Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 14:56

Katsuhiro Otomo est né le 14 avril 1954. Il est japonais. C’est un dessinateur de mangas. Il est aussi scénariste et réalisateur de films d'animation. Il est l'auteur d'Akira et de son adaptation en film d'animation mais aussi de Steamboy. Il est rapidement passionné par le monde de la bande dessinée et par le cinéma. Dès dix-neuf ans, Otomo publie une adaptation de Prosper Mérimée qui appelle Jusei traduit en anglais par A Gun Report.

Sa première histoire qui révèle son talent s’intitule Sayonara Nippon. Ce manga narre les aventures d'un Karatéka à New York. Il réitère avec Fireball, récit de science-fiction qui préfigure Akira mais reste inachevé. La sortie de deux recueils de ses histoires courtes, Short Peace et Highway Star sont des encouragements à poursuivre dans la BD. Il produit d'autres séries : Good Weather, Hansel et Gretel, Kibun wa mō senso et Boogie Woogie Waltz. Mais ce n'est qu'au début des années 1980 qu'Otomo perce réellement.

Posant les fondations d'Akira, Domu (Rêves d'enfant), est un thriller basé à Tokyo qui propose un style très cinématographique. Cette œuvre est d'ailleurs couronnée par le Grand Prix japonais de la science-fiction. Domu est traduit et proposé en 1983 par Les Humanoïdes Associés. C’est un des premiers mangas publiés en France.

Puis vient la consécration avec Akira. Cette œuvre commence à être publiée en 1982. C’est un travail qui reprend les thèmes classiques de la science-fiction, comme la manipulation psychique dans un univers post-apocalyptique. C’est un énorme succès. Il s’en écoule environ 700 000 exemplaires par volume. Il devient dans son pays une idole et une référence. Il est traduit en 1988 aux États-Unis et en 1990 en France par Epic Comics et Glénat. Le manga est encore alors très méconnu. C'est le début de l'explosion de la bande dessinée japonaise des années 1990 dans les mondes anglophones et francophones.

Depuis 1983, il est de nombreuses fois primé. Au Japon puis hors le Japon ; plusieurs Prix Harvey aux Etats Unis, Eisner Award dès 2002, à Angoulême en 2015. Il entre au Eisner Hall of Fame de son vivant en 2012. Un sommet.

Les légendes de la Bande Dessinée par Oncle Fumetti...Katsuhiro Otomo et Akira
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 08:29

Milo Manara parle des femmes et de son inspiration : «… Surtout les femmes que je vois dans la rue. Mais l’imagination y est également pour beaucoup. Quand j’étais jeune et que je voyais une femme de dos, je voulais tout suite voir son visage. Aujourd’hui je préfère l’imaginer, la rêver... Pour moi le visage c’est le plus important dans la séduction féminine. Il y a des mannequins magnifiques qui ne me font aucun effet, parce qu’il n’y a rien dans leur regard. » Tiré d’une interview donnée à Marie- Madeleine Rigopoulos publiée le 3 février 2009.

Milo Manara est né le 12 septembre 1945 en Italie. Il est auteur italien de bande dessinée. Il découvre le scultpeur espagnol Berrocal et surtout le Barbarella de Jean Claude Forest qui l’amène à la bande dessinée. Ses premières planches professionnelles — des récits érotiques — datent de 1968. Il publie Genius, pour les éditions Vanio. Viennent ensuite les aventures de Jolanda, femme pirate. En 1976, Le Singe est son premier récit remarquable. Il paraît dans Charlie Mensuel notamment. Durant la même période, il dessine des épisodes de l’Histoire de France en Bandes Dessinées et de La Découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse. En 1983 sa carrière prend une nouvelle direction avec Le Déclic qui fait instantanément de lui un des maîtres de la bande Dessinée érotique. En 1987 Hugo Pratt devient son scénariste pour Un été indien, expérience qu'ils rééditent sept ans plus tard avec El Gaucho. Aujourd'hui, Milo Manara continue une production régulière d'histoires érotiques avec Albin Michel rééditées ensuite par Drugstore. Enfin il participe régulièrement à des projets plus originaux, comme la série Borgia avec le scénariste Alejandro Jodorowsky.

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 07:55

Il a été un des rois de l'année... Livres, Exposition. Il a été omniprésent. Joyeux Noël à Tous. Joyeux Noël à Mickey. 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 17:55

Le synopis de Delcourt :

 

« Frey Brith et Tristi Joie : deux prostituées délurées atteintes d'une malédiction qui se poursuit à travers les siècles. Depuis les mythologies de l'Égypte ancienne jusqu'aux bordels du 3e millénaire à New York, suivez les aventures sans tabou de ces deux créatures merveilleuses. Au programme : débauche, magie noire, zoophilie, sexualité de groupe et pénétrations hors normes... »

 

Fey Brith est une prostituée qui évolue dans une maison légère qui s'appelle« Iron Devil », vivait dans L’Egypte ancienne. Elle est prise pour une sorcière, et lors d' une cérémonie païenne à l’occasion du solstice d’hiver qui tourne mal, elle se retrouve impliquée dans des événements paranormaux et démoniaques qui la projettent au XXI ème siècle ; Elle y est réincarné au moment du passage du nouveau millénaire (31 décembre 1999) dans une prostituée appelée Tristi Joie. Roxy Evans, la sœur de Tristi, participe à ses jeux sexuels (Tristi étant également une actrice de films pornos) mais les démons se sont invités à la fête… C'est donc une récit érotique et même un peu plus que cela. C'est de la pornographie. Les fans connaissent sûrement et les novices pas forcément. La BD US est peu productive de ce genre de récits. Le puritanisme et la censure dans les médias américains sont encore forts. Le dessin de Frank Thorne est réaliste, c'est indispensable à ce genre. Son style graphique est excellent. Au final ce livre n'est pas pour tous les lecteurs. Les scènes de sexe sont assez crues et plutôt hard.

Frank Thorne est un auteur américain de Bandes Dessinées. Dans son pays on dit comics. Il est né en 1930. Il fait son entrée dans ce milieu autour de 1948. Il collabore à de multiples projets et pour des styles différents tels que ; Four Color, Jungle Jim, Twilight Zone, Tomahawk. En 1964, il crée Mighty Samson avec Otto Binder. En 1975 il reprend le personnage de Red Sonja Pour Marvel. De Red Sonja à la BD érotique il n'y a qu'un pas.  Il quitte Marvel pour créer son propre personnage, Ghita d'Alizzar, et devient un des principaux représentants de l' héroic fantasy érotique. Depuis les années 1990, il publie des récits illustrés et collabore régulièrement à Playboy.

La page érotique d'Oncle Fumetti....Iron Devil de Frank Thorne chez Delcourt
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 17:55

Le synopsis de Dupuis :

« Dans son atelier, près de la mer, un homme et une femme, un peintre et son modèle. Dialogue sur l’art et la vie. La jeunesse de l’une. La banlieue d’où elle vient, et qu’elle a définitivement quittée. La maturité de l’autre. Le peintre s’interroge : comment peindre la vie quand on ne peut approcher la réalité que dans ses reflets ? Et l’homme regarde son modèle, son amante, bouger, vivre, en ayant par instants "la sensation fugitive de s’approcher d’une réponse". »

Parfois Oncle Fumetti s’interroge sur cette rubrique « Les bonnes lectures ». N’est-ce pas un peu pompeux voire un peu prétentieux. Non, dans le monde de l’édition certains livres ne sont jamais réédités. C’est juste un histoire de gestion patrimoniale du catalogue. Si on ne réédite plus on perd les droits. Est-il utile de rééditer le livre qui s’est peu vendu ou qui a eu du mal à trouver son public ?Bien sûr que non. Doivent-ils disparaître ? Non. Mille fois non. Donc Oncle Fumetti tient cette rubrique pour que le lecteur cherche , trouve et lise ou relise. Ce livre-ci est beau. Il est riche et intelligent. Il est écrit à quatre mains. Celles de Céline et celles d'Edmond. C'est esthétiquement riche. C'est ce que l'on appelle un roman graphique. Les codes de la BD sont là mais ils ont utilisé autrement. Il ne faut pas oublier les livres. Il ne faut pas oublier celui-ci. Il est sorti en 2003. Vous le trouverez encore sur les sites d'enchères ou sur les sites de reventes entre particuliers. Cours-y vite.

Edmond Baudoin est niçois. Il nait en1942. Il quitte l'école tôt et travaille dans la comptabilité jusqu'à l'âge de 33 ans. Il quitte alors son emploi pour se consacrer au dessin. Il œuvre «Circus»,«Pilote» et «L'Écho des Savanes». Il est publié en 1981. Il signe beaucoup de livres, des BD. Il travaille avec des Grands ; Le Clézio, Fred Vargas, Tahar Ben Jelloun. C'est une référence dans le monde de la Bande Dessinée

Céline Wagner est née en 1975 dans le Val d'Oise. Elles est diplômée de l'école de design Polycréa de Toulouse. Elle effectue un stage aux côtés d'Edmond Baudoin et de cette rencontre naît en mai 2003 une bande dessinée réalisée à quatre mains, Les Yeux dans le mur, sur le thème du peintre et de son modèle (Dupuis, collection Aire Libre). Céline Wagner poursuit par ailleurs son travail d'artiste plasticienne militante, car pour elle "l'art se sert de rien pour rendre important ce qui n'a l'air de rien".

Les bonnes lectures d’Oncle Fumetti…Les yeux dans le mur de Edmond Baudouin et Cécile Wagner chez Dupuis.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 17:55

Ce dimanche et pour faire lien avec une des chroniques de cette semaine, Oncle Fumetti emprunte une vidéo à France Inter (il les remercie au passage). Elle met en action le génial Régis Loisel que l'Oncle avait rencontré en 1982 à Rouen, cela donne un idée de l'âge des deux lascars. Il dessine Mickey !!! Attention les yeux. 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 17:55

Le synopsis de Rackham :

 

« « Mort Cinder est la mort qui jamais ne s’accomplit. Il y a un héros qui meurt et qui ressuscite. Il y a un tourment et une souffrance. C’est peut-être une réponse à un état d’âme particulier chez moi, mais l’essentiel de cette atmosphère vient de Breccia, qui est encore plus tourmenté que moi. Son dessin, avec sa quatrième dimension, avec sa force de suggestion, le distingue de la plupart des artistes que je connais. Et c’est cette force dont il use en permanence qui lui fournit toute sa valeur et qui provoque l’imagination des scénaristes. » (Héctor Germán Oesterheld) »

 

Exceptionnelle idée. Exceptionnel travail d'édition. Exceptionnel travail d'imprimerie. Exceptionnellement tout. Quand il s'agit de Mort Cinder, d'Alberto Breccia et d'Héctor Osterheld, Oncle Fumetti est dithyrambique. En effet c'est après plus de seize ans après sa dernière publication en France, que cet éditeur nous offre pour Noël cette œuvre à nulle autre pareille. Le chef d’œuvre d’Oesterheld et de Breccia, dans sa version intégrale Mesdames et Messieurs. Mort cinder c'est ce que d’aucuns considèrent comme l’un des plus trésors les plus importants de l’histoire de la bande dessinée argentine, et mondiale. Sur ce point le Vieux Fumetti est d'accord. Le volume rassemble les dix épisodes que compte l’œuvre, parus en Argentine à partir de 1962, auxquels s’ajoute le scénario inédit d’un onzième épisode jamais réalisé. À l’occasion de cette publication, la traduction a été revisée et de nombreuses pages ont bénéficié d’une restauration fidèle aux planches originales de Breccia. Bref c'est topissime. Si vous l'avez pas dans votre bibliothèque après cela vous n'avez plus le droit de lire des BD !!!! Ah si...

Alberto Breccia est né en 1919 à Montevidéo en Uruguay avant de migrer pour Buenos Aires. Dès 1939, il collabore avec des magazines tels que Tits Bits ou encore Rataplan dans lesquels il crée des comics strips. En 1950, il devient membre du Groupe de Venice qui rassemble des membres de la diaspara italienne en Amérique du Sud. Il y croise Hugo Pratt, Horacio Lalia ou Faustinelli. Avec le créateur de Corto Maltese, il crée la Pan American School of Art à Buenos Aires. En 1957, il rejoint l'éditeur Editorial Frontera. Il y travaille sous la direction de Hector German Osterheld, génial scénariste et directeur de collection. Ils travaillent ensemble sur de nombreux projets dont notamment le très étonnant Sherlock Time. En 1962, les deux hommes collaborent sur ce qui sera leur projet le plus abouti ; Mort Cinder...

Héctor Germán Oesterheld  est né à Buenos Aires en 1919. Il disparut et fut vraisemblablement tué en Argentine par le pouvoir de l'époque en 1978. C'est un scénariste argentin de bande dessinée et un militant de la gauche peroniste. Géologue de formation, c'est l'un des auteurs les plus marquants du 9ème Art argentin. 

 

Mort Cinder - L'intégrale de Héctor German Oesterheld et Alberto Breccia chez Rackham.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 17:55

Le synopsis de Soleil Production :

 

« Monographie exceptionnelle dédiée aux oeuvres maritimes de Riff Reb’s, Marines propose une véritable traversée graphique ! Dans un esprit gigogne, ce coffret propose une monographie sous la forme d’un premier livre relié cartonné au format marine, celui-ci proposant à son tour, un second livre relié  broché dédié aux pirates les plus emblématiques.Magistralement réalisée par Riff Reb’s, la trilogie maritime – À bord de l’Étoile MatutineLe Loup des merset Hommes à la mer– plébiscitée par la presse et récompensée à plusieurs reprises, s’est imposée, en quelques années, comme incontournable auprès des lecteurs du 9e art. Riff Reb’s y incarne la mer, au point de transformer un décor convergent en personnage central. Atmosphères noires, expressivité flamboyante... Cette anthologie se compose d’illustrations magistrales, dont certaines peuvent atteindre 70 cm de large ! Crayons graphites secs, tendres, encre de chine, gouache... Riff Reb’s transcende le noir et blanc et confère lumière, contrastes et profondeur. Un spectacle visuel époustouflant ! »

 Une monographie est à l'origine un livre non périodique, c'est-à-dire complet en un seul volume ou destiné à être complété en un nombre limité de volumes. On peut le définir aussi comme une étude approfondie limitée à un fait social particulier et fondée sur une observation directe qui, mettant en contact avec les faits concrets, participe de l'expérience vécue. De nos jours, le terme monographie est surtout utilisé lorsque l'on parle d'une « étude exhaustive et large portant sur un sujet précis et limité ou sur un personnage » C'est ce que nous précise Wikipédia. Cela nous laisse rêveur mais pas trop. Encore un beau livre pour Noël. Que du bon et du beau. Déjà c'est un Riff Reb's...Le coffret proposé est donc une monographie sous la forme d’un premier livre relié cartonné au format marine. Il y a également un second livre dédié à la triologie dévelopé par l'auteur  ; – À bord de l’Étoile MatutineLe Loup des mers et Hommes à la mer. L'atmosphère est sombre et c'est simplement magnifique. Toutes les techniques y passent : Crayons graphites secs, tendres, encre de chine, gouache... Riff Reb’s nous propose son meilleur et on le sait exceptionnel. C'est sorti. Il va y avoir des livres sous le sapin.  

Riff Reb's est né en 1960 en Algérie. Il passa une partie de son enfance au Havre.Dès 1983 sortent ses premières planches. En 1984 il crée avec Qwak l'atelier Asylum où les rejoindront Cromwell, Ralph, Edith et Joe Ruffner. ..En quelques années, cet auteur est devenu le leader d'une nouvelle approche du 9ème art.

 

Marines de Riff Reb's chez Soleil.
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 17:55

Le synopsis de Glénat :

 

«1930, les États-Unis subissent la Grande Dépression. Comme tous les matins, Mickey et Horace font la queue devant le bureau pour l’embauche. Sauf qu’une fois de plus, il n’y a rien pour eux... Dépités, ils décident d’aller rendre visite à leur ami Donald pour se changer les idées. Au programme : camping au bord de la rivière avec leurs compagnes Minnie et Clarabelle. Sauf qu’à leur retour, ils ont la surprise de découvrir que la ville a complètement changé. Rock Fuller, un banquier véreux, a racheté toutes les propriétés du quartier et compte les raser afin de construire un terrain de golf. Pire encore, les travailleurs, embauchés en masse pour ce grand projet, sont devenus accros à une mystérieuse substance, « café Zombo », qui fait d’eux de véritables zombies ! »

 

Attention livre-culte. Il y a une avalanche de sorties en ce moment mais il ne faudra pas rater celui-ci. C'est un Loisel et le Mister en sort peu. Qui plus est il s'est mis au scénario, au dessin et à la couleur. Le choix du Roi. Le Roi Loisel. Cela sonne comme un titre de conte. Bref, Le grand Régis se met dans la peau de Walt Disney !!! Régis sort de ce corps !!! Trêve de conneries. C'est un vrai bon livre. C'est un format à l'italienne. L’auteur retrouve d'une certaine façon l'esprit des strips tels qu'on les trouvait dans les journaux aux Etats Unis. Ce livre inclassable ; Café Zombo est un ouvrage somptueux tant par la forme que par le fond. Regis Loisel rappelle l’étendue de son sens graphique. A noter son encrage et sa narration est tonique. Mickey ne sort pas abimé de cet hommage bien au contraire. A lire absolument et à déposer sous les sapins en pagaille.

 

Régis Loisel s'installe à Paris en 1972. I rencontre Patrick Cothias et Serge Le Tendre, les projets affluent, aboutissent, n'aboutissent pas, peu importe. En 1983, La Quête de l'Oiseau du Temps (scénario de Le Tendre) est un tournant dans son parcours. Cette série est considérée aujourd'hui comme LA référence du genre. En 1989 il sort un album troublant, justement intitulé Troubles Fêtes. Pour la première fois, il se lâche de toutes contraintes techniques et illustre des textes érotiques. Ses dessins dégagent une énergie époustouflante, une sensualité terrible ; son trait se rapproche alors de l'expressionnisme de Doré, Rhops ou Rackham. "Il n'est pas un album de bande-dessinée à proprement parler mais, pour cinq dessins seulement, c'est à mon sens le meilleur que j'aie fait.". IIl quitte Paris pour s'installer à Perros-Guirec. Le moment est venu de réaliser son interprétation du mythe de Peter Pan. Il se laisse entraîner dans une parenthèse de presque quatre ans pendant laquelle il travaillera pour les studios Disney sur les films Mulan et Atlantis. Régis Loisel vit aujourd’hui à Montréal d’où il mène de front la série Magasin général avec Tripp, (Casterman). C'est en 2007 que paraît le premier tome du Grand Mort, une nouvelle série fantastique, comme toujours avec Loisel moins innocente qu'elle n'en a l'air au premier abord. Loisel reste au scénario, accompagné de Djian et confie le dessin à Vincent Mallié, qui reprendra aussi le dessin de la suite de La Quête de l'Oiseau du Temps.


 

Café Zombo de Régis Loisel chez Glénat
Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 18:10

Marcel Gotlieb dit Gotlib naquit à Paris en 1934. Il était auteur de Bande Dessinée. Il était plus que connu pour ses participations aux journaux, Fluide Glacial qu'il crée en 1975, l'Echo des savanes ou Pilote. Il était le créateur de Gai-Luron, des Dingodossiers qu'il crée avec René Goscinny ou de la célèbre Rubrique-à-brac. De la coccinelle aussi. Enfin on lui doit aussi Pervers Pépère ou Superdupont. Une légende de notre art. il s'est éteint aujourd'hui. 

Repost 0
Published by Oncle Fumetti
commenter cet article