Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 06:45

Titeuf a 20 ans. Le treizième album est sorti. Au-delà de cet évènement de l'édition à chacun de se positionner : J'aime, j'aime pas. Lire ou ne pas lire....Mais il est là. Bienvenu à Titeul alors !!!!!

 

Bonne lecture...

 

 

 

titeuf--tome-13---a-la-folie----bd--1240842-250-400.jpg

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 10:19

1.jpeg

 

Comment vient on à la bande dessinée quand on est écrivain ? 

 À vrai dire, j'ai justement commencé par la BD. J'avais 20 ans, après une école de BD après mon diplôme supérieur et quelques cours d'écriture, j'ai écrit des sujets et des scénarii pour la Walt Disney pendant 10 ans. À partir de 2000, j'ai publié en France, chez Paquet, mais ce ne fut pas une belle expérience. Je me suis lancée en littérature seulement en 2007 : ont suivi des livres humoristiques, un roman, un livre pour enfants que j'ai illustré moi-même, des récits courts et des rubriques pour mag féminins. 


Est-il difficile pour une femme scénariste de s'intégrer à ce milieu ? 
Il est difficile d'être femme ET de de bosser, pas forcément dans ce milieu. D'une femme on attend soit pas assez soit qu'elle en fasse des tonnes, c'est la vie. 

Parlez nous de « Alter Hero ». Comment avez vous travaillé sur le scénario ? Etes vous la seule inspiratrice ou avez vous développer le scénario avec Alberto Pondicelli ? 
"Alter Hero" est né devant une grappa au ginseng, d'une sorte de brainstorming. Quand j'ai montré le dossier à Alberto, il en a été favorablement étonné. Il ne croyait pas que je serais vraiment allée jusqu'au bout. C'était il y a environ 8 ans, nous voulions tous les 2 raconter une histoire avant tout humaine, en utilisant le super héros en tant que métaphore de ce que l'homme croit être devenu : le maître de soi-même. Indispensable et unique. Protagoniste. Alors qu'il ne se rend pas compte qu'il est dirigé. Le titre italien est plus approprié "Feux Follets" : des flammes dans les cimetières auxquelles on attribue des pouvoirs, des mystères, qui fascinèrent beaucoup à une époque, alors que ce ne sont que des gaz qui s'échappent des corps en décomposition.  


Quels auteurs vous ont inspiré ? 
Des oeuvres, plus que leurs auteurs, des lectures transversales et personnelles de plusieurs oeuvres mélangées. Dans Alter Hero il y a "mystery men", "watchmen", "civil war", "egon". Mais pas seulement, aussi la télé, beaucoup beaucoup de très mauvaise télé, et la sordide politique. Je voulais écrire une histoire crue, sans censures bien pensantes. J'y parle d'une période qui, désormais, est déjà là... si la BD ne sortira pas encore cette année, la trame que j'imaginais futuriste sera vintage... 

Quels sont vos projets futurs ?  

 Publier mon deuxième roman et breveter une voiture écologique qui marche grâce aux gros mots.

 

2.jpeg   cover_prova.jpeg

Merci à Camilla Marmonnier pour son aide efficace autant qu'amicale.

NEW BLOG :  http://agencebd.blogspot.fr/

 

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 13:18

Olivier Dobremel a accordé une interview à Oncle Fumetti...

 

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 14:29

Le synopsis de Soleil :

 

«Depuis toujours, les Mercantis imposent leur autorité sur la cité Fangeless. Gouvernant des quartiers entiers, ces maisons marchandes se livrent une guerre sans merci. Tout est bon pour affaiblir ou éliminer la concurrence. Dans un contexte aussi hostile, il faut savoir se faire respecter et, au besoin, frapper fort. À ce jeu, le clan Frasyld est de loin le mieux armé car il s’offre les services des Vorpalers, des guerriers ayant appartenu à une ancienne unité d’élite et qui sont liés à des armes-démon, les Armes de Graventhal. Au début de cette histoire, les Mercantis sont contraints de trouver un terrain d’entente. Le Prince Consort va séjourner à Fangeless et il serait fâcheux qu’un incident survienne...»

 

album-cover-large-16700.jpg

 

De l'Héroic Fantasy...Le Vieux Fumetti a toujours été fan de Tolkien ou de Moorcock.et de ce genre. Dès le lycée, il y a fort fort longtemps, il avait parcouru « Le Seigneur des Anneaux » ou « The Hobbit », « Corum » ou  « Elric de Melniboné ». Cela avait fait son bonheur. C'est donc un connaisseur. Il fallait réunir des pointures pour réveiller ce genre qui tournait en boucle depuis des mois. Tant de sorties si vite oubliées  !!!. Maître Cordurié et Sieur Kristic se réunirent et avec leur camarade Champelovier nous fournirent du bel ouvrage. Il était temps. Un scénario original, un dessin « al dente »...Des couleurs agréables et une bonne et classique mise en page. C'est un plaisir à lire et à regarder. On y trouve des guildes, des héros ou des héroïnes. C'est plaisant et cela fait sortir de son quotidien. C'est paru et ce serait dommage de s'en passer.

 

 

Sylvain Cordurié est néle 19 mai 1968 à Neuilly-sur-Seine. II entre aux Beaux-Arts d'Angers. Il intègre le milieu du jeu de rôle qui nourrit son imaginaire notamment chez Oriflam puis chez Archeon. Il travaille sur le scénario de Salem la noire que dessine Stéphane Crécy. Après le dernier tome de Salem la noire, paru en 2004, Sylvain Cordurié a entrepris en 2005 le scénario d'Acriboréa, série intergalactique de science-fiction. 2008 marque le démarrage de la série du Céleste Noir, thriller fantastique contemporain signé "Série B". C'est un scénariste prolixe.

 

Vladimir Kristic ou Krstic dit Laci est un dessinateur d’un indéniable talent. Il s’attache à créer avec Mister Cordurié une jolie série sur Sherlock Holmes… Après Sherlock Holmes et les vampires de Londres, le voici sur ce projet avec son compère.

 

Simon Champelovier est un coloriste chevronné. On le croise sur de nombreux projets depuis 2006 environ. Il a beaucoup travaillé. Il nous vient de l'école Emile Cohl. On aimerait le voir aussi sur un projet qui porterait sur le dessin...

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti
commenter cet article
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 15:55

Alberto Pondicelli est un dessinateur italien de tout premier plan. Il a travaillé avec DC, Marvel et Dark Horse notamment. Il a accepté de répondre à quelques question à L'Oncle Fumetti grâce à son agent français Camilla Marmonnier...

 

Frankenstein_Agent-of-SHADE_11-671x1024-copie-1.jpg 

 

Vous avez travaillé avec les américains de la Marvel, avec des éditeurs italiens et des français. Quelles sont les différences fondamentales entre les éditeurs de ces pays ? Quelles sont les exigences principales pays par pays ? Dans quel pays vous sentez vous le plus libre de travailler ?

 

À vrai dire je n'ai travaillé pour Marvel que sur une mini-série en 2001, depuis 1997 j'ai travaillé plutôt pour DC, Image et Dark Horse. Depuis 2006 j'ai dessiné Unknown Soldier chez DC Comics (Vertigo) et maintenant chez le même éditeur je réalise Frankenstein. Les éditeurs sont tous le mêmes partout dans le monde, on peut les partager en 2 catégories : fiables et non fiables. En général, les américains sont plus pragmatiques, s'ils te choisissent c'est parce qu'ils connaissent ton style et la patte que tu vas donner au boulot, ils ne veulent pas autre chose à plier à leur exigences, ce qui permet une liberté d'expression décidément supérieur. Le travail en France suit des règles à part, il faut les comprendre et les accepter telles qu'elles sont, sinon c'est l'échec. En tout cas, la bonne BD est internationale et traverse les habitudes éditoriales... ce qui laisse toujours de l'espoir en la bonté de l'humanité et éventuellement en l'esprit ouvert d'un éditeur :-) 

   

Nous attendons la publication par Casterman de « Alter Hero », présentez vous ce livre et votre façon de travailler sur cet ouvrage ?

« Alter hero » parle d'un monde où les super pouvoirs sont un besoin essentiel pour être "quelqu'un". Le livre se veut la critique à une société qui nous impose des paramètres de plus en plus absurdes et inatteignables pour s'intégrer. Giustina Porcelli a décrit une variété impressionnante de personnages désespérés, qui déambulent avec des pouvoirs hors contrôle, dans un monde qu'ils ne comprennent plus et qui ne les accepte plus, à la recherche d'un peu de dignité. 
Nous attendons la sortie de cet album depuis 2009. Il a été réalisé en France pour KSTR et traduit par BD edizioni en Italie il y a donc 3 ans, en France sa sortie est constamment retardée pour des raisons pas vraiment claires, le manque de dialogue avec notre éditeur n'aidant pas. La date annoncée sur le site Casterman, dont j'ai été au courant grâce à votre blog, est fausse. Il se pourrait que ça soit plutôt 2013. 

L' Italie a toujours été riche en dessinateurs de qualité. Les écoles réputées y sont nombreuses. Quel est l'état de la BD en Italie ?

Actuellement on ne peut pas parler de véritable marché, il n'y a qu'un éditeur qui paye correctement, Bonelli, le reste n'est qu'une jungle de petites structures qui n'ont pas les moyens économiques et parfois même pas les capacités professionnelles de mettre en place un plan et monter une scène artistique importante. Dommage, comme vous dites il y a beaucoup d'auteurs intéressants, mais souvent ils finissent à travailler pour passion, sans être payés, ni soutenus ou distribués correctement. D'où la recherche souvent d'un éditeur étranger. 

 

  

Quels sont les dessinateurs qui vous ont inspirés dans votre enfance ou actuellement ?

Trop pour les citer tous : Simon Bisley - Mike Mignola - Geoff Darrow - Tanino Liberatore - Caza - Druillet - de Crecy - Alfonso Font -  Breccia - Sergio Toppi - Battaglia . Je suis fasciné par les maîtres du passé et je suis impressionné par la vitalité et la puissance créative de leur travail, il y avait un sens de la recherche beaucoup plus développé qu'aujourd'hui, aujourd'hui il y a un niveau technique excellent mais trop souvent peu personnel. 

Quels sont vos projets ?


Je prépare une sorte de prequel non officiel à mon précédent livre, "Blatta" (NOTE DE L'AGENT : QUI A GAGNÉ UNE FLOPPÉE DE PRIX PRESTIGIEUX), je continue ma collaboration avec DC Comics avec des auteurs très intéressants tels que Jeff Lemire et Matt Kindt


Merci Alberto Ponticelli d'avoir accepté de répondre aux questions de l'Oncle Fumetti...

 

Merci à Camilla Marmonnier son agent en France...NEW BLOG :  http://agencebd.blogspot.fr/

 

images--11--copie-1.jpg  blatta_ponticelli.jpg

 


 

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 20:56

Le mois d'août aura été néfaste aux acteurs majeurs du 9ème Art. Sergio Toppi nous a quitté aujourd 'hui des suites d'une longue maladie. Il restera comme un des artistes majeurs de sa génération. Oncle Fumetti est un fan et avait rédigé trois articles tout au long de son blog. Il nous laisse de merveilleux dessins.

 

372.jpg  autoportraitToppi.jpg  

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 14:48

Le synopsis de Le Lombard :

 

« Au premier sang versé...Mercenaire et samouraï à la fois, animé tant par l'argent que par le sens de l'honneur, Antoine Mureyne est l'une des plus fines lames du Paris de Louis XIV. Accompagné de Masao, son père spirituel venu du lointain Japon, ils louent leurs services à des clients assez riches pour se payer les services de bretteurs prêts à mourir en duel à leur place. Mais, un jour, une sombre affaire de bombe alchimique révolutionnaire vient chambouler leur quotidien, les faisant passer de la cour des Miracles à celle des grands ! Car la puissance militaire d'une nation coûte bien plus cher en sang qu'un duel d'honneur... ».

 

album-cover-large-17093.jpg

 

«Le premier sang versé rend sa fureur plus forte ; Il l'amorce, il l'acharne, il en éteint l'horreur » d'après Pierre Corneille. Au premier sang...Cette expression était une des règles des duellistes à l'époque où certains hommes défendaient leur honneur au détriment de leurs vies. Elle signifiait que l'un des deux belligérants perdait le combat dès qu'il était blessé. C'est la base de cet album dont la sortie est prévue le 7 septembre. L'action se déroule sous Louis XIV, un personnage loue ses services lors de ces combats d'honneur. Il est accompagné par un mentor d'origine japonais.

C'est donc une trame très originale qui s'offre à nous. Cette équipe belgo-italienne nous offre un bel album. L'intrigue vous l'aurez compris est à la fois romanesque mais aussi historique. C'est à l'époque du Roi Soleil et du Grand Versailles qu'on choisit de nous emmener Herzet et Coppola. Ce duo fonctionne bien. L'intrique est intéressante. La recherche historique est de qualité et les personnages typés sont charismatiques. Le dessin d'Alessio Coppola est très réaliste et agréable. C'est à la fois un plaisir des yeux mais aussi très distrayant. Cet album s'annonce comme une des réussites de la rentrée. Encore un fois Le Lombard nous gâte avec un bel album. Sortie début septembre.

 

Alessio Coppola est italien. La belle péninsule nous envoie encore un de ses ressortissants de talent. Il a été un élément des studios Disney italiens. Il a beaucoup travaillé sur Donald Duck. Il a collaboré pour «Topolino» le journal de Mickey italien. Il a travaillé sur « Monster Allergy » également. Le voici chez nous et plus particulièrement avec Le Lombard sur ce projet.

 

Emmanuel Herzet est né en 1973 en Belgique. Il enseigne l'Histoire et le français. Il se lance également dans l'écriture et surtout il scénarise pour le 9ème Art. Il travaille sur Alpha et La Branche Lincoln avec Piotrek Kowalski. C'est un fidèle de vénérable maison du Lombard.

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 13:03

216px-10.17.09JoeKubertByLuigiNovi.jpg

 

Nous avons appris le décès de Joe Kubert. Il restera comme une des figures marquantes de la Bande Dessinée US. Il était né en 1926 en Pologne.. Il était un des derniers dessinateurs de l’âge d’or des comics américains. Il s’est longtemps spécialisé sur deux personnages « Hawkman » et « Sgt Rock ». Il a aussi dessiné Tarzan sans oublier des histoires d’inspiration religieuse. Il a dessiné de nombreuses couvertures de comics tant chez DC Comics et pour la Marvel.

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 16:20

Le synopsis de Casterman :

 

« Et si nous étions tous des super héros ? Nous avons tous des défauts et des qualités, une nouvelle substance permet d’exploiter nos forces et de développer des super pouvoirs… mais tout cela n’est que temporaire et rapidement les pouvoirs dégénèrent, entraînant un retour de nos héros vers leur clinique miracle… Véritable pamphlet sur la société de consommation et la recherche d’un moi qui n’est pas, Alter Hero est aussi une aventure totalement fantasque qui dézingue joyeusement l’univers des héros en collant »

 

9782203012844_pg.jpg

 

Alberto Ponticelli est un dessinateur à part. Il offre un parcours atypique. Il est un des rénovateurs de la Marvel. Il s'associe cette fois-ci avec une scénariste, observatrice attentive de notre société. Le mélange des deux nous donne cette fois-ci un pamphlet sur la société de consommation. Les auteurs offrent au passage une plongée assez intéressante sur l'univers des supers héros qu'ils chahutent. Le trait riche de Ponticelli lui permet de m'être en valeur un univers fantasmagorique. Le Vieux Fumetti trouve qu'il y du Kafka dans cette façon de présenter l'humanité dans ses travers,ses défauts et ses faiblesses. Ce livre est un étude sociologique passionnante et une critique acerbe de la vision que chacun a de soi. Si vous aimez les univers sombres vous allez vous faire plaisir. Encore une fois Casterman grâce à sa collection KSTR sort des normes et des chemins battus de la Bande Dessinée. La prise de risque est manifeste. Un auteur atypique. Un dessinateur qui est une référence. Un livre à part. La démarche est courageuse. A découvrir au plus vite...

 

 

Alberto Ponticelli est un dessinateur italien né en 1969. Il a travaillé avec des éditeurs nombreux et pas des moindres sur des projets très divers . Dark Horse Comics, Marvel, DC Comics, Les Humanoîdes Associés...Casterman sous le label KSTR. C'est un auteur éclectique, libre et passionnant. Son trait puissant fait merveille.

 

   1  images (11)-copie-1

 

Guistina Porcelli est née à Milan. C’est dans cette ville qu’elle intègre l’école de Bande Dessinée de Savona. Elle y passe trois années. Elle intègre par la suite le premier et expérimental cours « Création à l'écriture de l'histoire » de l'Académie Disney.

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 08:03

Le synopsis de Dargaud :

 

« Highlands, résumé du 1er épisode. Août 1743, le duc de Plaxton, un riche Écossais qui a choisi de s'allier aux Anglais, prend le peintre Joseph Callander à son service. Le duc ne se doute pas que cet acte aura de tragiques conséquences pour son fils, William, hostile à ses engagements politiques, et, surtout, pour sa fille, Amelia. Malgré sa prudence, Joseph est victime d'un piège et se trouve accusé d'avoir dissimulé des dessins dévoilant un détail intime d'Amelia... Arrêté, puis gravement blessé, il parvient à s'enfuir et à se réfugier dans les Highlands, bien décidé alors à retrouver son honneur et sa liberté ! »

 

album-bd-highlands-philippe-aymond-L-EsIiaQ.jpeg

 

Les Highlands...Ces hautes terres d'Ecosse s'offrent en décor à une belle histoire d'aventures sur fond de guerre entre l'Angleterre et l'Ecosse. Philippe Aymond nous propose cette narration intéressante et esthétique par le biais d'un dyptique. Le personnage principal est original. Le contexte historique est très bien rendu. Les paysages sont bien restitués. Les couleurs sont franches et agréables. Mister Aymond continue son bonhomme de chemin pour notre plus grand plaisir. Il maîtrise le sc »énario et lui apporte son joli trait classique et réaliste. On passe un vrai bon moment à lire cet album de bonne facture. L'album sort le 24 août.

 

Philippe Aymond est né en 1968 à Paris. Il a une maîtrise d'Arts Plastiques. Il a travaillé avec des grands du 9ème art..Coutelis, Chapelle ou Labiano. Il travaille un temps sous les « ordres » de Mézières pour Les Humanoïdes Associés. Il rejoint Dargaud et travaille notamment avec Cabanes.

En 2003, Van Hamme le choisit pour dessiner sa série Lady S. C'est donc un professionnel chevronné.

 

78714966_o.jpg 

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article