Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 10:33

Festival-Livre-et-mer-Concarneau.jpg

 

Si vous étiez en manque d'idée pour votre week end et si vous en avez la possibilité partez vers Concarneau. Vous aurez la possibilité de visiter le 28ème festival « Livre et Mer » de cette ville du 6 au 8 avril.  Le programme BD propose un plateau riche en découverte et en invités talentueux.

 

Découvrez la suite :

 

Le président d'honneur, président du jury du Prix Henri Queffélec, est François Bourgeon, auteur des "Passagers du vent", mythique BD maritime en 5 tomes publiée dans les années 80.


Côté BD, près de 15 auteurs seront présents parmi lesquels : Kris, Bruno Le Floch, Marc Lizano, Sébastien Morice, Joe G. Pinelli,Jean-Bernard Pouy, Mathieu Reynès,Dominique et Alain Robet, Stéphane Sénégas, Eric Surcouf, Valérie Vernay


Certains d'entre-eux participeront à des cafés littéraire : "Mystère et étrange" (samedi 7 à 14h) avec Marc Lizano, Mathieu Reynès et Valérie Vernay, "Couleurs des années terribles" (samedi 7 à 14h30) avec Bruno Le Floch, Joe G. Pinelli et Jean-Bernard Pouy, "Trésors" (samedi 7 à 17h30) avec Erick Surcouf, "A travers la grande Histoire" (dimanche 8 à 14h) avec Kris, Erik Surcouf et Dominique et Alain Robet.


A noter aussi, une exposition de planches originales des «Passagers du vent » de François Bourgeon et un atelier BD (samedi 7 à 17h) où des amateurs pourront présenter leurs planches à des professionnels.

 

Enfin un prix sera décerné à une sélection d'albums de qualité

  • Skipper : Somalia de Eric Lenaerts

  • Surcouf « la naissance d'une légende » de Eric Surcouf,

  • l'Île aux trente cercueils de Marc Lizano

  • Rouge Tahiti : Papeete 14 de Sébastien Morice et Didier Quella-Guyot

  • La Mémoire de l'eau de Valérie Vernay et Matthieu Reynès



Un joli week end avec des livres, des rencontres...et une belle ville. 

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 09:48

Le synopsis de Glénat :

 

« C'est alors que j'ai réalisé que j'étais non seulement morte, mais assassinée »

Emma Doucet, vieille dame au fichu caractère, se laisse vivre depuis le décès de Pierre, son mari tant aimé. Un beau jour, dans son salon, elle reçoit une balle tirée d'on ne sait où ! Emma se relève de sa chute dans un drôle d'état : morte. Mais pas sous forme de spectre ou d'esprit ! En fait, mis à part un trou dans sa maigre poitrine et quelque chose de différent dans son regard, pas grand-chose n'a changé... Pour passer le temps qui ne lui est désormais plus compté, Emma se remémore le passé et se pose des questions : pourquoi son cher mari n'est pas revenu lui aussi ? Qui a bien pu la tuer ? Et que vont dire les voisins ? »

 

maviepsothume.jpg

 


Enfin !!! Enfin un scénario novateur....Oncle Fumetti commençait à fulminer. Il trouve que le monde de la BD tourne un peu en rond. On nous sort des uchronies. On part donc d'un fait historique et on détricote. On peut aussi prendre des héros tirés de la littérature classique du XXe siècle (ils font donc partis du domaine public, cela évite les droits). On met dans un shaker et toc !! On réécrit...Sir Arthur Conan Doyle, Jules Verne, HP Lovecraft. Merci donc à ces auteurs pour leurs contributions gratuites. Non pas que les livres soient mauvais mais bon !!! Cette fois-ci c'est du neuf et on remercie Hubert et Zanzim pour cet album. L'idée est originale. Cette femme forte de caractère qui revient en spectre après avoir reçu une balle est intéressante. Le sujet est décalé, macabre, drôle et philosophique tout à la fois. C'est un vrai plaisir. On suit son parcours avec délice. C'est une vraie bouteille d'oxygène. Merci Messieurs pour votre talent et votre audace. Puissiez vous donner l'exemple !!!! Il sort le 18 avril.


Hubert est né en 1971. Il est scénarise mais aussi colorise. Il est un habitué de la collection 1000 feuilles de Glénat. Il a travaillé également avec Dupuis. Il a travaillé avec Marie Caillou sur «La Chair de l'araignée ». . Zanzim est aussi un partenaire récurrent. 

 

  hubertboulard.jpg   zanzim.jpg


Zanzim est breton comme son compère Hubert. Il a travaillé pour Delcourt sur Tartuffe. Il sort donc cet album en 2012. 

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 04:57

Le synopsis de Le Lombard :

 

« Début des années 50, jeune flic débarqué d'une brigade de province Sam Leighton découvre la réalité sordide d'une grande mégapole américaine où la police à commencer par ses officiers supérieurs, semble peu presser d'élucider une série de crimes horribles. Est-elle corrompue ou terrorisée par le gang mafieux qui contrôle la ville et que dirige l'imprenable Joe Beaumont ? Ce parrain dont la toute puissance n'a d'égale que la paranoïa ne se hasarde hors de son repaire que pour se régaler des ondulations de sa femme la superbe Gladys danseuse de cabaret qui noie sa frustration dans l'alcool.. »

 

LIENSDE-SANG.jpg

 

La Maison Le Lombard nous fait le plaisir de ressortir ce livre déjà paru en 2000. Une œuvre intéressante à quatre mains entre père et fils. Ce scénario noir et dense du fils Hermann met en valeur le travail du père. Ce travail de père à fils ou de fils à père est une réussite. Pour les non-initiés il s'agit d'un enquête d'un jeune flic dans une ambiance à la « Seven » de David Fincher. Même pluie, même pays, même noirceur....Le livre est toutefois différent. Pour ceux qui ne connaissent pas c'est une œuvre intéressante. Pour les autres c'est une réédition dans la collection « Signé » de cet éditeur et c'est une bonne occasion de relire ce livre dans la belle présentation de cette sélection exigeante d'oeuvres d'auteurs. Cet album sort le début avril.

 

Hermann de son vrai nom Herman Huppen est belge. Il nait en 1938. Il traverse la guerre et devient ébéniste avant de rejoindre le monde de la BD. Il n'est pas sans avoir étudié auparavant l'architecture et la décoration à l'école des Beaux Arts de Saint Gilles. Comme souvent une rencontre détermine une carrière et il intègre le monde du 9ème Art. Il crée une multitude de personnages et collaborent à beaucoup de séries majeures : Comanche, Jugurtha, Jéremiah, Bernard Prince, les tours de Bois Maury sans compter de nombreux « One Shots ». Ses partenaires sont tout aussi célèbres que lui...Greg, Jean Van Hamme...mais aussi son fils Yves H.

 

hermann-I158x205.jpeg    Yves-H.jpg

 

Yves H est né en 1967. C'est le fils de Hermann. Sa destinée devait-il le mener vers un autre chemin que celui de la Bande Dessinée ? Apparemment pas. C'est à la plume et non au crayon que sa main se destinait pourtant. Il élabore le scénario de nombreux livres notamment avec son père. Le premier « Liens de sang

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 18:52

Achille Talon, ce célèbre franchouillard né en 1963 du trait de crayon de Greg et de l'idée de René Goscinny est-il en train de disparaître ? A l'attention de la jeune génération, ce personnage est au départ et c'est à noter comme « Bécassine » un bouche-trou. Il a été créé parce que l'on cherche à combler un vide dans le journal Pilote. Les deux auteurs se concertent et décident après quelques hésitations d'inventer ce personnage de français quadragénaire, célibataire, bourgeois, narcissique, beau parleur, généreux, maladroit, batailleur et parfois irascible. Il vit dans un pays que l'on soupçonne être la France. Ce personnage est un discoureur pompeux. Le style littéraire...Non très littéraire de cette BD lui vaudra de faire l'objet de plusieurs thèses dans les pays francophones. Il est vrai que Talon soliloque souvent et que son discours est interminable parfois.

 

 

achille talon

 

Il se querelle très souvent avec son voisin Hilarion Lefuneste. Il y a également d'autres personnages récurrents comme son père Alambic Dieudonné Corydon, sa fiancée la marquise Virgule de Guillemets...Greg ne dédaigne pas faire figurer dans ses albums certains de ces collègues ; Pratt, Gotlib, Reiser ou encore Bilal. Il arrive même que Georges Dargaud himself soit de la partie. Ce personnage publié par Dargaud eut un succès très important puisqu'il fut l'objet de séries télévisées et d'adaptations en dessins animés.

 

Il y eut 48 albums des aventures d'Achille Talon entre 1966 et 2009...A la disparition de Greg, le personnage fut repris par Roger Widenlocher, Moski pour le dessin et aussi Brett et Pierre Veys. Il n'y a plus eu d'albums depuis 3 années...Devrons nous ajouter Achille Talon à la liste de nos Chers Disparus ? Nous espérons que non.

 

Michel Greg dit Greg, pseudonyme de Michel Régnier, est un dessinateur, scénariste, rédacteur en chef et directeur littéraire de bande dessinée belge, naturalisé français, né le 5 mai1931 à Ixelleset mort le 29 octobre 1999. Avec plus de 250 albums à son actif, en tant que dessinateur et (ou) scénariste, il fait partie des créateurs les plus prolifiques de la bande dessinée franco-belge. Il collabora à une multitude de projets, de personnages avec des auteurs aussi nombreux que prestigieux ; Paape, Franquin, Chéret, Dany, Batem, Forton,Dupa, Azara, Fahrer...Et la liste est longue.

 

Achille-talon-greg.jpg

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 10:52

Le synopsis de Grand Angle :

 

«Paris 1983, un jeune violoniste est sous les feux de la rampe. Il s'appelle Hasmet Erden, il est Turc, fils de berger. En public il exécute une partition inconnue "Hommage à mon Grand-père". Celle-ci est consignée sur un antique Cahier à Fleurs. En entendant la mélodie, un vieillard est pris de malaise. Le lendemain, dans sa chambre d'hôpital, l'homme explique au musicien l'histoire de ce cahier : il avait appartenu à sa soeur, avant avril 1915, avant que sa famille et toutes les familles arméniennes de sa ville aient été déportées vers le néant. Hasmet apprend alors une histoire que l'histoire officielle de son pays récuse, celle de l'élimination systématique d'un peuple... »

 

S7uOB_CAHIER_A_FLEURS_Integrale.jpg

 

Grand Angle a la bonne idée de ressortir en intégrale « Le Cahier à Fleurs » de Nicaise et Galandon. Cet album, cette œuvre nous parle du génocide arménien. Elle narre la rencontre entre deux personnages ; un jeune violoniste et un vieux monsieur. Ce vieil homme est arménien. Il est le survivant d'une famille...L'Oncle Fumetti vous laisse découvrir la suite. Déjà en son temps les deux albums sortis avait eu un franc succès. Sortie conjointement dans ce format, la force de l'histoire, de l'Histoire prend tout son sens. C'est à découvrir ou à redécouvrir.

 

Laurent Galandon est en premier lieu photographe. Il se dirige en suite vers le cinéma d'art et d'essai. Il s'attache à travailler dans la bande dessinée mais en prenant le prétexte de l'Histoire pour nous narrer des événements ou en prenant des thématiques poignantes et fortes comme le génocide arménien, la vénus du Dahomey.

 

  nicaise.jpg     normal B1Z Galandon

 

Viviane Nicaise est d'origine belge. Elle commence dans le para-médical avant de se destiner à la BD. En 1992 elle sort un album, le premier, avec Jean Dufaux  appelé « Sang de Lune » Elle signe ensuite chez Glénat pour plusieurs albums. Elle collabore avec Grande Angle sur ce livre.


Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 10:30

Le synopsis de Dargaud :

 

« Deuxième Génération n'est pas un règlement de comptes avec l'Histoire. C'est un récit autobiographique à travers lequel Michel Kichka retrace les instantanés décisifs d'une enfance, d'une jeunesse et d'une vie passées dans l'ombre de la Shoah, du plat pays à la terre promise, entre cauchemars, souvenirs drôles, moments joyeux et actes de délivrance. »

 

 

9782205068504-couv-I400x523.jpg

 

 

Oncle Fumetti a souvent écrit et fait remarquer que le 9ème Art devenait un moyen de cultiver

et d'informer. Pendant des années, la BD a été moyen de distraction. Elle nous a distrait et raconté des histoires de héros ou de super héros. La Science fiction, le fantastique, les BD policières ou drôles étaient des thématiques naturelles , récurrentes, aimées et appréciées. Elle devient tout autre chose. Dans son livre Michel Kichka nous raconte par des traits très émouvants et sensibles sa vision de la Shoah par le biais de ses souvenirs d'enfance et au travers de la vie et des souvenirs de son père. Il nous livre aussi sa perception de la vie d'un jeune juif de la deuxième génération...Je veux dire qu'il nous fait connaître les pensées d'un enfant de déporté. C'est humainement intéressant. C'est intellectuellement passionnant. Le trait est simple mais sensible. Le récit est parfois drôle, parfois triste...Souvent triste. Direct toujours. C'est un joli moment. Oncle Fumetti recommande ce moment de tendresse, de poésie et de vérité. Le livre sort dans trois jours.

 

Michel Kichka est né en 1954 à Liège en Belgique. Après une première année d'architecture en 1973 à Liège, il décide de s'installer en Israël et intègre, dès 1974 l'Académie des Beaux-Arts « Bezalel » à Jérusalem. En 1978, il travaille comme illustrateur free-lance pour la presse et les livres d'enfants. En 1997, il se tourne vers la télévision et devient caricaturiste politique pour la deuxième chaine Israélienne. En 2009 il reçoit le prix « Dosh Award » qui récompense son travail de dessinateur en Israël. Michel Kichka s'est également beaucoup investi dans des associations telles que « Cartooning for Peace », aux côtés de Plantu. 

 

michel-kichka-2005.jpg


Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 10:11

le synopsis de Soleil :

 

« Un moinillon habile et perspicace, un vieux poète facétieux et un guerrier sans passé : Trois prisonniers d’une société de femmes conquérantes, promis à l’esclavagisme sexuel ou au sacrifice…Trois rescapés, opposés dans leurs convictions, bien décidés à survivre dans ces
terres hostiles et primitives, trois compagnons malgré eux réunis par le destin, pour s’approprier une ancienne relique tombée du ciel dans un déluge de feu…Alors que les dieux s’égarent en quêtes futiles et que leurs guerres intestines s’enlisent, celles que l’on nomme les Nornes, les Soeurs du Destin, décident de prendre en main le futur de tous. Dieux, géants, monstres et mortels entreront dans l’ère de l’Épée et de la Hache lorsque Loki, le dieu malin, s’éveillera. Tous s’avanceront alors sur la voie du Ragnarok, le commencement de la fin. »

Loki...Selon Wikipédia..C'est un dieu majeur de la mythologie nordique. Le panthéon scandinave est propice à la scénarisation d'aventures plus fabuleuses les unes que les autres. C'est le dieu du Mal. C'est lui qui déchaîne des forces négatives lors de la fin du monde, lors du fameux Ragnarok.

C'est donc sur ce thème que nous entraîne nos créateurs. Dobbs crée une histoire bien construite avec trois partenaires à la fois différents par leurs profils et complémentaires dans une société féminine et sexiste et qui collaborent pour s'en sortir. Le dessin de Benjamin Loirat est classique, précis et agréable. La mise en page est bonne et la réalité historique avec des casques et des costumes proches de nos connaissances est respectée. Les couleurs de Simon Quemener sont belles et mettent le dessin en valeur. Tout est réuni pour passer un joli moment. Il sort aujourd'hui.

 

Olivier Dobremel alias Dobbs est formateur, scénariste et conférencier. Il est montpelliérain. Il collabore maintenant depuis plusieurs années avec Soleil sur des scénarios portant sur des livres tels que : Serial killers, Ed Gein, Mr Hyde contre Frankenstein, Allan Quatermain ou encore Alamo. Il a sorti 11 albums depuis 2009. Il est prolixe mais c'est de la prolixité talentueuse.

 

Benjamin Loirat est un jeune dessinateur. Il circule encore peu d'informations sur lui. Ce premier album est une vraie réussite. Il s'annonce comme l' un des jeunes dessinateurs les plus prometteurs de sa génération.

 

Simon Quemener est montpelliérain également. Il a été formé à l'école ArtFx de Montpellier. Il est à la fois dessinateur mais aussi coloriste. Il collabore actuellement avec Soleil mais son parcours l'a amené à travailler avec d'autres éditeurs comme Ankama ou Joker. 

 

Loki de Dobbs, Benjamin Loirat et Simon Quemener chez Soleil...
Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:12

Le synospsis de Futuropolis :

 

«Suite directe des Années Ventoline, les lecteurs auront plaisir à retrouver Mahmoud Slimani, «le petit polio» devenu grand. Entre amitiés nouvelles, coups de cafard et fumette en cachette, sa vie s'écoule paisiblement à la clinique «les jours plissés» à Nice. Mais en cette année 1973, la clinique accueille un nouveau pensionnaire, Moktar. Le jeune homme est un cousin du directeur. Bien que très vite intégré aux autres pensionnaires, il se dégage autour du jeune musulman un parfum de mystère : qui est-il, d'où vient-il ? Quel terrible secret le tourmente ? Appelant son père durant son sommeil, les nuits de Moktar semblent hantées par la mort. Rescapé de la guerre d'Algérie, le jeune harki tente en France d'oublier le passé douloureux de son pays et de sa famille. La petite vie tranquille des pensionnaires s'en trouve peu à peu bouleversée. »

 

COUSIN_HARKI_couv_WEB1.jpg

 

 

Farid Boudjellal a choisi d'aborder le thème des Harkis. C'est par l'intermédiaire de son jeune héros Mahmoud qu' il nous propose d'évoquer ce sujet toujours douloureux pour la collectivité nationale après cinquante ans. Son dessin est toujours le même, simple, doux et poétique. La Bande Dessinée permet d'aborder ce genre de sujet difficile de manière douce. Elle permet à chacun de faire le point avec ces événements qui ont vus toute une génération souffrir et devoir se remettre en cause. Ce genre d'ouvrages est nécessaire tout comme auront été nécessaire les travaux faits au cinéma ou dans la littérature plus classique. Le 9 ème art devient de plus en plus un outil culturel qui ne se contente plus de distraire mais qui aussi éduque et fait s'interroger. Ce livre est à mettre entre toutes les mains de 7 à 77 ans et même plus...Le livre est sorti. 

 

Farid Boudjellal est né en 1953. Il est d'origine algérienne par ses parents mais aussi arménienne par sa grand mère paternelle qui échappa au génocide. Après un CAP, un BEP de comptable et un parcours universitaire il se décide à raconter des histoire. En 1978, pour Charlie Hebdo il crée « Abdullah » et commence la rédaction de  « l'Oud ». Ce récit publié en 1983 chez Futuropolis reçoit de nombreux prix. Il collabore à l' Echo des savanes, à Pilote. En 1990, Soleil publie le premier volume de « Juif Arabe ». En 1999 sort le « Petit Polio » inspiré de son enfance.

 

FaridBoudjellal.jpg

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 07:50

coquelicot

 

 

Un joli Printemps à Tous........De la part de l'Oncle Fumetti.

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:31

Le synopsis de la série par Dargaud :

 

« Peut-on prévoir l'impact d'une idée et, encore mieux, ce qui donne naissance à cette dernière ? Quinze personnes de nationalité, de catégorie sociale, d'âge et de sexe différents disparaissent en même temps de la surface de la Terre. Elles sont parquées dans un endroit clos où elles perdent toute notion identitaire et ne sont plus que des objets d'étude. Elles ne se connaissent pas. Alors, pour quoi et à cause de qui se trouvent-elles ici ? Qui sont ces gens que l'on nomme « confidents » ? Que recherchent-ils ou, plutôt, qui recherchent-ils ? »

 

2205067071

 

Chers Lecteurs, la saga « Le Protocole Pélican » reprend ses droits. Nous voici sur le tome 2... Dans le premier épisode, le lecteur a fait connaissance avec quinze personnes détenues dans un lieu tenu secret après avoir été enlevées. Vêtues d’une combinaison orange, elles étaient alors devenues des « unités », surveillées par des « compagnons » et soumises à des expériences menées par les « confidents ». Dans la seconde partie qui paraîtra le 30 mars, un événement vient bousculer la routine terrifiante de ce lieu clos : un jour, les portes des cellules sont mystérieusement ouvertes. Les compagnons ont tous disparu. Livrées à elles-mêmes, les unités vont devoir s’organiser pour tenter de recouvrer leur liberté. Que vont-elles faire ? Vont-elles collaborer ? L'individualisme va-t-il prendre le dessus sur d'autres considérations. Il aura donc fallu 6 mois environ pour connaître la suite des aventures des protagonistes, de ce feuilleton en quatre actes, de ce thriller de science fiction qui n'est pas dénué de contenu philosophique. Tous ceux qui ont lu le premier opus de cette série apparue en septembre attendaient la suite avec impatience. Le scénario mis au point par Marazano fonctionne diaboliquement bien. Le dessin de Ponzio est fabuleux. C'est du cinéma sur feuille. La mise en page est efficace. Les couleurs sont belles et contribuent à l'esthétisme de l'ensemble. L'Oncle Fumetti a adoré et vous recommande cette excellente BD. Le 30 mars donc...1, 2, 3..Foncez.

 

 Richard Marazano est né en 1971. Passionné de cinéma, de littérature russe et de culture précolombienne, il suit des études de physique et d’astrophysique. Il rejoint l’atelier BD de l’école des beaux-arts d’Angoulême et fréquente l’atelier Sanzot avant de s’installer à Bruxelles. Il est aujourd’hui l’auteur d’une œuvre de bande dessinée importante parmi laquelle on peut citer, chez Dargaud, Le Complexe du chimpanzé dessiné par Ponzio et Cutie B. avec Li, et, chez d’autres éditeurs, Zéro absolu avec Bec, Dusk dessiné par de Metter, Cuervos avec Durand, Chaabi avec Delaporte ou encore Genetiks dessiné par Ponzio.

 

marazano_richard-1-.jpg    ponzio_jean_michel-1-.jpg

 

Après des études de communication, Jean-Michel Ponzio réalise des courts-métrages en 3D, puis imagine des décors pour la publicité et le cinéma (Batman & Robin, Fight Club, Heaven…). En 2001, il signe ses premières illustrations pour les éditions J’ai lu et s’oriente vers la bande dessinée. En 2004 paraît son album T’ien Keou. Il s’attaque ensuite à Dernier Exil, adaptation en BD d’un roman de science-fiction, avant de dessiner Genetiks et Le Complexe du chimpanzé

Repost 0
Published by L' Oncle Fumetti - dans BD
commenter cet article