Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 14:31

Le synopsis de Futuropolis :

 

 

«Kililana, sur l’archipel de Lamu. Après le passage d’une grosse tempête, Hassan est une fois de plus, à la recherche de son turbulent petit frère Naïm. Il est très inquiet car il pense qu’il est parti en mer avec le capitaine Jahid, à la pêche… aux poissons, ou aux drogues dures ?! En fait, Naïm est bien dans la barque de Jahid mais avec Ali, qui la lui a volée. Et ils ont avec eux les ossements du vénérable Liogo Fumo, le dernier héros de leur peuple, qu’il fallait impérativement mettre à l’abri des pelleteuses et autres engins de terrassement.... »

 

KILILANA-T2-COVER_WEB1.jpg

 

C'est d'un roman graphique merveilleux que Oncle Fumetti va vous «parler » aujourd'hui. D'ailleurs au passage qu'est ce qu'un roman graphique...Il faudra en parler dans une autre chronique. Celui-ci, ce Kililana 2 est magnifique. C'est d'abord une fresque sur l'Humain. Ce livre nous raconte l'odyssée d'un jeune Kenyan...On y croise tout ce que la vie moderne peux imaginer de défauts, de turpitudes et de vilennie chez un individu, chez les individus que croisent régulièrement Naîm, notre jeune héros.

C'est aussi un rappel de ce qu'est devenu l'Afrique moderne ou de ce qu'elle devient ; pirates, néo-colonialisme, islamisme radical.... Dans le même temps c'est un conte merveilleux sur les rapports entre les êtres. C'est direct et tellement rempli de tendresse. De délicatesse aussi. Il y a de l'actualité dans ce livre et de la beauté aussi. Tout comme le premier tome, le second est superbe graphiquement parlant. Le Vieil Oncle avait déjà chroniqué le premier tome et déjà déclaré sa flamme. Cela fait se dresser le poil sur les bras et s'électriser la nuque. C'est terriblement esthétique. On en voudrait plus, mais comment faire tant Maître Flao sait distiller son travail. Superbement. A lire et à admirer.

 

Benjamin Flaoest breton et est né en 1975. Dès 14 ans, il s'inscrit à l'école Saint Luc de Tournai. Il joint ensuite l'école de graphisme publicitaire de sa ville de naissance, Nantes. En 2002, il publie un premier carnet de voyage « Carnet de Sibérie » avec Bernard Buigues chez Glénat. Il reçoit un prix à Clermont Ferrand pour cet ouvrage. Il collabore par la suite avec Gallimard, avec Glénat et Scharff en 2007 pour Erythrée ou Dabitch déjà chez Futuropolis en 2007 puis en 2009 pour « mauvais garçons » en deux tomes. Depuis une dizaine d'années il n'arrête pas de travailler et l'on ne s'en plaindra pas.

 

kililana-song-etudecouv1.jpg

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 11:00

le synopsis du site officiel «Astérix.com » :

 

«Le 24 octobre 2013, Astérix chez les Pictes débarque dans toutes les librairies du Monde Connu ! Les Pictes ? Oui, les Pictes ! Ces peuples de l'ancienne Ecosse, redoutables guerriers aux multiples clans, dont le nom, donné par les Romains, signifie littéralement " les hommes peints ". Astérix chez les Pictes, c'est donc un voyage épique vers une contrée riche de traditions, et la découverte d'un peuple dont les différences culturelles se traduiront en gags et jeux de mots mémorables. Sur les forums de lecteurs, les paris sont ouverts et les discussions impatientes s'enchaînent... Du whisky ? Des lancers de troncs ? Des cornemuses ? Des noms en Mac ? Les origines du mur d'Hadrien et du monstre du Loch Ness enfin dévoilées ? Et même, qui sait, des Gaulois en kilts... Le suspense est entier ! »

 

 

 

35fr.jpg

 

 

Le voilà. Cela faisait quasiment une dizaine d'années que le plus célèbre des Gaulois et son acolyte n'étaient pas apparus dans le cadre d'une aventure. Le vide est comblé. Après que penser de ce livre. Il est bien conçu. On sent que la ligne éditoriale a été maintenue. Le dessin est conforme. Didier Conrad a su faire de l' Uderzo », d'autant que le Maître est encore présent pour prodiguer de précieux conseils. Restait le scénario. Remplacer René Goscinny est quasiment impossible. Albert Uderzo nous gratifiait de scénarios agréables mais qui n'étaient pas aussi explosifs et délirants que le créateur intellectuel d'Astérix et de cet univers. Pourtant l'histoire est bien conçue. On y retrouve tout. Les pirates, Idéfix, le banquet etc...Et la grande aventure. Vous aurez tous remarqué que notre héros vit toujours des voyages au long cours qui lui permettent d'arpenter l'Europe. Le Voici chez les Ecossais. C'est plaisant à lire. Tout y est. Les jeux de mots ou de noms. Pas de trahisons ou de blasphèmes. Après les puristes regretteront Goscinny, son inventivité et sa causticité mais il n'y a pas de dégâts et c'est agréable. Ils n'aimeront peut être pas. Les non puristes aimeront et achéteront ce livre. Et pourquoi pas !!!!...C'est un nouveau départ.

 

Jean Yves Ferri est né en 1959. Il est scénariste. Il collabore dès 1993 avec Fluide Glacial. Il sort une série avec Manu Larcenet ; «Le retour à la terre ». Il signe aussi seul une mini-série sur le Général de Gaulle. En 2011 les éditions Hachette le choisissent pour prendre la suite des scénarios des aventures d'Astérix le Gaulois.

 

 

Didier Conrad est né lui aussi en 1959 à Marseille de parents suisses. Il est scénariste et dessinateur de bandes dessinées. Il publie également sous le pseudo de Pearce, lui au dessin et Yann; son acolyte, au scénario. Il est reconnu tôt. Il prend en charge la ligne éditoriale du journal de Spirou dans les années 80/90 avec son compère Yann...Sa carrière est longue et chaotique. Il est choisi après avoir rajeuni Lucky Luke avec Kid Lucky pour reprendre le dessin d'Astérix à la suite d'Albert Uderzo.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 21:10

Le synopsis de Glénat :

 

 

« Retrouvez l'intégralité de l'œuvre de Carl Barks, l'auteur le plus réputé et le plus talentueux des aventures de Donald, créateur de nombreux personnages dont l'incomparable Picsou. Aventure, mystère et magie sont bien sûr au rendez-vous de ces histoires, mais aussi humour, amitié et cacophonie familiale ! En introduction, chaque volume propose un appareil critique de l'œuvre de l'auteur, et chaque histoire est précédée d'une courte fiche d'identité bibliographique permettant de la replacer dans le contexte de sa première publication. La mise en couleur de l'ensemble des bandes dessinées a été refaite à l'occasion de cette intégrale, prévue en 24 volumes, qui ravira les admirateurs de Carl Barks et les collectionneurs bibliophiles ! »

 

images-copie-8

 

Quel plaisir mes amis. Oncle Fumetti encore une fois est reparti dans le monde de l'enfance. Carl Barks est passé par là avec cette belle anthologie sur Donald Duck. Le vieil oncle se revoit encore parcourant le Journal de Mickey et dévorant avec avidité grandes pages en papier si fines qu'elles ployaient sous leurs seuls poids. Donald, Miss Tick, les Rapetous, Géo Trouvetou et Daisy.... Ils sont tous là. Ces livres, ils font quand même près de 400 pages sont pleins de merveilles ; des découvertes avec des couvertures originales, des bonus. C'est géant de replonger là-dedans. C'est en plus un joli produit. Digne des meilleures bibliothèques et c'est de la bonne BD. Il n'y a pas de raison de s'en passer. A lire et à relire. Cela sort demain.

 

Carl Barks est américain et est né en 1901 dans l'Oregon. Dès 1931 il vend ses dessins. En 1935 il apprend que Disney cherche des dessinateurs. Il entre dans la grand maison une année après la naissance de Donald Duck en 1934, personnage auquel il est très attaché. Il quitte Disney en 1942 suite à un différend. Il continue à dessiner autour de Donald. C'est lui qui crée Uncle Scrooge (Oncle Piscou) en 1947. Il invente aussi Géo Trouvetout ou la sorcière Miss Tick. Pendant trois décennies, Carl Barks ne cesse d'écrire et de dessiner autour du canard Donald. Retraité en 66 Il obtient l'autorisation exceptionnelle de Disney de peindre des tableaux à l'huile représentant ses personnages. Il décède à 99 ans le 25 août 2000 d'une leucémie.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 17:20

Le synopsis de Le Lombard :

 

 

«Kriss de Valnor ne se contente pas d'être la reine du Nord-Levant. Elle veut aussi gouverner tous les Vikings du Nord. Pour cela, il lui faut répondre à certaines conditions : prouver sa noblesse, son courage et avoir déjà enfanté. Mais d'autres convoitent ce vaste territoire : Jolan, le roi-guérisseur, et l'empereur Magnus allié au père d'Arlac. Kriss parviendra-t-elle à gagner la confiance des hommes du Nord-Levant et à conclure les alliances qui lui permettront de parvenir à ses fins? »

 

 

les-mondes-de-thorgal-tome-4.jpg

 

Et de 4... Voici le quatrième album des aventures de Kriss de Valnor. Oncle Fumetti ne pouvait pas laisser passer l'occasion. C'est une réussite. Alors bien entendu il faut aimer l'univers de Thorgal et ne pas s'en être lassé. C'est vrai qu'il y a matière à lire et à même beaucoup lire. Thorgal a lui-même donné sujet à 34 albums ce qui n'est pas rien. Cette saga réunit ou aura réuni pas moi de trois dessinateurs et autant de scénaristes...Et combien de coloristes ??? Je vous laisse chercher.

Mais revenons à ce personnage secondaire qui ne l'est pas tant que cela. On se plait à la suivre dans ses périgrinations. Elle poursuit son parcours fait de violences, de séductions et de stratagèmes divers. Les flash-backs sont nombreux et c'est plaisant de se rémémorer les épisodes du passé. Sur qu'un jour il y aura des thèses sur le monde de Thorgal tant il aura marqué le 9ème Art. Pour finir, c'est un bel ouvrage. De Vita est un merveilleux dessinateur. Yves Sente est excellent et Graza est toujours là. Un vrai plaisir.

 

Yves Sente n'est plus à présenter. Il est diplômé de l'American High School de Chicago.Il est licencié en Affaires publiques et Internationales. Le droit menant à tout, il se tourne vers la Bande Dessinée et l'écriture. En 1991 il devient rédacteur en chef des différents magazines de l'éditeur le Lombard. Il rénove cette maison tout en ne renonçant pas à ses scénarios....Même en travaillant anonymement pour Dargaud sur un scénario de Blake et Mortimer « La machination Voronov »....

 

Giulio de Vita est italien et est né en 1970. Il travaille pour Marvel Italie. Il travaille dans la publicité et le clip video ce qui enrichit son parcours. Il rejoint la BD franco-belge et collabore avec Corteggiani et Giroud. On le retrouve en 2006 en Italie chez Disney. Le voici chez Le Lombard au chevet de Kriss de Valnor.

 


 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 05:05

Le synopsis de Aux Forges de Vulcain :

 

 

« Dǎs KämpF est le joyau oublié de Bodé, du jeune dessinateur et père de famille n’ayant pas encore pris la voie qui en ferait un cartooniste bisexuel halluciné, créateur de lézards psychédéliques et de beautés aussi chérubiques qu’érotiques (les « Bodé Broads ») et inventeur des lettrages qui donnèrent naissance aux graphismes des tags et du graffiti art dans les années quatre-vingts. » 

 

kampf-bode-couv-600x400-1381219339--1--copie-3.jpg

 

 

Une fois n'est pas coutume Oncle Fumetti va écrire sur un livre qui n'est pas encore sorti. Le Vieux Grigou qui n'est pas sans s'intéresser à ce qui l'entoure, a été sollicité par un éditeur qui lui présente son projet. Il s'agit pour une jeune maison d'édition de la rue de Flandres à Paris et chère à David Meulemans, son promoteur, d'éditer en France pour la première fois traduite, l'oeuvre de Vaughn Bodé, Dǎs KämpF. Mais oui mais c'est bien sûr Vaughn Bodé. Cet artiste qui révolutionna les comics aux USA. Il fallut bien à un moment casser les codes. Vaughn Bodé se lança à une époque durant laquelle le LSD faisait la loi dans un style très personnel a une dénonciation de société de son pays et l'absurdité militaire. Il mourut jeune mais il eut le temps jeter de solides mines dans ce Landerneau. DǎsKämpF, le combat, est une attaque virulente et féroce. C'est cynique et ironique. Au passage il proposa un nouveau style que les graffeurs s'approprient encore maintenant. Aux Forges de Vulcainse propose sur le site participatif «KissKissBankBank » de ressusciter cette œuvre surfureuse mais essentielle. Il est temps de lui rendre hommage et de s'y intéresser. C'est une bonne idée. Certes ce n'est pas la came du Vieil Oncle mais et si ce nouveau style d'édition permettait à chacun de se constituer une bibliothèque sur mesure ? En tout cas l'idée est bonne et OF vous met ci-dessous le «links»...http://www.kisskissbankbank.com/das-kampf-by-vaughn-bode. Allez voir ce qu'il s'y passe et à vous de souscrire si cela vous chante...

 

Vaughn Bodéest né en 1941 dans l'état de New York. Il est un scénariste dessinateur. Il dessine très tôt. Il révolutionne et annonce par son style graphique, la nouvelle Bande Dessinée américain, celle que l'on qualifiera de « Underground ». On y retrouve Robert Crumb, dont Fumetti a déjà parlé ou Gilbert Shelton. Il mène malgré qu'il fut marié et père, une vie bohème et dissolue.Il s'essaya à toutes les formes de sexualité. Sa santé mentale était fragile. Il avait été réformé par l'armée pour troubles psychiatriques. Il mourut dans une tentative réussie d'auto-pendaison en 1975. Il reçut le Prix Hugo en 1969 et a été finaliste pour son intronisation au Temple de la renommée Eisner en 1998 et 2002. Un artiste essentiel.

 

00_bode_photo_1972.jpg

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 12:09

Le synopsis de Glénat :

 

 

«Affaibli par la rivalité fratricide des deux princes héritiers Sigvald et Rildrig, menacé par les hordes de centaures et les navires barbares de Mog Ruith, le royaume d'Astavik doit maintenant faire face à ses propres hommes. Ensorcelés par Hilmar, les soldats tombés au combat se sont réincarnés en « berzerkers », affamés de chair humaine qui ravagent tout sur leur passage ! Les Dieux auraient-ils abandonné Astavik ? Car cette fois c'est bel et bien la fin du royaume qui se profile. »

 

telechargement-copie-2.jpg

 

C'est le troisième et ultime album que nous proposent Sylvain Runberg et Juzhen dans la série Konungar. Un par an. C'est un cadencement normal pour un « franco-belge ». Juin 2011, Août 2012 et maintenant. C'est donc une œuvre très maîtrisée dans le tempo et dans le contenu qu'il nous est donné à voir. La progression narrative est bien présente. Avec l'expérience certaine qui est la sienne Sylvain Runberg sait raconter. Les effets sont distillés avec habilité. La narration est construite et on suit cette histoire de vikings avec plaisir. La virtuosité de ce dessinateur chinois est impressionnante. Il y a une unité artistique entre les albums. C'est très beau et superbement mis en valeur par la colorisation. Du bleu, de l'ocre et des touches de rouge. C'es très élégant à l'oeil. Des planches découpées de manière classique mais avec un rien de fantaisie. Des personnages bien calibrés. Bref du travail efficace. A lire absolument.

 

Sylvain Runberg est franco-belge. Il est né en 1971 à Tournai. Il vient très tôt à lire de la bande dessinée. Il passe son bac d'Arts Plastiques dans le Vaucluse avant d'obtenir une maîtrise d'histoire contemporaine à la faculté d'Aix en Provence. Il travaille en librairie avant de rejoindre le monde de l'édition : Dargaud, Dupuis, Les Humanoides Associés dans le désordre et même Futuropolis. Il est un des scénaristes phare du XXIe siècle...Il a été chroniqué par trois fois par Oncle Fumetti auparavant.

 

Juzhen signe aussi Matrix. Il est un dessinateur chinois né en 1983. Avant 2005, il travaille dans l'illustration. En bande dessinée, il a publié principalement en Chine des one shots en couleur. En 2007, il publie la BD Bordeline au Canada. En 2008, il signe la série Lillum aux États-Unis. En 2010, il publie un beau livre dédié aux voitures et aux jolies filles : Vitesse et Passion. Le voici en France. C'est un virtuose.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 15:40

Le synopsis de Akata :

 

 

« En 1895, à l’issue d’une longue guerre, la Chine cède au Japon l’île de Taïwan. Si la cohabitation entre Chinois et peuples autochtones de l’archipel se faisait jusqu’alors de manière à peu près pacifique, ce faible équilibre va être rompu par l’arrivée de l’armée nippone. Exploitation forestière intensive, spoliation des peuples aborigènes, dans le déni le plus total de leurs traditions... Après plusieurs dizaines d’années d’oppression, une tribu, celle des Seediq, prendra la tête en 1930 de la révolte la plus longue et la plus violente de l’histoire de l’occupation japonaise de l’île. Menés par Rudo Mouna, le chef le plus respecté de leur communauté, ces guerriers coupeurs de tête se soulèveront, pour retrouver leur fierté, honorer leurs ancêtres et continuer à respecter cette philosophie Gaya qui anime leur vie ! Comment des «sauvages» primitifs ont-ils pu terrifier et lutter avec autant de courage contre une armée aussi sophistiquée que celle du peuple du pays du Soleil Levant ? Bien plus qu’un simple roman graphique d’auteur, Seediq Bale, les guerriers de l’Arc-en-Ciel s’impose comme un véritable pamphlet en faveur des peuples opprimés et du respect des cultures premières. »

 

9782369740001_1_75.jpg

 

 

Aujourd'hui Oncle Fumetti va parler d'un livre mais de bien plus que cela. C'est une œuvre transversale écrite et dessinée par le Tawanais Chiu. A la base il s'agit d'une histoire vraie. Les grandes nations ont toujours voulu se partager les territoires et les richesses en faisant peu de cas des peuples. C'est le sujet de cette œuvre mais pas seulement. C'est la rébellion des indigènes contre le colonisateur. C'est la rébellion du faible contre le puissant. Le pot de terre contre le pot de fer. C'est un sujet universel. Dans le cas présent, tout y est : le souffle épique de l »histoire, les indigènes prétendument faibles et mal équipés contre le rouleau compresseur d'en face. C'est une œuvre forte. En Asie elle est très connue et déjà mise en film. Il ne s'agit pas pour Oncle Fumetti de relater ces faits. Il est important de parler aussi du travail de création de Row-Long Chiu. Cette œuvre graphique est remarquable. Elle est esthétiquement belle et elle met en relief le récit. C'est bien scénarisé et mis en planche. De plus en plus la BD se mondialise et elle nous permet d'accéder à des œuvres majeures de ce style. OF pourrait parler de ce livre pendant des heures mais il se résume....Un souffle épique, une œuvre belle, philosophique et puissante. Un artiste au sommet de son art. Que demander de plus. A découvrir absolument. Allez  !! on vous met un bout du film de fictions tourné sur cette révolte. Merci à Akata pour ce prêt. 

 

Row-long Chiu est né en 1965. Il est taiwanais. Il est influencé dès l’enfance par un père et un grand-père illustrateurs. Row-long Chiu excelle rapidement dans l’écriture et le dessin de style réaliste. Sa rencontre avec la tribu des Seediq va littéralement changer sa vie. Il devient malgré lui l’expert le plus reconnu de la culture de ce peuple ! Influencé par de multiples rencontres et séjours en leur compagnie, et par son épouse seediq, il se lance dans des recherches et compile toutes sortes de documents relatifs au soulèvement des 300 aborigènes seediq contre les colons et occupants japonais en 1930. Il s'agit de son œuvre majeure. Il est aussi réalisateur de films. 

 


 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 16:17

L'Association Oncle Fumetti et Cérésis Production co-produisent un documentaire sur la BD avec Ptiluc, Reno Lemaire et Dobbs...Nous vous présentons le teaser. D'autres surprises viendront. Sortie de ce documentaire sur la BD en Languedoc Roussillon au Printemps 2014...Bon visionnage.

 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 06:20

Encore un peu de patience et une petite vidéo.

 


Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 15:34

LegoMarvelSuperheroes.jpg

 

 

Depuis quelques années, Les Lego détournent les films et les personnages de tous horizons. C'est l'occasion pour cette vénérable Maison danoise de s'attaques à des série cultes du 7ème art.

 

Nous avons donc vu défiler des concepts de jeux vidéos pour Harry Potter, Indiana Jones, le Seigneur des Anneaux ou Star Wars. Il était donc logique que la Maison des petites briques s'attaquent au plus connus des personnages de notre Cher 9ème Art. C'est par la Marvel qu'ils commencent. Logique, ils ont le vent en poupe et cette stratégie de diversification convient à nos chers US businessmen. On en prend donc plein les yeux avec Spiedeman, Hulk, Thor, Wolverine ou autres Captain Americain qui voient leurs traits de figer et leurs mains se transformer en pinces sûrement peu pratiques.. Ils sont déclinés en jeux vidéos pour toutes les consoles : Xbox One, Xbox 360, PS3, PS4, PC, PS Vita et 3DS. C'est destiné à nos jeunes lecteurs mais les fans y trouveront leurs comptes. Bon clairement Oncle Fumetti n'y jouera pas mais il est normal qu'il relate ces événements. C'est de la BD...

 

 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article