Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 15:01

Le synopsis de Dupuis :

 

 

« Les Schtroumpfs font leur première apparition dans les pages du Journal de Spirou en 1958, à la planche 37 d'un épisode de Johan et Pirlouit, "La Flûte à six trous". Le succès est immédiat et ouvre la porte à d'autres épisodes, cette fois entièrement dédiés aux Schtroumpfs et publiés sous forme de mini-récits. Mais c'est en 1963 que paraît "Le Schtroumpf volant", première aventure des Schtroumpfs en grand format dans Le journal de Spirou, qui fête alors ses 25 ans… ».

 

mXivPMbJla2tNia8vGfqQnCzHWU3nR2P-couv-1200.jpg

 

 

Les Stroumpfs en intégrale. En tout cas, les premiers épisodes, c’est fait. L’album sort vendredi. Rendez-vous compte que ces petits personnages bleus sont quasiment aussi vieux que l’Oncle Fumetti. Incroyable !!!! Eux qui étaient des personnages additionnels, ils tiennent maintenant et toujours  le haut du pavé et durent malgré leurs âges canoniques. Qui se souvient encore de Johan et Pirlouit ? Nous les Vieux. La jeune génération les a oublié et bien pas les petits hommes bleus avec un collant sur la tête. Etrange destin que celui-là…Il est vraisemblable que Peyo n’eut jamais imaginé le retentissement qu’ont encore ces lutins d’un genre différent. Même les américains les ont adoptés. Leu film a été un four mais ils les ont adoptés. En tout cas, Dupuis nous sort une Intégrale dont ils ont le secret. C’est une bonne nouvelle et un beau livre de plus à mettre  dans sa bibliothèque. Un 288 pages avec des rajouts qui nous content la genèse de ces petits hommes dont le nom en allemand signifie bas…Oui Mesdames !! La pièce de tissu en maille fine que vous portez sur vos jambes en référence au bonnet qu’ils portent eux sur la tête.

 

Peyo est né le 25 juin 1928 à Bruxelles. De son vrai nom  Pierre Culliford, il entre comme gouacheur au studio CBA. Hélas, la compagnie ne tarde pas à péricliter, jetant sur le pavé ses artistes : Franquin, Morris, Paape et Peyo….Excusez du peu. Pendant plusieurs années il fait plusieurs métiers.  Il créé Johan à qui il adjoint un page nommé Pirlouit et sur les conseils de Franquin le propose à Dupuis. Dès 1952, c’est un succès qui ne s’arrêtera plus. Il est tellement débordé qu’il doit se faire aider par des collègues. En effet, Peyo s'entoure de collaborateurs et ouvre un studio de copains où défileront au fil des années Gos, Walthéry, Derib, Francis, De Gieter, Wasterlain, Blesteau, Benn et bien d'autres. Il multiplie les idées et les personnages...Conteur d'une remarquable efficacité, à l'imagination toujours en éveil, Peyo va en effet multiplier les séries… La machine à succès est enclenchée.

 


peyo.jpg

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 07:25

Le synopsis de Ankama :

 

 

«Seth est un aspirant sorcier de la région des Pompo Hills. Comme tous les sorciers, c'est un « infecté » : un des rares êtres vivants ayant survécu au contact des Némésis, ces créatures tombées du ciel qui contaminent et déciment tous ceux qu'ils touchent. Son apparente immunité lui a fait choisir une voie qui lui semblait toute désignée : devenir Chasseur et combattre les Némésis. Mais plus que ça, Seth souhaite s'engager dans une quête qui dépasse la simple chasse aux monstres… Il veut trouver le Radiant, leur berceau présumé. Entouré d'une faction de sorciers, il parcourt le monde à la recherche du Radiant, sous l'œil terrible de l'Inquisition… ».

 

Radiant1 1440x900

 

 

Attention le voici, le voilà. Le Nouveau Manga de Tony Valente est prévu pour le début de la semaine prochaine. C'est annoncé comme la nouvelle bombe côté manga. Reno Lemaire en parle en bien et comme chacun sait, il est fin connaisseur. Alors Shonen ou Seinen...Chacun appréciera. Le graphisme est classique. La thématique aussi. Il n'en reste pas moins vrai que Tony Valente maîtrise le sujet. Il fait tout seul, sans studio comme les confrères japonais et il se dit qu'il est en mesure de s'élever à leurs niveaux. Tout cela pour vous faire vous lècher les babines avant de découvrir le bouquin. Il sera à Japanese Expo et même en battle graphique avec Guillaume Lapeyre...Ne loupez pas cela. En attendant le manga pour cette semaine faites chauffer votre imagination. Le Vieux Fumetti lui a aimé. Alors certes ce n'est pas un pur de chez pur mais son avis compte. Non ??? Ben si.

 

Tony Valente est toulousain. Il est né en 1984. Il a déjà une jolie carrière derrière lui avec quelques réalisations de premier plan telle que Les quatres princes de Ganahanavec Drommelschlager chez Delcourt. Il a collaboré avec Soleil et Tarquin pour S.P.E.E.D Angels. C'est maintenant résolument un mangaka de premier plan.

 

VALENTE.JPG

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 14:23

Le synopsis de Glénat :

 

 

« Lors de la célèbre Comic-Con de San Diego (la plus grande convention annuelle de comics au monde), un groupe d'amis venus passer du bon temps et rencontrer leurs stars préférées doit faire face à une attaque de zombies ! Chaque instant devient une question de survie. Mais qui mieux que des geeks, fans irrécupérables de culture populaire, nourris de cinéma, de jeux vidéo et de BD, pour faire face à une telle menace ? »

 

9782723496759-L.jpg

 

 

Le 3 juillet que les fans de Zombies se mettent sur leur 31 !!! Glénat nous régale d’un opus intéressant une version francisée d’un comics US. Certes l’album est sorti aux Etats Unis en 2012 mais il ne faut pas bouder son plaisir.  Il faut dire que les petits plats ont été mis dans les grands. Jugez du peu… Umberto Ramos himself a collaboré au projet. Cet album est un concept. C’est un mélange de walking Dead, de comics US nouvelle version façon Tony Chu et son style graphique modernissime et décalé. C’est gore. C’est mouvementé. On ne s’ennuie pas. C’est punchy à souhait. Vous avez lu le synopsis donc Fumetti n’en fait pas des tonnes.


 

Le Vieux Fumetti en a pris plein les yeux. Les planches sont agréables. Il aime bien les dessins aux bords sur-épaissis. C’est nouveau pour lui et il y a pris goût. Les deux auteurs amènent leurs talents et leur dynamisme. C’est une nouvelle génération qui pousse leurs prédécesseurs sur le côté mais l’avantage de la BD c’est que chacun y trouve son compte et que l’on peut passer d’un style à l’autre. Celui-là est bon. C’est pointu, précis, agressif. On s’éclate et on attend la suite. Une bien bonne série.

 

Sam Humphries est un scénariste reconnu aux USA. Il travaille pour la Marvel sur les projets tels que The Ultimates et Uncanny X-Force. C’est plus qu’une valeur montante.

 

Jerry Gaylord est un dessinateur en devenir mais dont le talent devrait éclater bientôt. Fanboys  vs Zombies est sa première œuvre. Sa carrière ne devrait ne pas sortir « Indemne » de sa rencontre avec Humphries et Ramos


 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 05:37

Le synopsis de Dargaud :

 

 

« Marx, une biographie dessinée est un one shot signé Corinne Maier et Anne Simon ; de la découverte de la philosophie hégélienne à la rédaction du Manifeste du parti communiste en passant par les révolutions de 1848, les auteurs nous emmènent à la rencontre du père du communisme. »


 

9782205070910-couv-I400x523.jpg

 

 

Après Freud sorti en novembre 2011, Anne Simon et Corinne Maier nous proposent un biographie de Marx. Attention il ne s'agit pas d'un livre sur Marx. C'est un succédané de la vie de ce phiosophie dont le travail servit de base à la création du communisme ou du moins à une partie de ses fondements. Fumetti dira que c'est une approche soft du personnage. Le style de ces deux créatrices est maintenant connu. La narration est simple et le graphisme pas inintéressant. C'est typiquement le livre qui pourrait servir de support scolaire pour aller plus loin par la suite. Bref, c'est concis, bien pensé et graphiquement original. A découvrir pour les fans de Marx et les amateurs de philosohpie sur un coin de table. Et youpi !!!

 

 

Anne Simon est née en 1980. Elle a étudié aux Beaux Arts d'Angoulême et à l'école nationale des Arts Décoratifs de Paris. En 2004, elle reçoit le prix « Jeunes talents » au festival d'Angoulême.

 

 

Corinne Maier est née en 1963 à Genève. Elle est essayiste, économiste et..psychanalyste. Elle est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 18:39

Le synopsis de Vents d'Ouest :

 

 

«Toujours à l’affût d’une idée rocambolesque pour faire fortune, les Pieds Nickelés ont un nouveau plan : ils vont devenir riches en créant leur marque de cycles ! Évidemment, l’épreuve reine pour faire la promotion d’une nouvelle marque, aujourd’hui comme dans les années 50, c’est le Tour de France… Mais pour faire gagner leur champion Ribouldingue, pas question de trop se fatiguer. Le lecteur halluciné va alors assister à une succession de procédés de triche des plus intéressants, auxquels même Lance Armstrong n’aurait pas pensé ! »

 

9782749307282-L.jpg

 

 

C'est une bonne idée qu'a eu Vents d'Ouest de ressortir cette vieille BD de Pellos et De Montaubert pour les 100 ans du Tour de France. Revoir les Pieds Nickelés est un plaisir. Filochard, Croquignol et Ribouldingue sont de retour avec leurs graphismes drôles et désuets.

Leurs aventures sont aussi improbables qu'absurdes. On y croit pas mais c'est marrant et si l'on regarde cela avec tendresse et distance, on peut même prendre du plaisir. L'album est broché à l'ancienne. Il est à la fois colorisé et en noir et blanc. On y retrouve le style si particulier de Pellos avec ses montagnes « souriantes ». Pour Le Vieux Fumetti c'est un retour aux sources. Ces héros ont été des compagnons de rêverie et de lecture au même titre que Bibi Fricotin avant de passer à DC Comics, Marvel ou Métal Hurlant. Hélà Messieurs Dames, on va pas se renier. Cela a formaté le cerveau du Vieux. Il a aimé cela et il aime encore. Bon retour aux trois bonshommes !!! Cela sort le 26 juin. Il y a un livret à la fin. C'est intelligent et sympathique.

 

René Pellos est né en 1900. René Pellarin de son vrai nom publie dès 16 ans. On n'oubliera pas qu'il fut un dessinateur sportif à l'époque où la télévision n'existe pas et qu'il faut rendre compte des évènements par le dessin ou la photo. Il glissera doucement vers la BD ; Il reprend les Pieds Nickelés de 1948 jusqu'en 1981.

 

Roland de Montaubert est né en 1913. De son vrai nom Pierre Colin, c'est après la guerre que ce Monsieur du Scénario de BD reprend les Pieds Nickelés jusqu'à sa mort en 1983. Il est drôle de remarquer que cet homme juge de paix aura prêté son imagination aux malfrats les pires de la BD européenne. A noter qu'il fournit aussi Pierre Lacroix le dessinateur de Bibi Fricotin en histoires. Quand on vous dit que le Vieux Fumetti a été bien formé !!!

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 19:30

Le synopsis de Albin Michel :

 

 

«Il y a trois cents ans, Ivan Piire a mordu la belle Ludmilla qui s'est transformée alors en vampire. Folle d'amour pour celui qui l'a introduite dans le monde de la nuit, elle a traversé les temps en le recherchant inlassablement. Pour l'aider dans ses recherches, Ludmilla a fait appel à un enquêteur minable, Bonanno, à qui elle a demandé de photographier les jeunes hommes qui travaillent la nuit. L'image de Lorenzo Luna, homme de ménage mélancolique, ne se révèle pas sur la pellicule. Ludmilla a retrouvé l'amour de sa vie. »

 

-T2eC16d---UE9s3wDcyUBRgYQqReEw--60_12.JPG

 

 

C'est à la découverte d'un album...Non à la découverte d'un livre que vous convie Oncle Fumetti. C''est un conte philosophique à tiroir. On y évoque l'immortalité de la vie ou de la non-vie. On y évoque l'immortalité de l'Amour. A l'ère moderne qui voit un couple sur deux divorcer, c'est un concept intéressant. C'est aussi une jolie histoire et aussi un conte féroce. Il s'agit là de vampires. Deux vampires, homme et femme. C'est aussi un roman graphique d'une grande beauté et pas dénué d'érotisme. La Belle Ludmila est « gironde » aurait dit le grand-père du Vieux Fumetti et c'est pas faux. On se résume...Une belle histoire que l'on peut prendre au premier degré ou pas. Un roman graphique du plus bel effet. Un album..Non un livre sorti en 2001 chez Albin Michel. Ce n'est pas souvent que l'on écrit sur cet éditeur pour la BD. C'est un magnifique livre. Découvrez-le. Cherchez et trouvez...Il est sur ebay.

 

Jordi Bernet est espagnol. Il est né en 1944. Il est professionnel dès 15 ans. Sa carrière est alors longue. Il publie pas loin de 26 albums entre 1984 et 2010. Il est édité en Espagne, aux Etats Unis comme en France. C'est un grand dessinateur espagnol de notre époque.

 

Carlos Trillo est argentin. Il est scénariste. Il nait à Buenos Aires en 1943. Il publie plus de 55 livres entre l'Argentine, l'Espagne, les Etats Unis et la France qui le reconnaît très tôt parmi les siens. Il a travaillé avec Alberto Breccia et son fils Enrique. Deux références aux pays du Tango. 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 16:23

Le synopsis de Jungle :

 

 

«Puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne, on prend les mêmes et on recommence. Thierry Vivien, cet auteur décalé, remet en scènes ses personnages fétiches dans des gags plus ou moins liés à l’actualité ou tout simplement à son humour du jour. Si la princesse Leïa se retrouve plus souvent qu’elle ne le voudrait au centre des jeux pervers de ses compagnons, Dark Vador a toujours autant de mal à magner son sabre laser, revisitant la mythique scène du coupage de main de Luc Skywalker mais d’une manière différente à chaque fois… »

 

image-73611.jpg

 

 

C'est jouissif cet album. Le Vieux Fumettti est un fin connaisseur de Star Wars et de l'univers créé par Georges Lucas. Il l'aime autant qu'il le connait. Thierry Vivien le moque et l'utilise pour planter ses gags comme autant de bandrilles. Même pas mal et même on aime. C'est extrêmement drôle et les comic strips s'enchaînent pour notre plus grand plaisir. Certes le mythe est moqué, détourné et parfois mal mené mais quel plaisir. C'est à se gondoler de rire et le Vieux s'en est fait mal aux cotes. Thierry Vivien avec un dessin simple mais très en phase avec le propos est pétillant de malices et l'on voit nos héros se prêter avec drôleries à des gags de tous ordres. Ne boudez pas votre plaisir et si vous aimez rire sans retenue précipitez vous sur cet album vous passerez un excellent moment. Ils ne sont pas légion en ce moment. 192 pages. 150 gags. 15 euros et c'est sorti le 15 mai. Youpi !!!!.

 

Thierrry Vivien est le créateur de Yobablog « starwars c'est rigolo ». Depuis 2009, il distille sur le web des comics strips de sa création. Il rencontre un franc succès.

 

www.yobablog.net

 

yodablog.jpg

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 21:30

Dans le monde du manga, la bande dessinée japonaise, il existe principalement trois groupes.

Ils représentent des styles et des goûts différents auxquels se réfèrent les fans pour choisir leurs

lectures préférées. On distingue les Seinen, les Shonen et enfin les Shojo.

 

Oncle Fumetti va les présenter ainsi :

 

 

Le Shonen représente un type de mangas pour les adolescents de sexe masculin. Le héros est souvent un jeune garçon, parfois orphelin qui est en quête de son père. C'est un thème assez récurrent. Il a des pouvoirs spécifiques. Il a un groupe d'amis et il vit des aventures qui peuvent être très oniriques et irrationnelles souvent. Il s'agit là de stéréotypes mais ils sont bien réels. Les œuvres les plus connues dans ce style sont Naruto, One Piece ou Dragonball. En France on relèvera Dreamland de Reno Lemaire qui est une figure française de ce style de mangas.

 

525621 526756184031094 648124357 n

 

 

Le Shojo est un style de mangas plutôt destiné aux jeunes filles. Les histoires sont souvent simples et romantiques. Ce style de mangas racontent des romances de jeunes filles. Les personnages sont moins élaborés graphiquement. Il en va de même pour les décors. Les œuvres les plus connues sont Peach Girl, Vampire Knight. Il en existe d'autres.

 

 

Le Seinen. Il s'agit là de mangas beaucoup plus élaborés et qui s'adressent à un public plus averti et plus agé aussi. Les graphismes sont plus élaborés. Les scénarios sont plus réalistes et variés. Ils sont plus violents et à caractère sociologique parfois. Ils peuvent dénoncer une certaine forme de société. Les sujets sont divers. Si l'on voulait se référer à quelques œuvres, Oncle Fumetti citerait ; Akira, Berserk, Monster...Ils sont très nombreux et souvent de qualités même s'il existe comme dans la BD européenne du bon et du mauvais, des œuvres travaillés et d'autres plus commerciales.

 

9782723449021-G.jpg 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 22:43

logo mesr

 

Dans leur note de service (2013-0002 du 25/01/2013) nos éminents spécialistes de l'enseignement supérieur dirigés par Jean Michel Jolion, proposent dans le référentiel de BTS, deux thèmes à faire étudier aux élèves dans le cadre de «culture générale et expression ». Le premier thème fort intéressant s'intitule « Paroles, échanges, conversations, et révolution numérique". Il s'ensuit toute une série de supports de cours proposés aux enseignants pour illustrer leurs propos, sur lesquels ils peuvent s'appuyer pour leurs travaux préparatoires.

 

Le deuxième thème est intitulé ainsi ; «Cette part de Rêve que chacun porte en soi ». De la même manière, une série de supports de cours conseillés, sont proposés. Oncle Fumetti retiendra quelques éléments ainsi listés : Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll, La laitière et le pot au lait de La Fontaine, Harry Potter de JK Rowling , Big Fish de Tim Burton, Rêves de Kurosawa ou encore des peintures de Chagall, Dali ou Magritte...Boris Vian est présent, tout Freud ou comme Laurent Voulzy avec son célèbre « Le rêve du pêcheur »...Un bien bel inventaire à la Prévert (qui n'est pas cité) non exhaustif.. Oncle Fumetti ne voulant pas faire trop long.

 

 

Vous ne serez pas surpris que nos spécialistes de l'Enseignement Supérieur n'aient pas choisi d'albums de Bandes Dessinées ; de dessinateurs et de scénaristes qui pourtant nous ont si souvent eux, apportés du RÊVE. Vous ne ferez pas écrire à Oncle Fumetti que nos pédagogues sont  incultes ou n'aiment pas le 9ème Art. Ils n'y ont simplement pas pensé. Cela ne vaut pas le coup qu'il sénerve Le Vieux...C'est pourtant leur métier de penser. Bien oui quoi !!!

 

 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 09:26

Le synopsis de Casterman :

 

 

«Une nuit en pleine mer, un grand navire à voiles, le Typhaon, recueille in extremis Eleonore Bridgers, naufragée à la dérive sur un canot. Hantée par ce qu’elle vient de vivre, la jeune femme reprend des forces, intriguée néanmoins par l’atmosphère qui règne à bord. Pourquoi l’équipage l’évite-t-il avec autant d’empressement ? Qui sont le gardien des algues et ses fantastiques créatures marines, que le Typhaon combat avec autant d’énergie dans la mer des Sargasses ? Pourquoi aucun matelot n’est-il jamais autorisé à rester à terre ? Et comment expliquer que le navire semble se précipiter au devant des tempêtes ? Le lieutenant Vernon Milburn, le seul à avoir témoigné de l’intérêt à Eleonore, entreprend de lui raconter la véritable histoire du Typhaon… »

 

Couv 187262

 

C'est le mois de Guillaume Sorel et c'est une bonne idée qu'a eu Casterman que de rééditer son Typhaon développe avec Dieter. Oncle Fumetti précise que le dessin est de Sorel ainsi que la couleur et le scénario de Dieter. Cette œuvre parue entre 2000 et 2001 revient dans Univers d'auteur. Il est remarquable de constater que le travail graphique de Sorel était déjà à l'époque si abouti. C'est une bonne idée donc de redonner au public la possibilité de redécouvrir ou de découvrir cette belle œuvre présentée en dyptique à l'époque. Il s'agit là d'une intégrale. C'est donc un 82 planches. C'est un vrai plaisir de parcourir ce travail dans sa totalité. L'histoire est envoutante, l'atmosphère est pesante, prenante. Le huis clos qu'offre le navire est propice à toutes les intrigues, à toutes les explorations de l'âme humaine. Oncle Fumetti est friant de beaux dessins, de belles atmosphères, comme c'est le cas. Le scénario est alambiqué à souhait. Il y a une belle énergie autour de ce livre. Prenez le temps de le parcourir et de le lire. C'est un bel ouvrage à posséder dans sa bibliothèque. Oncle Fumetti vous propose les couvertures des albums initiaux en bas de cette chronique.

 

Guillaume Sorel est né à Cherbourg en 1966. Il enchaîne les écoles et notamment l’École supérieure des Beaux-arts à Paris. Il nous propose des livres depuis une dizaine d'années et par exemple le très beau « Les derniers jours de Stephan Zweig » déjà paru Casterman.

 

Didier Teste dit Dieter est né en 1958. Il publie son premier album en 1987 chez Milan avec Michel Plessix : La Déesse aux yeux de jade. Il publie des projets par la suite chez Glénat et Delcourt. Il collabore avec Emmanuel Lepage. Dieter s'attache à toujours donner une dimension et une vraie densité humaine à ses personnages. Il multiplie les collaborations, entre autres avec Guillaume Sorel ou Emmanuel Moynot avec lequel, il réalise la série Vieux Fou.

 

Couv_4677.jpg  Couv_4678.jpg

Repost 0
Published by Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article