande Dessinée....Guido Buzzelli et Aunoa.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 08:00
Les gardiens du Louvre de Jiro Tanigushi chez Futuropolis.

Le synopsis de Futuropolis :

«Au terme d'un voyage collectif en Europe, un dessinateur japonais fait étape en solitaire à Paris, dans l'idée de visiter les musées de la capitale. Mais, cloué au lit de sa chambre d'hôtel par une fièvre insidieuse, il se trouve confronté avant tout à une forme de solitude absolue, celle des souffrants en terre étrangère, privés de tout recours immédiat au coeur de l'inconnu. Alors que le mal lui laisse quelque répit, il met son projet à exécution, et se perd dans les allées bondées du Louvre. Très vite, il va découvrir bien des facettes insoupçonnées de ce musée-monde, à la rencontre d'oeuvres et d'artistes de diverses époques, au cours d'un périple oscillant entre rêve et réalité, qui le mènera pour finir à la croisée des chemins entre tragédie collective et histoire personnelle. »

Jiro Tanigushi est un vieil habitué de ce blog. Il y figure très souvent. C'est une Star du 9éme Art. Il est à part. Ce n'est plus tout à fait du manga et pas encore de la BD européenne. Les sujets que traitent cet auteur incroyable sont toujours humains et assez sociologiques ou métaphysiques. L'individu y est toujours présenté de manière à le mettre en situation et à pouvoir analyser ces états d'âme et la vie au sens large. C'est toujours passionnant et intéressant. Ce livre n'échappe pas à la règle. D'ores et déjà il est sléectionné pour le grand Prix BD de la FNAC 2015. Il n'y a aucune suprise en cela. Le travail de cet auteur est toujours excellent. On joue placé. Ce livre met en situation un japonais en France, à Paris. Il est malade et découvre le Louvre dont on ne sait plus trop si c'est un musée ou une ville dans la ville. Tout ceux qui ont voyagé et ont souffert de fièvre ou d'une maladie se reconnaitront dans ce contexte si particulier de l'étranger en difficulté en terre inconnue. Cet album est aussi une manière romanesque de voir le Louvre au travers du regard d'un japonais. C'est riche et passionnant. C'est vraiment à découvrir. Le 42ème Festival d'Angoulême va réserver une place à cet auteur au travers d'une exposition. Il sera un des invités d'honneur et c'est justice.

Jiro Taniguchi est né le 12 août 1947 au Japon. Il débute dans la bande dessinée en 1970.. Il publie de nombreux ouvrages associés notamment à Natsuo Sekikawa. À partir de 1991, Jirô Taniguchi signe seul de nombreux albums, dont L'Homme qui marche, Le Journal de mon père, Quartier Lointain ou encore Terre de rêve, publiés par Casterman. Le premier volume de Quartier Lointain a remporté, lors du Festival d’Angoulême 2003 deux prix. Il est fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2011

Les gardiens du Louvre de Jiro Tanigushi chez Futuropolis.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 08:00
Les bonnes lectures d' Oncle Fumetti...Les yeux d'Or-Fé de Caza chez Delcourt.

Le synopsis de Delcourt :

« La moitié du monde est plongée dans la Nuit, l'autre est brûlée par le Jour. Seule une mince zone médiane, la Limite, est habitable. À Dité, une ville enfouie sous les glaces, Or-Fé, un des Titans chargés de protéger et servir la cité, attend la réincarnation de sa fiancée, R.I.-10. Dans le même temps, très loin, le guerrier Arkas atteint le village d'Accaïa, après avoir longuement erré sur la Limite. Là, il rencontre Albe la magicienne... »

Ce qu'il convient de dire en préambule, c'est que cette oeuvre de Caza est sortie au préalable chez les Humanoïdes Associés. Une fois ce postulat établi, on peut se lancer... Caza est un grand dessinateur. Il vient après Moebius et Druillet qui l'ont précédé dans la carrière et ont fracassé les codes de la Bande Dessinée. Ils ont fait place nette et la Ligne Claire a été remise à sa place. Il s'ensuit l'émergence d'une fraction de dessinateurs qui marchent dans leurs traces en apportant leurs dramaturgies, les sens graphiques et leurs talents tout simplement. Caza est de ceux-là. Il nous propose des histoires de science-fiction qui sont loins d'être ridicules. Il y a une vraie narration, des personnages qui tiennent la route et un apport artistique véritable. Il n'a jamais été un copieur de Moebius ou de Druillet. Il a son propre style et sa propre identité. Alors certes et il le reconnaît lui-même cela a un peu vieilli. Il a pris soin d'y remédier dans la réédition par Delcourt en retravaillant cette saga puisque les yeux d'Or-Fé est le premier tome d'une série de 9 albums. C'est en tout cas à découvrir ou à redécouvrir. Oncle Fumetti aime beaucoup.

Caza de son vrai nom Philippe Cazaumayou est né en 1941 à Paris. C'est un auteur français de Bande Dessinée et un illustrateur. Son parcours est riche. À 18 ans, il monte à Paris et devient apprenti chez un affichiste, puis il est graphiste publicitaire indépendant. Dans les années 70, il partage son activité entre des illustrations et couvertures pour diverses publications notamment les Editions Opta, fameuses éditions pour les connaisseurs avec lesquelles Philippe Druillet collabora également.. Il dessine des histoires courtes dans le magazine Pilote. Il illustre les œuvres d'auteurs connus comme ; Farmer, Asimov, Merritt, Brackett. Ses séries les plus fameuses sont ; Le Monde d'Arkadi ou Amiante. Sa carrière est longue et très réussie. Il est moins connu que certains mais son trait est reconnaissable des puristes qui lui vouent une grande admiration.

La couverture originale parue chez Les Humanoïdes Associés.

La couverture originale parue chez Les Humanoïdes Associés.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 06:55
L'Ours Barnabé 15 – Un monde parfait par Philippe Coudray chez La Boïte à Bulles

Le synopsis de la Boîte à Bulles :

«Trop intelligent et trop fort pour craindre un quelconque prédateur Barnabé vit paisiblement dans la montagne qui l’a vu naître. Roi du raisonnement et des expérimentations en tout genre, notre ours préféré, accompagné de son ami lapin, continue d’explorer les limites de l’absurde pour mieux nous en livrer les secrets… »

Déjà 15 albums de cet ours improbable qui ravit les grands et les petits. C’est une bonne pioche pour la maison d’édition La Boîte à Bulles car ce personnage de Barnabé rencontre un franc succès à des années lumières des albums d’héroïc fantasy, d' uchronies diverses et variées ou d'espionnage. C'est sain, drôle et cela fait réfléchir. Il y a une vraie philosophie à parcourir ces strips d'une page. L'ours nous présente son modèle de vie et sa vision simpliste des choses. C'est reposant et cela convient à toutes la famille et tous les ages. Le dessin est simple et agréable à l'oeil. Pas besoin d'une sophistication quleconque qui tomberait à côté de la plaque. On souhaite longue vie à ce personnage sympathique et qui ravit l'esprit.

Philippe Coudray est à Talence en 1960. Il est illustrateur, peintre et dessinateur. Il a signé une vingtaine d’albums en France mais aussi au Japon. Il scénarise et travaille avec son frère Jean-Luc. Son ours Barnabé est désormais connu sur de nombreux continents (Etats-Unis, Chine) et couvert de lauriers (Prix des écoles Angoulême 2011, sélection Eisner Awards 2012). En 2003, ses œuvres sont sélectionnés pour la promotion de livres de Jeunesse par la Fnac et pour la lutte contre l’illettrisme en France par le Ministre de la Jeunesse et des Sports. Il a travaillé pour les revues Psikopat et Capsule Cosmique.

L'Ours Barnabé 15 – Un monde parfait par Philippe Coudray chez La Boïte à Bulles
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 07:55
Alix Senator 3 – La conjuration des Rapaces de Valérie Mangin et Thierry Démarez chez Casterman

Le synopsis de Casterman :

«Rome, été de l’an 12 avant Jésus-Christ. Par une nuit sombre, une trentaine de personnages anonymes se sont réunis dans le bois des Furies, leurs visages dissimulés par des masques d’oiseaux. Mûs par le désir de vengeance ou la passion politique, tous brûlent d’abattre l’empereur Auguste, qualifié de tyran, et de le remplacer par le fils de César, Ptolémée César alias Césarion, que l’on pensait disparu. Glaive à la main, les conjurés aux faciès de rapaces jurent la perte d’Auguste l’usurpateur.... »

La nouvelle série bâtit sur la base d'Alix le héros de Jacques Martin s'enracine. Nous atteignons le tome 3. Il sort demain. C'est bon signe cela signifie que le public a répondu présent à ce reboot de bonne facture. Oncle Fumetti en avait déjà parlé sur son blog. La transition entre le personnage-culte du 9ème art et son avatar plus agé est réussi. On a plaisir à suivre ces aventures. C'est un peu comme un ami ou une connaissance que l'on retrouverait quelques années plus tard. La différence d'age du personnage entre les deux versions fait pour les fans de la série première que l'on n'a pas le sentiment de trahir Jacques Martin et son idole de jeunesse en lisant la série actuelle. De toutes les manières, Valérie Mangin et Thierry Démarez font de l'excellent travail. C'est une série mature, plaisante et très intéressante. Aucun mièvrerie. C'est construit, pensé et le travail graphique de Démarez est parfait. Une autre bonne sortie de novembre...Il y a bataille en ce moment. A noter une version Deluxe qui sort en même temps que l'album classique.

Valérie Mangin est nancéenne. C'est une historienne par son parcours universitaire. Elle se lance pourtant dans le récit et la narration. Elle rencontre Denis Bajram qu'elle épouse. Elle travaille sur des concepts à base historique avec Gajic sur le fléau des Dieux puis vient le Dernier Troyen. Elle collabore avec Soleil et crée Quadrants. Son style entre Histoire, Space opéra et fantastique est novateur. Elle nous propose sa relecture du cycle d'Alix.

Thierry Demarez est né à Drancy. Il a un parcours très riche. Il maîtrise plusieurs techniques et devient décorateur de théâtre. Il entre à la Comédie Française. La Bande Dessinée le tarode. Il rencontre Denis Bajram. Il collabore avec l'épouse de celui-ci sur le Dernier Troyen. Puis vient Alix Sénator. Il quitte alors la Comédie Française et se consacre uniquement au 9ème Art.

La couverture de la version Deluxe.

La couverture de la version Deluxe.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 07:55
Balactica – Une aventure de Marion Duval de Bouchié, Rosset et Alloing d'après Yvan Pommeaux chez Bayard.

Le synopsis de Bayard :

« Marion se promène avec son ami Gaël sur la plage, lorsqu’un énorme cargo manque de les écraser en s’échouant à pleine vitesse sur le sable. Des ombres s’enfuient, un coup de feu claque… Quelques heures plus tard, Marion et son père découvrent Esther, blessée à la tête. Arrêtée par un policier corrompu, elle semble détenir un secret d’une grande importance. Grâce à Fil et Gaël, Marion finit par retrouver le chat de l’un des marins du cargo. À son cou, la clé du mystère… »


En début d'année est paru le tome 23 des aventures de Marion Duval. Vous ne connaissez pas ? C'est parce que vos enfants ou vous-même ne lisiez pas Astrapi. Ce personnage est apparu en 1983. c'est une création de Yvan Pommeaux. Ces aventures, en effet, étaient diffusées en pré-publication dans ce périodique pour enfants. Il s'agit d'une jeune fille, une adolescente qui enquête sur des mystères le plus souvent policiers. Cette série dont on parle peu, perdure et c'est assez incroyable parce qu'elle a des relents du passé. C'est un mélange de Enid Blyton dans la typologie des personnages ; on pense au Club des 5 ou au Clan des 7 de la bibliothèque verte et de Tintin pour le fond. C'est de la bonne Ligne Claire au niveau du style graphique. Du classique. On joue placé. On pourrait penser que c'est une Bande Dessinée d'un autre age mais cela se vend toujours et les fans sont toujours là. On imaginerait sinon que Bayard jetterait l'éponge dans un cas différent. Un nouvel album est donc sorti sous la plume de Pascale Bouchié et Frédéric Rosset et le trait de Louis Alloing. C'est raffraîchissant et c'est une bonne façon de débuter la lecture et la découverte du 9ème Art pour les plus jeunes lecteurs avant de se tourner vers des œuvres plus matures, moins naïves, plus subversives. Différentes. A chaque age ses lectures.

Yvan Pommaux est un auteur de littérature d'enfance et de jeunesse et de bande dessinée français, Il est né à Vichy le 13 septembre 1946. C'est aussi un illustrateur. Il a de nombreux livres à son actif. Il a été primé en 1985. Il a reçu le Grand Prix de la Ville de Paris.En mai 2003, il a reçu la bourse Goncourt jeunesse pour son album Avant la télé. C'est le créateur de Marion Duval, personnage repris depuis.

Couverture du premier album des aventures de Marion Duval.

Couverture du premier album des aventures de Marion Duval.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article

Présentation

  • : ONCLE FUMETTI - UN AUTRE REGARD
  • ONCLE FUMETTI - UN AUTRE REGARD
  • : Critiques de livres. Annonces de sorties. Vidéos. Rubriques sur la BD.
  • Contact

Recherche

Parce Qu'ils Le Valent Bien...